Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


Mozilla dépecée

Rédigé par dada / / 6 commentaires



Je parle ici de la communauté Mozilla, pas seulement de la Fondation ou de la MoCo.

Il y a des rumeurs qui courent. Les gens savent assez peu l'histoire de la vie interne de la Fondation, mais certaines personnes racontent des choses de-ci, de-là. Loin de moi l'envie de colporter des rumeurs infondées mais j'ai comme une envie de raconter ce que je sais, ce qu'on m'a dit.

Lorsque le web était étouffé par Internet Explorer de Microsoft, Mozilla est née des cendres de Netscape pour proposer un nouveau navigateur. On connaît tous l'histoire et nous sommes heureux d'en profiter.
Ce que les gens savent moins, c'est que Google était partie prenante via son financement. C’était dans l’intérêt de tout le monde. Google arrosait Mozilla pour pousser les nouveaux standards du web dans les ordinateurs du tout à chacun. Mais, un jour, Google s'est lancé dans l'aventure avec Chrome. Les technologies étaient là et la notoriété de l'entreprise de Mountain View n’était plus à faire. Dans les jours qui ont suivi l'annonce officielle de Chrome, certaines rumeurs parlent même du lendemain, la Fondation Mozilla a vu ses développeurs foutre le camp pour se poser dans les bureaux de Google. On ne parle pas de nombre, mais nul doute que c’était suffisant pour faire serrer des dents. Chrome venait de siffler une bonne partie des effectifs chargés de développer Firefox.

Il y a quelques jours, on apprenait l'abandon de FirefoxOS. Tristement. On se sent encore frustré, touché par une trahison. On touchait du doigt un début d'alternative aux OS emmerdants que nous refusons d'utiliser. On était fier de pouvoir se servir d'autre chose, loin de iOS et d'Android, même s'il restait du travail à faire. Quand on aime, qu'on est enthousiaste, on passe sur les petits bogues et les finitions douteuses.
Ce qu'on sait moins, c'est qu'une quarantaine, 40, de développeurs de FirefoxOS avait quitté le navire pour rejoindre une startup et développer un fork au doux nom de H50S. Là, je peux vous sortir des sources. Une histoire de gros sous et de gros morceaux de Mozilla : des développeurs et des gros patrons.

Ce sont deux histoires différentes, à des époques bien différentes, mais elles ont en commun une chose : dépecer Mozilla et le travail de sa communauté pour le bénéfice d'autrui. Je m'avance peut-être, mais ces deux anecdotes laissent un goût amer. Au choix, on se dira que l'ambiance de travail était à chier, ou que les idées étaient à choper, quitte à ébranler sérieusement et froidement le processus déjà fragile qui nous offre des alternatives. Je ne blâme personne, tout le monde fait ses propres choix. Je constate juste que la vie de la Fondation ne doit pas toujours être une partie de plaisir et que les jugements, les commentaires et les articles qui paraissent depuis quelques jours n'aident pas à trouver une solution à un problème classique : garder les idées et les cerveaux.

6 commentaires

#1  - bbouvier a dit :

Salut,

Je m'exprime en tant que moi, pas en tant que mon employeur, donc cette déclaration n'a rien d'officiel ou quoi que ce soit, disclaimer blablabla. Cependant, pour clarifier un peu certaines choses:

- les ex-employés de Mozilla partis chez Acadine sont partis bien avant la décision d'arrêter de développer Firefox OS chez Mozilla. C'est arrivé après le départ de Li Gong (ancien président mobile chez Mozilla et maintenant CEO d'Acadine), et la plupart des employés était en contact direct avec Li Gong. Cela est arrivé à peu près en même temps que l'annonce sur l'arrêt de faire du Firefox OS en masse (prix bas au détriment de la qualité), mais le départ pour en faire de la qualité (plus haut de gamme), donc aux alentours de Mai 2015. La décision d'arrêter Firefox OS est vraiment plus récente.
- au sujet de "l'ambiance de travail était à chier": si par là, tu veux dire "énormément de pression", oui, c'est probablement de ça dont il s'agit ici. Les partenaires commerciaux demandaient des fonctionnalités du niveau des dernières versions d'Android ou d'iOS ; or, pour atteindre ces niveaux de fonctionnalités en très peu de temps (notons que FFOS a 3 ans environ), beaucoup de pression a été mise sur les employés de Mozilla (c'est bien sûr impensable de mettre cette pression sur les contributeurs !). En retour de ça, qu'ont fait les partenaires ? Pas respecté les cycles de mises à jour, pas tenu les promesses de mettre FFOS sur de nouveaux téléphones etc. D'où une frustration énorme, en plus d'une pression constante immense.
- pour "les idées à choper", je ne comprends pas vraiment de quoi tu parles. Encore une fois, la plupart des partenaires demandaient des fonctionnalités présentes chez les concurrents, il était donc difficile de faire de la réelle innovation ici. Pourquoi écouter les partenaires ? Parce que ce sont eux qui font vivre l'entreprise Mozilla (attention, pas la Fondation Mozilla, cette dernière vit sur les dons), et que sans partenaires, Mozilla ne survivra pas longtemps.
- de manière générale, les partenaires n'ont pas suivi, le public a assez mal reçu Firefox OS (voir à ce sujet tous les articles sur lesquels les gens blâment la qualité matérielle des téléphones, avant de parler vraiment de l'OS -- je ne dis pas que l'OS était parfait, loin de là ; mais pour un OS aussi jeune, que pouvait-on attendre d'autre ?). Pensons à la métaphore de l'attente du bus : si tu attends un bus qui aurait dû passer il y a 10 minutes, et que ça fait déjà 15 minutes qu'il n'est pas passé, tu vas avoir tendance à continuer d'attendre, en te disant qu'il arrivera bien à un moment ou à un autre. Mais peut-être que pour une raison quelconque, ce bus n'arrivera jamais. Alors à quoi aura servi l'attente ? Le parallèle à faire ici, c'est qu'il n'y a pas eu de succès ni auprès des partenaires, ni auprès des utilisateurs. Freiner le développement, c'est aussi arrêter d'attendre un bus qui peine vraiment à arriver.

