Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Apple

7 astuces pour économiser sa connexion 3G/4G et sa batterie

Rédigé par dada / 29 août 2019 / 5 commentaires


Android, pour ne parler que de lui, est devenu le Windows des systèmes d'exploitation mobiles. Voici quelques conseils pour le calmer et soulager votre téléphone.

1 - Utilisez Firefox comme navigateur par défaut

On vous dit qu'il est lent, qu'il est moins bien ? Laissez les gens parler. Utiliser ce navigateur par défaut en installant l'extension uBlock Origin permet de naviguer sur Internet sans charger les publicités et autres cochonneries. Sachant que les publicités peuvent représenter jusqu'à 25% du poids d'un site, ça fait 25% de data économisées ! Google Chrome a déclaré ne plus vouloir laisser les bloqueurs de pub travailler : laissez-le tomber.

2 - Installez Blokada

Blokada permet d'aller plus loin encore qu'avec Firefox en bloquant les échanges permanents de votre téléphone avec l'extérieur. Le coté smart de votre phone, ça se dit pour les choses qu'il balance à Internet, absolument pas pour sa capacité à utiliser des logiciels.
Avec Blokada, les applications que vous avez ne pourront plus aller pomper votre forfait 3G sans votre accord.

3 - Supprimez les applications inutiles

Vous lisez, disons, la presse en ligne ? Supprimez tout de suite leurs applications mobiles et optez pour les PWA. Késako ? Votre téléphone est parfaitement capable de créer une application à partir d'un site web. C'est ça, une Progressive Web App : c'est créer une application LeMonde sans installer l'application du même nom. Dans 99% des cas, les applications n'apportent rien et bouffent votre data pour envoyer des statistiques aux entreprises partenaires. En allant sur ces sites avec Firefox, une petite maison avec une croix à l'intérieur va apparaître : en cliquant dessus, vous installez votre application, économique celle-là. Trop facile.

4 - Supprimez les applications Google

Si vous découvrez maintenant que les applications de Google consomment de la data alors que vous ne vous en servez pas, il est temps de sortir de votre grotte ! Que ce soit Mail, Maps, Docs ou les autres, elles communiquent en permanence avec les serveurs d'Alphabet, consommant votre data, épuisant votre batterie alors que vous n'avez rien demandé.
Prenez un peu de temps pour nettoyer votre téléphone et vous sauvegarderez de la data et de la batterie ! Il existe un paquet d'applications effectuant les mêmes tâches, sans siphonner votre forfait 4G.

5 - Désactivez les services inutilisés

Vous avez sans doute pris l'habitude de laisser le Wifi, le Bluetooth ou encore le GPS activés ? Désactivez tout ça quand vous n'en avez pas besoin. Avec le Wifi actif loin de votre boxe, votre téléphone, perdu, essaiera de se connecter à tous les réseaux qu'il va croiser, en suçant votre batterie. Idem pour le Bluetooth. Pour le GPS, c'est encore pire : il vous géolocalisera tout le temps pour répondre à la curiosité des applications que vous traînez. Dégagez tout ça !

6 - Streaming, Réseaux sociaux

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé combien vous coûtent les applications de streaming musical ? Perso, au rythme de 4 ou 5 albums que j'ajoute à ma collection par an, j'ai de quoi écouter de la musique d’excellente qualité pour 70€ l'année. Le truc magique ? Prenez 5min pour copier/coller votre collection dans la carte SD de votre téléphone.
Les réseaux sociaux ? Vraiment ? On en parle ? L'application Facebook pompe jusqu'à 20% de votre batterie. Twitter ? Vous utilisez encore ce truc à la con ? Viendez sur Mastodon, plutôt.

7 - Installez une ROM alternative

Les constructeurs et vendeurs bourrent votre téléphone d'applications lamentables : des applications qui fonctionnent sans rien vous demander tout en massacrant votre 4G et votre batterie.
Pour vous débarrasser de façon radicale de toutes ces cochonneries, pensez à aller voir du côté de /e/OS : si votre téléphone est compatible, tentez votre chance et essayez-le ! Vous pourrez toujours installer des applications du Playstore, mais uniquement celles que vous voulez, ce coup-ci !

Enfin voilà. Prenez le temps de faire du ménage, de reprendre le contrôle du machin que vous laissez dans la poche et vous serez plus heureux.

Apple Music, un truc de punk

Rédigé par dada / 09 juin 2015 / Aucun commentaire


A la base, je ne voulais pas vraiment faire de billet sur l'annonce de la sortie de Apple Music, le nouveau service révolutionnaire de la marque à la pomme, mais bon, comme j'ai commencé à écrire, le voici.

Si on résume ce qui s'est dit, Music sera un service de streaming, de gestion de sa collection de musique et un réseau social. Ce que les gens voulant se faire connaître recherchent par tous les moyens : de la promo simple, hype, et un bouton acheter juste en haut à droite. L'acheteur est directement accessible, son porte-feuille grand ouvert. L’idée est pas mal, en fait : Apple va devenir le meilleur moyen de se faire connaître. On sait bien que les gens à la mode, et riches, ont des iPhones, des écouteurs Beats et sont accros aux réseaux sociaux. Bingo, quoi !

