Votre navigateur utilise Google FLoC pour vous épier. Méfiez-vous !

Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Alertmanager

De l'alerting à base de logs v2

Rédigé par dada / 06 novembre 2020 / Aucun commentaire



À l'époque, mi-février 2020, je découvrais les pipelines de Promtail, une façon rudimentaire de parcourir des logs, d'y chercher ce qu'on veut et de déclencher une alerte si besoin. C'était ma v1 de l'alerting à base de logs.
Dans les faits, ça marche bien, mais ce n'est pas vraiment simple à mettre en place et ça demande des bidouilles pas possible quand on commence à vouloir trifouiller dans des choses plus complexes, comme Docker.

Il y a quelques semaines, j'ai découvert qu'il y avait un moyen encore plus simple et mieux intégré pour faire de l'alerting avec Grafana / Loki / Promtail : Loki lui-même.

Configurer Loki comme Datasource de type Prometheus

Si vous avez l'habitude de jongler avec toute cette stack, le titre de cette partie devrait vous faire tilter. C'est pourtant ce qu'il faut faire : pour Grafana, Loki va se la jouer Prometheus.


En version texte :
  • Name : ce que vous voulez
  • URL : http://localhost:3100/loki
Dans la partie Explore de Grafana, vous deviez maintenant avec PromLoki comme Datasource :


Et c'est à partir de maintenant qu'on peut commencer à jouer !

Créer un panel lié à une alerte

On va s'amuser à créer un panel pour analyser les logs qui nous intéressent.

Notez qu'on a bien choisi PromLoki comme datasource.


Dans mon exemple, ce sont les logs de Pixelfed que je veux parcourir pour pouvoir agir en cas de production.ERROR :
count_over_time(({hostname="pixelfed"} |= "production.ERROR")[1m])
Maintenant qu'on sait ce qu'on cherche, on va configurer les règles qui déclencheront les alertes.


Dans les Rules :
- Choisissez un nom.
- On évalue toute le 10s

Dans les conditions :
- When : on fait la moyenne en choisissant avg()
- Of : cliquez sur les variables entre les virgules pour préciser vos réglages
- Above : ici, j'attends plus de 3 occurrences pour déclencher une alerte

Si vous avez le coup d’œil, vous avez remarquez que les deux captures d'écran présentées ci-dessus ont une ligne rouge : c'est la limite de tolérance de l'alerte. En dessous, tout va bien, au dessus, c'est la fin du monde.

Recevoir les alertes

Maintenant que vous avez la possibilité de déclencher alertes, il faut les recevoir d'une façon ou d'une autre. Grafana peut se brancher à un paquet d'outil, de Telegram à Elements en passant par Discord et l'Alert Manager de Prometheus voire Grafana llui-même: faites votre choix !


Perso, je me sers de mon AlertManager, il me noie sous les mails en cas de souci et c'est très bien comme ça !


L'alerting avec Prometheus

Rédigé par dada / 02 août 2018 / 4 commentaires


Depuis le temps que je devais l'écrire, ce billet, le voici : comment mettre en place un système d'alerting avec Prometheus !

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec ce vocabulaire : l'alerting est une notion d'administrateur système qui consiste à prévenir les équipes en charge du bon fonctionnement d'un service qu'il est en train de se casser la figure. Ou qu'il s'est déjà vautré.

En avant-propos, je vous invite à aller faire un tour du côté de mes différents billets sur Prometheus.

L'alerting, c'est une brique en plus

Prometheus est une bête idiote, les exporters sont des bêtes idiotes, Grafana est une bête idiote, l'alerting est lui aussi une bête idiote. Pour le faire fonctionner, à la manière d'un exporter, il vous faut installer l'Alertmanager.

L'installation de l'Alertmanager est identique à celle des autres exporter : téléchargez le binaire ou le conteneur Docker, lancez tout ça en lui passant en paramètre son fichier de configuration.