Répondre
#2  - dada a dit :

@bbouvier : Merci pour ce long commentaire. Je ne parle que d’après mon point de vue de, il fait bien le dire, fanboy frustré. Content que tu y ajoutes un peu de ton eclairage !

Répondre
#3  - Gildas a dit :

Bonjour,

utilisateur de Firefox OS, heureux de l'être. J'utilise Android sur un autre téléphone et franchement... quelle différence ? Ceux qui critiquent FFOS me font l'effet de petits coqs qui cherchent à se mettre en valeur en se faisant passer pour des spécialistes (exigeants) des OS. iOS et Android étaient vraiment pourri à leur origines ! Visiblement tout le monde l'a oublié!
En réalité je préfère carrément FFOS, car il a le mérite de fonctionner sans passer par les applications des opérateurs. Sur mon Android, les appli SFR ont pris le pas sur les autres et il est devenu impossible de passer outre. Si je les supprime, non seulement plus rien ne fonctionne, mais en plus elles se réinstallent automatiquement dés que j'ai le dos tourné...
Inversement, le manque d'applications disponibles restent finalement le seul vrai hic de cet OS, j'aurai bien aimé retrouver Fillezilla, Libreoffice, Notepadd++, ...., mais ça, ça n'a rien à voir avec l'OS en soit.

Donc pour moi, c'est une vraie déception.

Répondre
#4  - Florian GUILLOT a dit :