Ce qui me chagrine, et ça ne regarde que moi, c'est que c'est encore le big data qui va faire tourner toute cette machine. Cupertino va engranger les statiques de ses utilisateurs iTunes pour proposer les bons morceaux dans l'air du temps tout en utilisant les données individuelles de chacun d'entre eux pour perfectionner les propositions. Du big data, tout simplement. En plus, c'est tellement simple pour eux : iPhone, iPod, iWatch, iTunes, que des outils de relevé de données. Si Google avait réussi à devenir aussi cool, ils l'auraient fait. On va se retrouver avec des gens pensant être uniques grâce à des choix basés sur leur personnalité, par l’intermédiaire d’algorithmes ultra puissants qui vont tout simplement aplanir la diversité via des propositions basées sur les statistiques de la masse. Bah vi, vous croyez quoi ? Si vous ne connaissez pas le groupe à la mode, vous passez pour un débile, cf la vie de la recré : "Nan, tu connais pas ?!".

Apple va calibrer la musique, pas la révolutionner. Ils ont en main (et poignet) la masse des utilisateurs et toutes les informations qu'il faut pour s'en sortir. On va se retrouver avec les bons gars branchés sur Music pour répandre la bonne parole et les autres les suivants. Les effets de masse, ou le comportement mainstream, si vous voulez. Enfin, faut pas oublier qu'ils ont dit qu'ils permettraient aux petits de se faire connaître : oui, oui. Comme dans les radios grand public, les chanteurs changent rapidement, le style, pas vraiment.

Ca me fait penser à ce dessin (source):



Je l'avais publié pour rire. On se retrouve tous là-dedans, pas uniquement les punks. Moi, le faux hippie bobo libriste, je fais partie d'un groupe de gens qui se sentent plus malins, alors que c'est faux. Il faut savoir prendre du recul sur soi pour éviter le piège du "Moi je sais, toi, t'es con". C'est difficile mais ça se fait. Les libristes devraient s'y mettre, d'ailleurs. Les nombreux échecs de ces dernières années devraient nous faire comprendre que la technique ne fait pas tout, même si la nôtre est parfois aussi puissante.

Toutes ces phrases pour dire que le big data va tourner à plein régime, que les gens vont laisser faire. Ce coup-ci, ça ne touche pas la santé, les assurances ou les comportements auto-radicalisés, simplement la musique.

Les utilisateurs d'Apple pensent être ce genre de keupons. Des gars à la marge parce que tellement intelligents. Ils se trompent, peut-être, mais ce qui est certain, c'est qu'ils sont tous des punks.

Je termine à la BORNE :


...et le P2P redevient une technologie

Rédigé par dada / 20 mars 2015 / 1 commentaire


Des années, mais vraiment des années qu'on nous gave avec la confusion : échange pair à pair = piratage. Bon d'accord, son utilisation intensive dans le partage de fichiers pas vraiment légaux est un fait. Faut dire que c'est simple, rapide, efficace et super économique, tout ce que les plate-formes légales n'offrent absolument pas.

Quand j'annonce que le P2P redevient une technologie, c'est parce que c'est la première chose à laquelle j'ai pensé en lisant cet article sur le dépôt par Apple d'un brevet pour "légaliser" son utilisation. Ca m'avait fait tilter, mais pas plus. Apple bouffe une quantité dingue de données via iTunes, y mettre un peu de pair à pair dedans soulagera sans nul doute la facture. Le truc remarquable, c'est qu'on parle de P2P dans un cadre "légal".

C'est vraiment en lisant que Windows 10 pourra se servir de P2P pour diffuser ses mises à jour que j'ai sursauté. Nom d'une pipe, comme dirait l'autre, est-ce que ce système de partage serait de nouveau devenu une technologie et pas un moyen de piratage ?!

Faut croire que oui. C'est pas trop tôt.

Ces nouvelles remontent un peu le moral, et ça fait rire aussi. Avec les histoires de fournisseurs de bande passante qui veulent taxer/escroquer les entreprises qui bossent avec leurs tuyaux, le P2P a vraiment de beaux jours devant lui...

... mais aussi la HADOPI, qui va rigoler en voyant le trafic exploser !


[Documentaire] Duels : Steve Jobs & Bill Gates, le hippie et le geek

Rédigé par dada / 16 octobre 2014 / 3 commentaires




Pas de panique, je reste un libriste convaincu.

Quand nous parlons de l'informatique moderne, il est difficile de ne pas penser au professionnel du marketing qu'était Steve Jobs et au geek qu'est Bill Gates. Du coup, c'est absolument normal de ce renseigner sur ces deux gaillards.

Je vous parlais déjà du téléfilm Les pirates de la Silicon Valley sur la vie de Jobs et de Gates. Voici maintenant le documentaire. Il permet de mieux comprendre la situation actuelle.

Je vous invite à le regarder. Mine de rien, c'est franchement intéressant.