Blog de dada

Logiciels, systèmes d'exploitation, politique et actualité... Libres.

Et si on revenait dans la danse

Rédigé par dada / 27 mai 2015 / 6 commentaires


Vous savez quoi ? Je me demande régulièrement si je ne devrais pas me refaire un compte Twitter. J'en avais un, fût un temps, mais lire les pensées des énergumènes de ce réseau social m'avait complètement rendu dingue. Le besoin de pondre du contenu dès l’avènement d'un événement rendaient les réflexions d'une débilité crasse, enfin, quand je dis réflexions, pensons plutôt « remarques ». C'est la maladie du moment ça, l’instantané : le tweet qui va bien, le seflie qui prouve, les commentaires sur Facebook qui détournent le bon vieux « first ! » pour en faire une preuve de coolitude.
Tout le monde le sait, des gens en parlent, c'est un travers qui nous rend spectateur de notre vie. On doit préparer notre image publique pendant l'action alors qu'on devrait en profiter. C'est navrant.

Ca me rappelle une histoire vraie, de bout en bout : une amie part faire le tour du monde. Elle en a l'occasion alors elle fonce, la chanceuse ! Du côté de la Nouvelle Zélande, elle accueille un couple d'amis. Le rendez-vous était convenu et tout le monde s'attendait avec impatience ! Une retrouvaille au bout du monde, c'est quand même chouette. Sauf que ce couple d'amis n'a pas supporté ce pays très longtemps. Je ne me souviens plus du pourquoi du comment, ce n'est pas important. Ce qui est très important, c'est qu'ils ont quand même pris le temps de se prendre en selfie, en photo, ou ce que vous voulez, toutes dents dehors sur fond de paysages fantastiques. Photos postées sur Facebook, cela va de soi.

Ils l'ont, leur instant bonheur pour leurs amis. La photo est publiée pour le prouver. Qui ne connaît pas l'histoire vraie ne sait pas que leur voyage s'est mal passé, l'image prouve le contraire et rares sont ceux qui découvriront cette supercherie.

C'est un exemple tellement simple, tellement courant, tellement parlant, de ce que font les gens sur l'internet mondial.

On en trouve partout.

Si je traîne sur un réseau social autre que diaspora, un jour, c'est que je me sentirais capable de laisser ces malheureux sur le bord de la timeline pour me concentrer sur les curieux qui cherchent encore du contenu que je peux éventuellement produire via ce blog. Ces gens-là méritent peut-être qu'on sorte, nous, les libristes un peu radicaux, de notre isolement. Tout le monde n'est pas obligé de se lancer dans Twitter (ne me parlez pas de Facebook, c'est mort) mais les créateurs de contenus devraient peut-être y penser.

Aidez-vous, aidez Grammalecte

Rédigé par dada / 20 mai 2015 / 2 commentaires




Personne n’évite les fautes, ou alors elles sont rares, très rares et nombreux sont ceux qui, comme moi, sont capables de repérer une coquille chez les autres mais pas dans ses propres textes. Phipe peut témoigner, il passe régulièrement ici pour me relire et m'envoyer des messages privés sur diaspote pour que je me corrige.

Bref, les fautes, les erreurs, les coquilles, l'ignorance, c'est pour tout le monde. Du coup, quand on voit qu'un libriste se motive pour nous pondre une extension Firefox et Thunderbird pour nous aider, on ne peut que l'encourager.

Vous l'avez compris, c'est donc ce matin que j'ai décidé de filer 5 malheureux euros pour aider Grammalecte à émerger.

Le projet est tout proche de son objectif des 15 000 euros. Il reste 10 jours pour trouver les 3 000 dernières pièces qui manquent. Ce genre d'outil étant exceptionnellement utile, foncez les aider à votre tour.

Pour les utilisateurs de cette saloperie de Google Chrome/Chromium, va falloir vous motiver puisqu'il attendra les 25 000 euros avant de vous supporter. Oui, c'est méchant.

