Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Twitter va bien, merci

Rédigé par dada / / Aucun commentaire


Cette période est épuisante. Entre la météo qui s'accorde enfin avec la saison et les projecteurs braqués sur Mastodon, un bout de Fédivers, je n'en peux plus.

Pour me détendre, je vais vous confirmer ce que certains craignent et ce que certains espèrent : Twitter va très bien. À n'en point douter.

Pourquoi ? Si vous vous posez la question, c'est que vous n'êtes pas un habitué des médias dits « alternatifs » et ce n'est pas grave. C'est une façon de faire et d'échanger qui n'est pas pour tout le monde. Des accros au rugby aux influenceuses, l'alternatif n'est d'aucun intérêt.

Quand je dis que Twitter va bien, c'est la manière dont il a façonné la consommation des échanges entre les gens via le microblogging, comme on dit, qui va très bien.
  • Un réseau doit être centré.
  • Il faut un chef ou un groupe de chefs qui prennent la responsabilité de ce qui peut y être partagé.
  • Il faut écrire en 240 caractères.
  • Il faut faire des threads, ou des fils, pour être compris.
  • Il faut que la modération provienne d'une seule entité.
  • Une marque verte bizarre certifie l’identité de quelque chose.
  • Et j'en passe.
Il faudra du temps pour que cette façon de voir le monde change, si elle doit changer.

Et ça n'est pas grave.

Cela fait des années que j'évolue dans un monde où ces règles paressent idiotes. Ce ne sont pas les personnes qui se servent de Twitter qui sont idiots, ce sont les règles qu'elles et ils suivent et qu'ils et elles s'amusent, parfois avec élégance, à contourner qui sont idiotes. Je le pense et je le répéterai à qui veut l'entendre sans sourciller.

Est-ce grave ? Non, pas du tout.

Les histoires de Musk ne me sont d'aucun intérêt. Il a repris un réseau qui a posé des règles qui me sont étrangères. Au mieux, je soupire, au pire, je vois dévaler des gens dans mon fil d'actualité qui ne comprennent pas pourquoi Mastodon ne permet pas de faire du Twitter.

Et ça n'est pas grave.

J'ai, par le passé, écrit que ces règles étaient désastreuses et qu'elles influençaient le monde dans lequel nous vivons. Je le pense toujours. J'ai simplement pris le temps de fuir toutes les cochonneries qui s'y attachent comme les sites d’actualités à base de tweet ou de photo Instagram, les journaux qui vivent de faits divers, et j'ai déconnecté tout ce que je pouvais pour éviter des recommandations basées sur l'actualité véhiculée par les médias sociaux commerciaux. Alors, oui, effectivement, je ne suis plus au courant de grand-chose de « hypant ».

Et ça n'est pas grave.

Nous ne sommes pas toutes et tous obligé d'évoluer aux mêmes endroits avec les mêmes codes. Le Fédivers a ceci de joli qu'il permet à des gens aux codes différents de communiquer. Ailleurs, c'est pour le moment impossible mais rien ne presse et migrer d'un réseau à l'autre ne vous réconfortera pas forcément.

Et ça n'est pas grave.

La façon de voir le monde qu'offre le logiciel Mastodon est encore jeune. Elle a évolué et va évoluer. Sa dernière version permet, par exemple, d'afficher la liste des voisins bloqués. C'est une incroyable fonctionnalité par la transparence qu'elle offre. Elle n'est pas magique mais elle offre des informations supplémentaires sur ce que les modérateurs qui vous accueilleront font. C'est essentiel. Imaginez Twitter afficher la liste des comptes bloqués et les raisons du blocage ? Oui, vous pouvez sourire.

Enfin, Mastodon continue de faire du Mastodon.
Twitter continue de produire du Twitter et va bien, merci.

Écrire un commentaire

Quelle est le deuxième caractère du mot cs4lkf ?