Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


Coucou ProtonMail, ciao Google Mail

Rédigé par dada / / 12 commentaires




C'était quelque chose que je voulais absolument faire depuis des mois, voire des années et c'est maintenant chose faite : je viens de transformer ma vieille adresse personnelle en Gmail (Google Mail) par une adresse en @protonmail.com.

ProtonMail ? C'est un fournisseur de courriel (!) basé en Suisse et créé par des gars du CERN. La page Wikipedia vous donnera toutes les informations connues autour de ce service et je vous invite à la lire : ce billet va se concentrer sur mes retours d'utilisateur.

Mails chiffrés

C'est natif avec ProtonMail et ça ne demande pas la moindre manipulation de la part de l'utilisateur. Ça caresse ma fibre de feignant. Les mails chiffrés ne sont pas lisibles ni par les administrateurs des serveurs ni par les gars ne possédant pas votre clé privée.
Quand vous chiffrez un mail à destination d'un contact qui n'a pas de compte ProtonMail, celui-ci ne recevra qu'une notification et sera invité à en lire le contenu depuis une interface sécurisée. Youpi, non ?
Vous pouvez, en toute connaissance de cause, envoyer des mails en clair sur le réseau pour ne pas perturber vos contacts.

Le support des domaines perso

Ce qui veut dire que si vous avez un nom de domaine, vous pourrez le faire pointer sur votre compte PM en toute transparence et, du coup, profiter de tous ses avantages avec une adresse qui ne se terminera pas en @protonmail.com. C'est pour ça que je me sers de PM maintenant et pas d'un autre service : dadall.info était géré par un serveur mail classique configuré par mes soins. Une plaie à gérer et je suis content d'avoir refilé le bébé à PM !

Les inconvénients

- PM a un gros inconvénient : il ne supporte pas les protocoles IMAP ou POP3. Pour faire simple, il n'est pas possible de s'en servir avec Thunderbird, K9-mail ou le client de votre choix. C'est assez emmerdant pour moi, je suis quand même un accro de l'oiseau bleu. Tant pis, mais c'est avec un gros pincement au cœur que j'écris ces lignes.
- Dans la même veine, sans protocole supporté, PM ne se consulte que via une interface web qui n'est pas disponible en français. Elle n'est qu'en anglais pour le moment. Perso, je m'en fiche mais ça ne va pas permettre à des non anglophones de s'en servir.
- Un dernier truc qui me chagrine, c'est qu'ils proposent, quand même, une application mobile pour mon Fairphone sous Android mais elle n'est pas libre et nécessite ces cochonneries de Google Services. Préparez-vous à lire la notification vous conjurant d'installer Google Play et ces saloperies à chaque lancement de l'application. Ça entraîne aussi des problèmes : pas de relevé automatique des mails et pas de notification lors de leur réception. #Tristitude

Bon, tout n'est pas rose. Je me suis engagé sur un an pour 48€. C'est le prix à payer pour avoir 5Go d'espace disque et le support de mon domaine perso.
J'espère que ce retour sera utile pour ceux qui se posaient des questions autour de ProtonMail. J'y suis depuis le 17 décembre et les quelques soucis que je relate ne me gênent pas vraiment : j'suis pas un accro des mails sur mon téléphone et Thunderbird est toujours mon compagnon au taff, là où il s'empiffre le plus de mails !

Il existe d'autres services fournissant des adresses mails loin de la sphère des GAFAM. ProtonMail est une solution parmi tant d'autres que je vous invite à tester par vous-même :-)

12 commentaires

#1  - G.Louiffine a dit :

Tout d'abord merci pour ce partage d'informations.
Je ne comprends pas la démarche des créateurs de ProtonMail. Le choix du chiffrement semble indiquer leur souci de la confidentialité. Pourquoi alors mettre en place une application Android non libre promouvant les Google Services ? ProtonMail serait-il un leurre destiné à ramener au bercail les brebis égarées au cours de leur recherche de confidentialité ?

Répondre
#2  - dada a dit :

> Pourquoi alors mettre en place une application Android non libre promouvant les Google Services ?