Bonjour,
Je me permet de placer ce petit billet à propos de la triste fin de Firefox OS.
Personnellement je ne suis qu'un petit utilisateur curieux (je fais aussi partie des gens qui sont toujours resté sous Firefox, même durant les tempêtes [pas de quoi s'en gargariser pour autant, les conviction ne sont pas là pour le paraitre de notre petit moi].
Même si je travaille dans l'informatique, je ne suis pas développeur et lorsque que je lis des choses sur Rust ou Servo, je me dit « Oui génial » mais je n'y comprends rien. Je crois a un internet libre et à un informatique libre en général, c'est compliqué, mais finalement ça avance bien. (Je suis notamment le projet Solus OS, [ça n'a rien à voir, mais j'essaie de faire un peu de pub parce que cela me semble prometteur et honnête] : https://solus-project.com/ )
La communauté Mozilla en fait beaucoup, mais j'ai la fâcheuse tendance à découvrir des outils développer par Mozilla par hasard comme Firefox OS ou FOCUS et ça me gonfle ! Il y a un vrais gros problème de communication et de publicité du travail effectué par la fondation, ce qui me révolte quelque peu.
Et c'est d'ailleurs un des problèmes fondamentale de Firefox OS, comment voulez-vous impliquer des gens dans un projet si ils n'ont aucune conscience que le projet exsite, mais lorsque le projet commence un murir, alors là on dit, non, j'arrête.
J'ai beau n'être ni développeur, ni même bénévole pour Mozilla, j'essaie de m'impliqué à mon niveau, j'envoie les rapports d'erreur, j'ai beaucoup tester Firefox OS, j'ai même acheter le Flame avant qu'il soit retiré de la vente (je dois bien reconnaitre dans cet achat un lien avec le « moi/paraitre » exprimé plus haut ^^). Je suis fière de me battre avec ma famille, mes amis et mes collègues de travail pour les inciter à passer ou rester sous Firefox, à utiliser Qwant plutôt que Google etc etc.
Le problème fondamentale c'est que les gens n'aime pas le changement, comment lutter quand un Chrome s'installe (et ce met par défaut) comme logiciel partenaire avec presque tout ce que l'on peut télécharger sur le net. La promotion c'est important, et plutôt que d'embaucher un Ari Jaaksi, peut-être aurait-il été possible de mettre cet agent dans une grosse campagne de pub mondial ? En plus Foxi est tout mignon c'est idiot, mais vous n'imaginez pas à quelle futilité le basculement d'une personne pour un produit plutôt qu'un autre tiens parfois...
Pour en revenir à Ari Jaaksi je ne connais pas l'homme, donc je le juge probablement arbitrairement avec les éléments en ma possession, mais n'est-il pas bête de présenter fièrement cet homme comme ayant été un élément crucial du WebOS de HP, comme ayant donc un bon bagage pour Firefox OS, alors même que WebOS a été un échec cuisant...
Alors voilà, la raison de ses quelque mots : la colère, comme beaucoup de gens, j'ai cette impression de me fait traïre, il est important de rappeler aux dirigeants de Mozilla qu'une fondation n'est pas une entreprise à but lucratif et qu'on ne lutte pas contre Google, Microsoft et Appel en ayant le même résonnement qu'eux.
Suit à cette annonce j'étais prêt à signer la pétition de la révolte et à ma grande surprise rien, tout le monde pleur, peste et le tout dans un climat de tétanie étrange.
Si Mozilla veut réduire la voilure sur la développement de FFOS pour téléphone portable pourquoi pas, mais l'arrêter complètement est stupide et je ne choisi par ce mot sans réflexion. Il est envisageable et préférable que le développement continu, ne serait-ce que sur un téléphone cible, laissant à la communauté le soins d'effectuer les portages sur leur téléphone favori (ce qui était déjà le cas d'ailleurs).
Et un téléphone me parait tout indiqué : le FairePhone 2 Je pense que proposer de sauver FF OS par un partenariat avec FairPhone est une porte ouverte qui a des chances d'aboutir. (Je tiens à préciser que je n'ai aucun lien avec FairPhone et qu'une forme de partenariat avec Mozilla ne les intéresserait peut-être pas du tout)
Le Flame est lui aussi toujours d’actualité, même en tant que bête de test à violenter joyeusement XD.
Mon sentiment c’est que Firefox OS a été étudier sous un angle commercial par Mozilla et que là est le seul point d’échec.
Il y a autre chose qui me gêne : je n'ai pas compris l'intérêt de fermer le Market Place, alors même que Firefox OS perdure sur les TV connectée ? (Les TV n'ont pas droit à leur marché ?), les objets connecté non plus ?
D’ailleurs avec quoi les objets sont le plus connecter aujourd’hui ? Le PC ?, La TV ? Les tablettes ? attention on chauffe : Les téléphones portables…
Comment peut-on osé vouloir rediriger les effectifs vers le développement d’objets connecter sans réfléchir au point névralgique agrégateur ses objets ? Il y a là une vrais question je pense.
Pour ce qui est des routeurs sécuriser par exemple, quel est le marché puisqu’il faut avoir un résonnement économique ? M. et Mme Michu ni connaisse rien, en plus de sans moquer éperdument et les entreprises ont besoin d’être rassurer en s’adressant à de grand groupe ; temps que la box free et consort fonctionne ils sont contant.
(Je doute que Cisco, HP, Huwei et Alcatel viennent se prosterner...)
Personnellement je verrais plus un axe tablant sur les box des fournisseurs d’accès, ce qui permettrait à Mozilla d’attaquer sur deux front : les TV connecter pour les pays sans box comme les US et les box pour les pays comme la France, ce qui permettrait de dégager androïde de nos salons.
Maintenant imaginer des box Firefox OS, l’utilisateur veut partager des choses depuis son iPhone ou son Androïd sur ça TV et là, la TV lui dit, pas de problème, installez Firefox sur votre téléphone et tous vos rêves se réaliserons, sécurité, interrocompatiblité (quel que soit votre téléphone), synchro avec tous vos équipement équipé de Firefox.
Commençons par rattraper le retard technique de Firefox OS par une simple copie des possibilités offerte par un iPhone ou Android, copier, copier il n’y a rien de mal à ça.
Tout en réfléchissant à un moyen de se démarquer, par exemple, je me disais ce matin, tout le monde écoute de la musique depuis son téléphone portable aujourd’hui, moi le premier, mais quel OS mobile propose un vrais lecteur, offrant des paramétrages ludique et professionnelle ? Offrant un traitement du son de qualité ? Permettant simplement de régler la balance des grave et des égus ?
Un partenariat avec une plateforme d’écoute et d’achat de musique libre de droits ? De musique indé ? Avec VLC ?
Transformer le Firefox OS en téléphone des mélomanes !
Cela pourrait se faire avec le concours d’un FairPhone 3 qui aurait une carte son inédite sur un téléphone ?
Cela n’est qu’un exemple, mais pour dire que si j’arrive à imaginer tout ça, seul, avec ma petite tête, j’aimerais que la fondation comprenne, ce que les milliers de tête bénévoles ou simple sympathisantes, peuvent faire !