[Film] Ex Machina

Rédigé par dada / 16 mai 2015 / 5 commentaires


Parler cinéma, c'est un truc que je ne fais pas souvent, la faute à la ligne éditoriale de ce blog : du libre, de l'open-source et tout ce qui peut s'y rattacher. Mais bon, j'ai souvent envie de parler d'autre chose, alors voilà : Ex Machina !



Ce film nous parle d'intelligence artificielle, d'humain, de sentiments. Il est vraiment troublant. L'histoire tourne autour d'un milliardaire propriétaire d'un moteur de recherche qu'il utilise pour créer une IA incroyable et un de ses employés chargé de lui faire passer le test de Turing.

Pas de spoil ici, je vous encourage simplement à le regarder ! Pensez à faire le rapprochement avec Google et ses nombreux rachats dans le domaine de la robotique, ça donne le vertige.

ownCloud Mail débarque dans l'appstore en version 0.1.3

Rédigé par dada / 13 mai 2015 / 3 commentaires




J'en parlais en septembre 2014 comme d'une application qui allait faire du bien : ownCloud ne souffrait plus que de l'absence d'un client courriel pour devenir une boite à outils géniale. C'est maintenant bon !

Comme je le dis dans ce titre à rallonge, c'est encore une version en développement. Rien n'est garanti dans tout les types d'utilisation mais, chez moi, ça tourne très bien avec mon malheureux compte "pro" gmail et mon adresse personnelle en dadall.info. C'est un peu lent, mais ça doit venir de mon serveur.

Sinon, je me retrouve avec une interface agréable, la possibilité de lire mes mails partout et des notifications quand un petit nouveau débarque. De plus, il s’intègre tout seul dans mon Firefox en se proposant d'envoyer un mail quand je clique sur une adresse.



Si vous voulez tester la bête, vous pouvez la télécharger ici et suivre le guide d'installation rapide ici. Ne négligez pas l'installation sous peine de ne pas comprendre pourquoi vous avez un écran tout blanc !

Cette sortie se glisse bien dans l'air du temps : vous avez votre cloud et des applications pour le gérer comme un grand. En plus, c'est une défi technique agréable à relever ;-)

Astuces du dimanche #4

Rédigé par dada / 10 mai 2015 / 2 commentaires


Quatrième version des astuces du dimanche ! Je dois avouer que j'aime bien cette formule simple et rapide pour partager des astuces peu révolutionnaires mais qu'il fait bon rappeler de temps en temps.

Au programme de cette semaine : partager des fichiers en réseau sans se prendre la tête et comment créer une archive de sauvegarde (pour un backup, par exemple) et vous l'envoyer alors que vous n'avez pas de place sur le disque dur.

Partager ses fichiers via python

Sans clés USB ou système de partage en réseau, il est bien difficile de partager un fichier avec le PC du voisin. La solution suivante permet de se servir de python pour créer un serveur web simple. Il sera accessible depuis votre adresse IP et le port spécifié.

  • Avec python 2.7 ou plus
# python -m SimpleHTTPServer 80
  • Avec python 3 ou plus
# python -m http.server 80
Lancez l'une de ces commandes depuis un terminal ouvert là où se trouve le ficher à transférer, donnez votre IP et le port à votre pote/collègue et le tour est joué. Attention tout de même à ne pas lancer cette commande depuis votre /home/ sous peine de partager l’intégralité de votre vie privée ;-)

Création et envoie d'archive par le réseau

C'est un truc que je rencontre souvent au boulot : faut faire un gros tar.gz de sauvegarde et le placer bien au chaud sur une autre machine mais pas moyen d'y arriver avec l'espace disque disponible.
Pas de panique, la commande tar associée à ssh, à un pipe et cat permette de faire des miracles.

ssh -n ServeurDistant -p PORT 'tar zcvf - toto.txt' | cat - > toto.tar.gz

Avec ça, depuis votre terminal, vous récupérez le contenu de toto.txt, que vous archivez simplement sur votre disque dur local. Celui du serveur distant n'est plus utilisé : terminé le problème de place !

Bon dimanche ! :)