C'est sans doute une question de facilité : les Googles Services intègrent, je crois, des API facilitant grandement le développement d'une application. J'aime pas ces choses-là, je sais qu'on peut s'en passer, mais les développeurs doivent avoir leurs raisons, dans lesquelles le temps de travail ne doit pas être négligeable.

Répondre
#3  - Ozzmos a dit :

Je me suis aussi payé un compte Protonmail, la semaine passée.J'ai décidé d'attaquer un des derniers bastions Google qui est mon compte gmail. Comme tu le dis si bien dans ton billet, il reste quelques inconvénients dont la fonction d'export de mails ou alors j'ai pas trouvé. Mais ça a le mérite d'aller vers une solution utilisable par madame michu sans devoir gérer de clés PGP.

Répondre
#4  - dada a dit :

Oh, j'ai pas du tout essayé d'exporter mes mails. Ne prévoyant pas de supprimer mon ancienne Gmail tout de suite, j'me suis pas posé la question. Je regarderais à l'occasion si l'option existe.

Répondre
#5  - Wodric a dit :

Bonjour,

Je suis pour ma part utilisateur de protonmail, mais j'ai pas encore migré l'ensemble de mes mails dessus et ton analyse me conforte dans cette idée.

Pour le moment je l'utilise pour ce qui est ultra perso (santé, bancaire etc..)l mais le reste (site marchand, jeux vidéo) reste sur gmail.

Répondre
#6  - dada a dit :

Yep, pour le moment, la Gmail va rester un truc poubelle ! :)

Répondre
#7  - Mathias B. a dit :

Hello,

J'ai fais exactement la même chose pour le perso et j'en suis très content ! Les e-mails pro resteront sur une machine virtuelle dédiée vu les prix mais pour moi c'est top. 😊

À plus!

Répondre
#8  - psychogeek a dit :

J'ai déjà passé par protonmail, tutanota et quelques autres services du genre. Le dernier en liste (et mon préféré) est posteo. Un service de email utilisant roundcube comme platforme (modifié au couleur de posteo) avec le chiffrement intégré dedans coutant un euro par mois et fonctionnant a l'énergie grean peace. L'entreprise utilise aussi une partie de leur profit pour donner a des organisations humanitaire et si on est pas satisfait apres un certain temps l'argent qu'il restait a leur verser peut être remboursée d'un coup (c'est payable à l'année) ou versé à une organisation en 2015 ils ont donné pour 25 milles euros. Et il est compatible très facilement avec K-9 mail.

Répondre
#9  - Sabcat a dit :

Hé ben, c'est pas trop tôt. :)

Répondre
#10  - Didier (iceman) a dit :

Un an et demi que je l'utilise...et j'ai vu de grosses améliorations. Donc pour les manques ressentis encore, je sens que ça va s'améliorer. Je n'ai pas besoin d'espace supplémentaire ou de domaine donc je ne peux juger.
Après ça s'adresse aussi à des personnes moins expérimentées que toi, avec une solution "clé en main" ce qui est très pertinent

Répondre
#11  - Wh1t3r0s3 a dit :

A propos de la notification des Google Play Services manquant tu peux t'en débarrasser grâce au module Xposed très pratique "This app will run without Google Play Services" ;)
Le module ne résoud malheureusement pas la possibilité de recevoir des notifications de ProtonMail mais il permet de ne pas être opportuné à chaque ouverture de ProtonMail.

Répondre
#12  - Technowix a dit :

Concernant les GAPPS qui sont "obligatoires" pour l'utilisation de protonmail, je te conseil de regarder du côté de https://github.com/microg qui devrait grandement de plaire ;) !
Pour résumé : une tentative d'implémentation libre des app fermées de google, les notifications passent toujours par le google-cloud, mais ton fairphone est propre !
Utilisateur depuis plus d'un an à présent, le développement est assez réactif aux bugs, même si de nouvelles fonctionnalités peines à pointer le bout de leurs nez !

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot boaf ?