Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Facebook

Partagez vos réseaux !

Rédigé par dada / 08 avril 2018 / 1 commentaire


L'émulation autour de la Fédiverse, Mastodon (mon mien) et PeerTube en tête, nous donne une opportunité qu'il ne faudrait pas rater. En ce dimanche d'avril, je sors mon clavier pour vous rappeler quelques petites choses qui feront du bien à notre joli monde.

Les informations circulent à une vitesse incroyable entre nous : les libristes et les simples utilisateurs. Cela fait un an qu'une grosse partie d'entre nous est allée poser le baluchon de sa vie sociale numérique sur le dos du mammouth. Loin de s'essouffler, le réseau continue d'accueillir de nouveaux utilisateurs. Malgré ce joli constat, il nous faut garder le rythme pour ne pas finir comme mon premier amour : diaspora* (mon mien).

Attention, diaspora* tient toujours la route. Il y a un noyau d'utilisateurs actifs et des nouveaux arrivants qui en font un réseau très intéressant, mais on est loin du nombre d'utilisateurs actifs de Mastodon. J'ajoute aussi que l'origine de la source du semi-échec de diaspora* est difficile à déterminer : le mauvais timing ? Une équipe qui n'a malheureusement pas tenue la charge ? La communauté qui n'a pas réussi à s'organiser ? Bref, compliqué.

Pour continuer le mouvement, pour faire venir toujours plus de gens, je vous propose une hygiène de vie : lorsque vous avez envie de partager quelque chose comme un billet de blog (coucou !), un article de presse, une vidéo, etc, forcez-vous à balancer un lien vers un toot. Nous avons besoin de visibilité. La masse a en tête Facebook, Twitter et Youtube parce que c'est là qu'est le contenu partagé. Le contenu en lui même n'y est pas. Mastodon peut devenir un vecteur important de partage d'information, de culture, si les internautes y passent régulièrement et deviennent familier avec la Fédiverse.

Les utilisateurs déjà dans la place n'hésitent pas à partager des articles de presse ou de blog avec un rapide commentaire. Vous voulez partager cet article avec vos amis ? Envoyez le lien vers le toot ! Les vieux de la vielle diront que c'est une étape inutile pour atteindre le contenu, mais la visibilité qu'il apporte à la Fédiverse est très important.

Utilisateurs assidus de Mastodon ? Partagez ! L’activité y est déjà difficile à suivre, ça défile vraiment dans tous les sens aux heures de pointes, mais c'est insuffisant. Partagez dans tous les domaines. Dire que la majorité de la Fédiverse est composée de libristes, c'est vrai mais on y trouve aussi des photographes, des gens engagés politiquement, des designers, TV5 Monde, Reflets et même des fans de Rugby ! Vous avez des centres d'intérêts ? Faites nous l'honneur de les partager avec nous !
Plus vous serez actifs, plus nous aurons de liens à partager avec l'extérieur de la Fédiverse, plus la Fédiverse sera connue, plus les gens viendront nous rejoindre et plus nous aurons d'actifs, et donc de liens à partager. Une histoire de boule de neige.

Le cas de Peertube est unique : cette beauté commence à être utilisée par des grands comptes : DataGueule, LQDN, Thinkerview et j'en passe.
Ces comptes publient autant sur Youtube que sur PeerTube. C'est à nous de choisir quel lien sera envoyé à nos potos. Simplement, choisissez celui de l'alternative libre. C'est simple, efficace, et ça me permet de rêver du jour où la vidéo sur Peertube aura plus de vue que celle qui traîne sur la plateforme de Google/Alphabet.

En exemple, pour ce qu'il vaut, allez voir mon précédent billet : je partage une vidéo et une citation. Les deux viennent de PeerTube et de Mastodon. Simple.

Tout ce que je raconte ne fera pas venir les grands comptes qui traînent sur Facebook et Twitter pour ne faire que du Personal Branding, comme disent nos amis anglophones. Ne viendrons peut-être jamais non plus les marques qui paient des espaces publicitaires cachés en posts ou tweets. Dommage ? Posez-vous cette question : est-ce vraiment un mal ?

Bref, viendez ! Mon instance Mastodon et mon nœud diaspora* sont ouverts aux inscriptions !

PS : pour les utilisateurs de Twitter et de Mastodon. Faites vous violence et arrêtez de poster de l'oiseau bleu vers le Mammouth : c'est rageant. Faites l'inverse !

Big Brother habite Place Beauvau ? Exégèse en libertés

Rédigé par dada / 04 avril 2018 / Aucun commentaire


Avec la sortie de Peertube , on commence à voir fleurir un peu partout du contenu qu'il fait bon voir en dehors de Youtube, et dans ce bon contenu, il y a la dernière vidéo de la chaîne Thinkerview : Big Brother habite Place Beauvau ? Exégèse en libertés.

Je vous la lâche ici pour vous inviter à la regarder :


Elle fait du bien au cerveau. C'est vraiment de la bonne bouffe, pour parler simple. On y entend parler de Facebook, d'économie du numérique, de droit, d'House of Cards, d'Europe, de Neutralité du Net, de bouquins, d'histoire, de droit, de vie privée, de bataille à la David contre Goliath, de mensonges et j'en passe. C'est presque 2h de plaisir.

