Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


On n'est pas rendu

Rédigé par dada / / 7 commentaires


Non, on n'est clairement pas rendu.

En ce début d'année 2021, le moins qu'on puisse dire, c'est que le numérique à la con continue de faire des siennes : Twitter, Facebook, YouTube et les vieux de la veille que j'oublie.

Je vais vous étonner : je suis persuadé que les choses ne vont absolument pas changer.

Twitter

On retrouve toujours le même microcosme sur Twitter, qui hurle contre Twitter sur Twitter quand Twitter modère tout en en profitant pour perfectionner son personnal branding sur Twitter.
Comment voulez-vous que les choses évoluent si les gens ne prennent pas en compte que le canal de communication qu'ils abreuvent n'est pas leur ami ?
Ici et là, on s'amuse à lire que Twitter est une plateforme inévitable pour s'en sortir dans la vie. J'ai retrouvé une info d'il y a seulement 5 ans qui nous rappelle que Twitter était mourant, y'a 5 ans. On parle d'une entreprise, crée en 2006, qui était au bord du gouffre en 2015.

Facebook

L'affaire WhatsApp est rigolote.
On se retrouve avec des utilisateurs de WhatsApp qui se rendent compte, encore une fois, que le modèle économique de Facebook Inc., le nom complet de WhatsApp, consiste à relier, croiser, analyser toutes les données possibles et imaginables de ses utilisateurs. C'est dingue. Vraiment. On en apprend tous les jours. Tristement, c'est sur Twitter qu'un milliardaire, qui pond des bagnoles dont les
batteries sont des horreurs écologiques, lança un mouvement de foule vers Signal. Signal dont le système est hébergé aux États-Unis, soumis au droit étasunien, et tout le tralala. On va rire.

YouTube

Alphabet, la maison-mère de YouTube, se donne le droit d'afficher de la réclame devant les vidéos de créateurs sans leurs accords, s'en mettant plein les poches sur le dos des gens qui font des trucs chouettes, ou moins chouettes.
Vous vous attendiez à quoi avec l'apparition des uTip, des Tipeee, des sponsos, etc ? Google ou Alphabet, ou YouTube ont un modèle économique fragile à tenir : il faut que l'argent rentre et toujours plus de croissance. Ils vous pompent votre argent et quand vous trouvez des alternatives financières, ils se rebiffent.

Amazon

Les progrès de la robotique s'annoncent épatant tout comme la tête des maires qui verront les entrepôts pourvoyeurs de milliers d'emplois se remplir de robots et se vider d'humains. Ils auront achevé leurs commerçants et leurs régions avec une simple signature sur un bout de papier.

Perso, je fatigue

Il existe une palanquée de gens qui s'organisent pour créer des outils permettant d'éviter toutes les emmerdes citées plus haut. Des outils pour contribuer au vivre ensemble et pas vider le plus possible les poches du voisin.

Pourtant, ça n'avance pas, pour seulement quelques raisons :

- Nos outils ne vous permettent pas de briller en société. Non, vous ne pourrez pas raconter le dernier ramdam dont vous êtes le héros ou la fois où vous avez trouvé le hashtag qui va bien et qui trend.
- Nos outils ne vous rapportent pas d'argent. Pire, ça vous coûtera de l'argent.
- Nos outils ne sont pas faciles d'accès. Non, malgré nos lettres à Poudlard, appréhender des outils, ça demande du temps et de la patience.
- Oui, vous allez partir. Notre modèle économique inexistant n'aidant pas, nous n'avons pas l’obligation impérieuse de vous captiver, de vous noyer devant des conneries. Du coup, vous partez. Et c'est très bien comme ça.

2021 ne s'annonce pas fameuse. Je pense que le temps joue contre moi : c'est l'année des 10 ans de ce nom de domaine. Je fatigue.


Bref. Des bisous quand-même.

7 commentaires

#1  - Bruce a dit :

"ou la fois où vous avez trouvÉ le hashtag qui va bien"
D'autre part "on n'est pas rendu" et "palanquée" ne sont pas universels pour tous les francophones.
Tout le monde ne connaît pas les Charentes ou la Saintonge.

Ton blog, malgré ton petit coup de blues, est nourrissant et reste un des derniers îlots d'expression.

Tu peux continuer serein, tu es lu, tu comptes.

Répondre
#2  - dada a dit :

Merci !

Répondre
#3  - Michel a dit :

Bonjour,

Je trouve dommage de dénigrer Signal. Ok, le mieux est l'ennemi du bien, mais passer de WhatsApp à Signal c'est quand même un grand bon en avant : passer d'un écosystème dont l'objectif est avant tout l'aspiration des données personnelles à une application développée par une association à but non lucratif dont l'objectif est le respect de la vie privée, c'est déjà énorme !

Ok dans l'idéal, Matrix & co ou des solutions équivalentes et décentralisées c'est mieux. Mais aujourd'hui pour que les gens migrent il faut déjà une forte adoption, et surtout il faut que ce soit accessible à un gosse de 5 ans.

Pour les néophytes de mon entourage, rien que de créer un "NIP" sur Signal lors de l'installation c'est la mer à boire.

Le citoyen lambda s'il se protège des sociétés marketing c'est déjà bien. Si on est lanceur d'alerte ok, on a des préoccupations autres sur les lois applicables selon le pays d'implantation, mais là, le citoyen lambda, il s'en fou.

Répondre
#4  - dada a dit :

Raa ouais, je me souviens d'un membre de ma famille devant le NIP : « Au secours ! C'est quoi ça ? Compliqué ! ». Dur.

On verra si Signal s'en sort. C'est pas dit. Le service centralisé est tombé hier soir : rien que ça, ça fait fuir les gens.

Répondre
#5  - Johan a dit :

A part sur Signal pour lequel ma vision du truc est moins tranchée que la tienne, je dis bravo.
T'as bien fait le tour du pb. Et ça ne réjouit pas plus que ça.

Répondre
#6  - tonio a dit :

Salut! Je suis complètement d'accord avec toi.. Les gens ne se rendent pas compte qu'ils enrichissent une poignée de milliardaires au détriment de leurs petits commerçants..
Les jeunes générations sont incapables de réflechir par eux-mêmes et ça, c'est grave pour notre futur..

Répondre
#7  - dada a dit :

Coucou,

Je suis persuadé que celles et ceux qui nous ont vu grandir se sont dit la même chose : les jeunes ne savent pas réfléchir !
Il faut trouver le moyen technique et légal de faire comprendre au gens que l'utilisation de ces machins, c'est tomber dans un monde de fou. Et ça, on ne l'a pas encore trouvé.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est le sixième caractère du mot 8y1lkgi ?