Toujours comme un simple exporter, ou presque, faites comprendre à Prometheus qu'il est là en ajoutant ces quelques lignes dans prometheus.yml, en dessous de la configuration globale :
alerting:
  alertmanagers:
  - static_configs:
    - targets:
      - localhost:9093
    scheme: http
    timeout: 10s

N'oubliez pas de reload la configuration de Prometheus :

curl -X POST http://localhost:9090/-/reload

Configurer la détection des problèmes

Les alertes se présentent sous forme de fichiers que vous allez placer dans le répertoire rules/ de Prometheus :
root@server /etc/prometheus/rules # ls
memory  up
Il va ensuite falloir les déclarer dans Prometheus :
# Load and evaluate rules in this file every 'evaluation_interval' seconds.
rule_files:
  - '/etc/prometheus/rules/up'
  - '/etc/prometheus/rules/memory'
Pour faire simple et rapide, voici des exemples d'alertes qui pourraient vous servir :

- Service disponible
ALERT InstanceDown
  IF up == 0
  FOR 1m
  LABELS { severity = "page" }
  ANNOTATIONS {
    summary = "Instance {{$labels.instance}} is down",
    description = "{{$labels.instance}} of job {{$labels.job}} has been down for more than 1 minutes"
  }
- L'utilisation de la RAM
ALERT MemoryUsage
  IF ((node_memory_MemTotal-node_memory_MemFree-node_memory_Cached)/(node_memory_MemTotal)*100) > 95
  FOR 10m
  LABELS { severity = "warning" }
  ANNOTATIONS {
    summary = "Instance {{$labels.instance}} is in danger",
    description = "RAM of {{$labels.instance}} has been too used for more than 10 minutes"
  }
Avant de vous lancez dans le copier/coller du code exposé ci-dessus, prenez le temps de lire les quelques lignes suivantes :

- ALERT : il s'agit d'un nom arbitraire que vous donnez à votre alerte
- IF : c'est la condition qu'il faut respecter pour déclencher l'alerte
- FOR : la durée pendant laquelle le IF doit être valide
- LABEL : ça permet de donner un poids à votre alerte (osef, warning, critical, etc)
- ANNOTATIONS : ce que vous voulez afficher quand l'alerte est déclenchée

Normalement, à ce niveau là, vous avez un Alertemanager capable de détecter si vous avez des soucis de RAM ou si vos serveurs/services sont fonctionnels ou HS. C'est bien beau, mais ça ne vous réveillera pas en cas de pépin.

Un rapide tour sur l'interface web de Prometheus devrait vous le confirmer. En exemple, voici la liste des alertes que j'utilise :

Configurer l'envoi d'emails d'alerte

Le fichier de configuration que vous passerez en paramètre au lancement de l'Alertmanager doit lui dire que faire quand une alerte est détectée. Il est possible de lui dire de vous envoyez un message sur Telegram, Mattermost, ou, simplement, de vous envoyer un mail. C'est la solution la plus simple, alors allons-y.

Les possibilités étant énormes, je ne vais vous proposer qu'un exemple de configuration simple :
global:
  smtp_smarthost: 'localhost:25'
  smtp_from: 'alertmanager@mon.email'

route:
  receiver: 'team-mails'
  group_wait: 30s
  group_interval: 5m
  repeat_interval: 3h

receivers:
- name: 'team-mails'
  email_configs:
  - to: 'ladestination@email.mail'
Avec cette configuration, vous allez recevoir un mail en cas de souci. Sans intervention de votre part, le mail sera renvoyé au bout de 3h.

Cette conf est très simple. Je n'explique pas tout. Juste, elle marche. Si vous souhaitez en savoir plus, comme l'organisation de groupes qui recevront des alertes spécifiques ou la gestion des "warning" ou des "critical", je vous encourage à prendre un peu de temps pour lire l'exemple assez complet qu'on peut trouver par ici.

Et voilà ! Je suis loin d'avoir fait le tour des possibilités de Prometheus mais les différents billets que vous trouverez sur ce blog devraient vous permettre de mettre les doigts dedans et de vous en sortir.

Des bisous !