Et que personne n’est dupe des discours aux saveurs de gros passage de pommade qui ne berce que des actionnaires... (fantôme dans le cas d’une fondation)

Voilà c’était mon coup de gueule, si une seul chose devait ressortir ce texte, c’est que si on ne se bat pas pour ce en quoi l’on croit, rien ne changera jamais. (Ce pourquoi j’avais imaginé qu’une pétition naitrait, mais ce n’est qu’un outil parmi tant d’autre)
Si une révolte a déjà pu faire démissionner un directeur (suivez mon regard), alors FFOS sur téléphone n’est pas mort.

(Oui je pose le même commentaire un peu partout. Un petit merci à Mozinet : ) )

Répondre
#5  - Lapineige a dit :

(je vais essayer de faire court)

Clairement la com' n'est vraiment pas leur fort, ça désert le projet depuis le début, surtout avec les approximations de ceux qui relayent les annonces..

> Suit à cette annonce j'étais prêt à signer la pétition de la révolte et à ma grande surprise rien, tout le monde pleur, peste et le tout dans un climat de tétanie étrange.
Pas sûr qu'une pétition fonctionne, par contre, fédérer du monde et des idées pour continuer l'aventure... Ca bouge un peu partout, j'invite les motivés qui souhaitent un système vraiment libre sur smartphone à participer: https://public.etherpad-mozilla.org/p/firefoxos_is_not_dead

> Ceux qui critiquent FFOS me font l'effet de petits coqs qui cherchent à se mettre en valeur en se faisant passer pour des spécialistes (exigeants) des OS.
L'OS est quand même moins mature, il manque des choses comparés aux cadors qui ont aussi bien plus d'ancienneté. Ca reste très utilisable au quotidien, c'est mon cas.
Ce qui lui manque, c'est le nerf de la guerre, les applications.


>En réalité je préfère carrément FFOS, car il a le mérite de fonctionner sans passer par les applications des opérateurs.
Il est libre, donc tu est libre. Pas sur Android. C'est pour qu'il est important qu'il vive (cf. le pad au dessus)


@bbouvier: malheureusement, malgré les dons (qui sont importants), c'est l'argent qui ouvre et ferme des possibles.
Je comprends bien que c'est ça qui a coincé. Juste que la com' autour du projet a été nulle - mais bon on le sait qu'ils ne savent pas faire.

> garder les idées et les cerveaux.
Je renouvelle mon appel, rassemblons les cerveaux et discutons des idées, Firefox OS n'est pas mort, on continu ! https://public.etherpad-mozilla.org/p/firefoxos_is_not_dead

Répondre
#6  - Gilles a dit :

Merci @lapineige pour la précision sur Android car le @Gildas, il trolle pas mal.
Comparer FFOS à Android en disant qu'ils font pareil, c'est un peu osé.
Je suis en Android 6, la majorité du parc doit être en 4.x voire en 5.x et j'ai testé FFOS 1.3 quelques minutes (pas testé les 2.x) et lu pas mal de billets (pas que CB :p) et comment dire...
FFOS est pour moi l'équivalent d'Android 2.1, c'est-à-dire qu'il fait le job, mais sans plus (on ne parlera pas du hardware).

Il faut être clair : utiliser FFOS au quotidien est sûrement faisable, mais pas dans les mêmes proportions/utilisations qu'Android, il faut savoir raison garder.

FFOS peut suffire pour téléphoner, surfer, "bricoler" mais c'est tout.
Après, la partie "bidouille" doit être conséquente mais sans parler des magasins d'applications, on fait moins de chose avec FFOS.

Après, que des constructeurs demandent les mêmes fonctionnalités sur FFOS que sur Android/iOS, cela me semble... le monde à l'envers.
Peut-être que la MoFo a mal présenté son projet mais FFOS pour moi, utilisateur Android averti, c'est d'abord du FF (pour le surf, la Liberté, la confidentialité, toussa).
C'est ça que les constructeurs auraient dû promouvoir, peut-être que c'est ça qu'ont promus Genma et autres "Leclerc-boy".

Et après, ZTE aurait demandé telle ou telle fonction ? Mais ils n'ont même pas produit le matos pour se faire !
ZTE aurait demandé une appli d'appareil photo équivalente à celle d'Android ? Mais leur capteur était à chier...

Bref... FFOS est plus ou moins mort et c'est dommage, il n'y a pas grande alternative pour du Libre en dehors de ROM CyanogenMod sans les Gapps et beaucoup de vigilance.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot imbpz ?