Votre navigateur utilise Google FLoC pour vous épier. Méfiez-vous !

Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Arch linux

Passer de Windows XP à GNU/Linux

Rédigé par dada / 24 avril 2014 / Aucun commentaire

rip-windows-xp_fitbox_600x600.JPG

Windows XP est mort, enfin presque, en ce beau 8 avril 2014. Que de souvenirs. Je me souviens de ma première installation de cet OS : des lenteurs horribles, des écrans bleus à gogo, et j'en passe. Il faut croire que les les utilisateurs d'ordinateur sont comme les électeurs français : quand il est à la retraite, l'homme politique était bien en son temps.

Je sais bien que les billets conseillant tout est n'importe quoi pour remplacer ce bon vieux XP vont fleurir et que je serais noyé dans la masse. C'est pas grave, j'ai quand même envie de donner des conseils que j'estime être importants.

Ces conseils s'adressent au geeks libristes qui seraient tenté par son nouveau pouvoir : libérer un nouvel utilisateur du monde privateur.

Ne recommandez pas Ubuntu les yeux fermés

Non : Vous pensez sérieusement que l'interface graphique d'Ubuntu va correctement se comporter sur un ordinateur d'une époque si révolue ? La plupart n'auront pas de carte graphique et les rares qui auraient la chance d'en avoir une ne pourront jamais faire tourner Unity. Ce genre d'histoires apparaissent déjà sur Diaspora.

Mais : Vous pouvez très bien utiliser une variante d'Ubuntu comme Xubuntu. La qualité Ubuntu est là mais l'interface graphique sera déjà bien plus en accord avec le matériel.

Méfiez-vous de Debian

On parle d'utilisateur d'un certain temps qui n'ont pas suivi l'évolution de l'informatique et pour qui ce monde s’apparente surement à de la magie. Debian est un choix formidable mais son démarrage en mode barbu va effrayer encore un peu plus votre victime.
Ne tentez Debian que si vous pouvez calmement faire comprendre que même si l'emballage du démarrage est bizarre, rien de mal se sera fait à son ordinateur.

Laissez tomber les Arch & co

Il va falloir un ordinateur stable. Installer une rolling release serait une aberration. Vous imaginez un utilisateur d'XP entrain mettre à jour son ordinateur chaque matin en prenant son café pour tâter de la nouveauté ? Non.

Méfiez-vous des besoins de l'utilisateur

Si vous avez la chance de vous occuper de l'ordinateur d'un utilisateur simple : courriel, Internet, vidéo, musique : foncez ! Une distribution GNU/Linux lui fera le plus grand bien.

Par contre, si c'est un utilisateur avec des besoins logiciels particuliers, n'oubliez pas de vous renseigner avant. Il est inutile de s’exciter sur l'ordinateur d'un gars qui ne retrouvera pas ses marques.

Je pense avoir fait le tour des points les plus importants. Je terminerez en vous conseillant la lecture d'un ancien billet : Conseils à un libriste pour faire passer au libre. Parce que motiver les gens à utiliser du libre, c'est un travail permanent et passionnant !