Avec elle, un toot qui n'en résume pas son contenu mais qui reprend la dernière intervention de Benjamin Bayart :


WhatsApp et les chiffres

Rédigé par dada / 14 janvier 2015 / 2 commentaires


WhatsApp en quelques chiffres :
  • 700 millions de d'utilisateurs
  • 30 milliards de messages sont envoyés chaque jour
  • Rachetée 22 milliards de dollars par Facebook
  • 16 millions de dollars récoltés pour le premier semestre 2014  
  • 230 millions de dollars de pertes

On se retrouve donc avec un truc louche, super louche. WhatsApp serait un gouffre financier géant ? Je suis certain que Facebook se fait du pognon mais qu'il ne veut pas trop que ça se sache, faudrait pas que les gens se rendent compte que WhatsApp se goinfre de leurs données privées pour le compte de Facebook.



Les gens ne savent pas tous que WhatsApp appartient à Facebook. J'ai même des gens qui me disent que WhatsApp, c'est bien mieux.

Quand je leur dis que c'est la même chose, ils tirent une tête de 10 kilomètres de long. C'est pour ça que je vous le redis et que je vous encourage à faire de même, à leur dire qu'ils se font avoir. Faites passer le message : Facebook = WhatsApp.

Enchaînez ensuite sur la lecture de cet article de Numerama et n’hésitez pas à supprimer votre/vos compte(s).

Moratoire sur l’évolution technologique ?

Rédigé par dada / 15 novembre 2014 / 1 commentaire




C'est la question qui ressort de la première journée de l'Ubuntu Party de Paris.

Elle me vient d'une discussion avec un autre spectateur de la conférence de Véronique Bonnet et Luc Fievet (April) : 1984, Foucault, société de surveillance et Libre. Elle devrait être disponible ici, d'ici quelques jours, j’espère.

Elle me vient aussi de la dernière vidéo de #DataGueule sur le Big Data et tout ce qui en découle.



Aujourd'hui, nous vivons dans un monde qui se sert des outils informatiques et des logiciels libres pour récupérer, traiter et utiliser toutes les données qui peuvent traîner. Les libristes en sont conscients depuis un certain temps mais le grand public l'ignore. Il n'y a qu'à admirer les yeux aux ciels de nos connaissances quand on explique que sur internet, ils sont le produit. Ils en ont pas grand chose à faire alors que la situation est tout même préoccupante.

Nos efforts de sensibilisation ne sont pas vains, mais presque. Je vous pose alors cette question : l’idée d'un moratoire sur l’évolution technologique est-elle folle ? Imposer un arrêt au bordel ambiant serait-il une bonne idée ?

Moi, je n'ai pas de réponse. Ça me semble fou et impossible. Personne n'a la force d’empêcher IBM de lier le Big Data et l'ADN humain, personne ne peut arrêter Google et Facebook dans leur démarche de mise à poil perpétuelle de leurs utilisateurs, etc.

La question est ouverte, vous avez 4h.

Sommes-nous voués à devenir les Amishs de l'informatique ?

Rédigé par dada / 31 mars 2014 / Aucun commentaire

amish.jpg

C'est un peu la question que je me pose quand je vois l'évolution des technologies et l'influence qu'elles ont sur la majorité de mes amis, mais pas sur moi. Comme petit rappel, en plus de vous rediriger vers la page Wikipedia des Amishs, je dirais simplement que les Amishs sont des gens qui vivent à l'écart de la société moderne.

Qu'on ne me parle pas de Facebook qui m’horripile toujours autant mais que je dois conserver si je veux pouvoir garder le contact avec mes proches pendant que je suis en Inde. Enfin, c'est surtout pour qu'ils évitent de me massacrer si je ne donne pas de nouvelle, plus exactement ;-)

La dernière "évolution" en date : WhatsApp, me traumatise réellement. Je ne sais pas comment ça c'est passé en France, mais en Inde, tout le monde s'en sert. Ce pays étant un état fédéral, le cout du roaming entre les opérateurs est évité par l'utilisation de la 3G/Wifi et de cette application mobile. Il semblerait donc que ce soit moins cher et plus simple.

WhatsApp, c'est l'application qui se permet d'envoyer plus de messages qu'il y a de SMS échangés. D'après ce dossier de PC INpact, il semblerait qu'elle ne soit pas la seule sur le créneau, en plus.

Je ne saurais dire si l'utilisation des SMS est plus respectueuse de la vie privée que l'utilisation de WhatsApp mais le fait est qu'on ne passe pas par le serveur d'une entreprise privée qui se ne gênera pas pour revendre nos vies.

Le grand Google gère son Android. WhatsApp rajoute une couche dans la gestion des SMS. Facebook s'occupe du chat en direct. Bref, ça me terrifie.

Encore une dernière note négative : si je ne dis pas trop de bêtise, WhatsApp est gratuit la première années mais est payante par la suite. Un bon plan pour faire venir tout le monde est se faire du pognon après. Honeypot ?

Et moi, je reste là, sans tout ça. Je n'ai même pas de 3G ici. J'ai un côté Amish, qui envoie des mails.