Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


Thunderbird abandonné... Ou pas.

Rédigé par dada / / 10 commentaires


C'est le truc du moment :  Mozilla cherche à abandonner Thunderbird. On dirait que c'est un coup de tonnerre dans le milieu, que personne ne pouvait ou ne voulait le voir venir.



Pourtant, quand on regarde l’évolution de Mozilla, on se rend compte que c'est parfaitement normal. Firefox et Thunderbird ont pendant très longtemps partagé la même technologie et la même infrastructure de développement interne à l'entreprise. C'est terminé.

Firefox est en cours de réécriture complète : Mozilla n'a pas pondu le langage Rust pour faire joli. C'est un choix technique puissant qui permettra à Firefox de se refaire une beauté. Une beauté que tout le monde attend depuis quelques temps. C'est la réponse de l'ancien patron du web à l’arrivée de Google Chrome et des autres.

Qui dit donc changement de langage, dit réorganisation des équipes et modification des procédures de développement.

Il aurait fallu à Mozilla une volonté et des moyens importants pour entraîner Thunderbird dans la même direction que celle choisie pour Firefox. Ils ont clairement décidé que ce n’était pas la peine et je comprends ce point de vue : Thunderbird est stable, complet et puissant mais n'est plus dans l'air du temps. Les gens passent au webmail sans se retourner. Les inconditionnels des clients lourds sont de plus en plus rares, même s'ils sont encore là. Quel intérêt aurait Mozilla à modifier radicalement le code de Thunderbird pour des gens déjà convaincus par leur client lourd et déjà satisfait ?

Parce que oui, les gens sont satisfaits de Thunderbird. D'une part parce qu'il fonctionne vraiment bien et d'autre part parce que les protocoles utilisés par le mail n’évoluent plus.

Thunderbird est fonctionnel. point final.

Pour résumer : Thunderbird est très bon en l’état mais il ne peut plus se glisser dans l'organisation technique de Mozilla. Ce n'est que pragmatisme que de le laisser voguer vers d'autres eaux.

Et je dis ça sans parler de Firefox OS. Cet OS libre pour smartphone doit encore évoluer, continuer sur sa lancée.  On peut trouver des utilisateurs de Firefox OS déçus, mais il serait plus honnête de parler de gens qui n'ont pas compris dans quoi ils se lançaient : c'est un nouveau, un petit jeunot qui n'a rien d'un outil professionnel et qui n'a pas encore les atouts d'un smartphone moderne. Leur déception est liée à une naïveté de leur part plus qu'à une incompétence de Mozilla.

Les développeurs de Firefox OS se démènent pour réussir un tour de force : offrir une alternative crédible et sa création demande des moyens, du temps et une puissante organisation : je suis persuadé que Mozilla y met tout son cœur et ses moyens. J'y crois, en ce petit bout de code pour smartphone.

Firefox et Firefox OS doivent se battre. Quant à lui, Thunderbird est un gaillard aux cheveux blancs que peu de choses peuvent faire encore bouger. L'Histoire avance avec lui, mais on ne lui demande plus grand chose.

10 commentaires

#1  - n,p'z € a dit :

Je crois qu'il y a un problème avec le titre de ton billet dada :)

Répondre
#2  - dada a dit :

Nan, c'est juste qu'on abandonne pas un logiciel qui n'a plus vraiment besoin qu'on s'occupe de lui. J'm'amuse avec la nuance :)

Répondre
#3  - n,p'z € a dit :

Abonné ou abandonné ?

Répondre
#4  - dada a dit :

Arg, mais c'est pas possible ! Merci de m'avoir prévenu...

Répondre
#5  - Cascador a dit :

Un très bon billet et une analyse intéressante ! Merci !

Répondre
#6  - Elessar a dit :

Les gens n'abandonnent pas du tout les clients natifs, au contraire, ces logiciels ne se sont jamais mieux portés ! La plupart des gens qui lisent leur courrier sur téléphone le font sur un logiciel natif plutôt que sur un Webmail.

La folie des logiciels natifs est même telle que des gens vont jusqu'à installer des logiciels pour des trucs aussi bêtes que suivre les nouvelles d'un site Web spécifique. Alors non, les logiciels natifs ne sont pas prêts de disparaître…

Répondre
#7  - dada a dit :

@Elessar : Je parle de Thunderbird, un logiciel natif pour ordinateur de bureau. Les smartphones, c'est un autre débat.
Débat que tu abordes déjà : le natif et le "webapp" ont des approches différentes que les gens/développeurs/entreprises confondent, ou manipulent.

Répondre
#8  - Emma Indoril a dit :

Je suis utilisateur de Firefox et Thunderbird depuis des lustres.
Depuis qu'en 2004, j'ai laissé tomber le couple infernal IE/OE pour La Suite Mozilla (aka SeaMonkey).
J'ai déploré la "fin" du développement de SeaMonkey, tout en reconnaissant que les arguments avancés par la Fondation à l'époque, étaient valables (et à mon avis, ils le sont toujours.)

A l'annonce de Firefox OS j'ai un peu grincé des dents.
On a besoin d'une alternative à Android et IOS, mais j'aurais aimé qu'on l’appelasse Mozilla OS plutôt que Firefox OS :p

Aujourd'hui, la Fondation veut se débarrasser du cousin sale et campagnard qu'est Thunderbird...
A la première annonce, j'avais râle. Cette fois, j'ai vraiment l'impression d’être trahi !

Se recentrer sur un projet "rentable" comme FF et FFOS, c'est bien d'un point de vue tactique, mais est ce que cela n'arrive pas un peu tard ?

Firefox ET Thunderbird ont été la seule alternative à IE /Outlook, et une alternative sexy et sympa en plus ! Mais la Fondation semble s’être endormie, quelque part entre 2006 et 2015, et elle se réveille brutalement, sentant les crocs de Chrome dans son postérieur, et panique !

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec Dada, lorsque' il dit qu'on attend plus rien de TB et des clients lourd.
J'en attend au contraire beaucoup de choses... des fonctions de filtrages du courrier encore plus poussés, du traitement du carnet d'adresse actuellement encore un peu rustre, une configuration encore plus simple...
Je considère que l'abandon des clients lourds au profit des webmails est une belle connerie, pour les particuliers comme pour les entreprises.
Je pense que TB avec ses fonctions de tri avancés, sa customisation poussé, ses filtres antispam etc... dispose d'une carte à jouer vis à vis des entreprises.
Je m'étrangle souvent de rage en voyant certaine PME utiliser le webmail de leur FAI ou celui de Google...
J'essaie d'expliquer les choses et la plupart du temps j'ai droit à une attention polie, voire un réel intérêt, mais cet intérêt se heurte souvent à un mur blanc de refus, lorsqu'on explique le fonctionnement des filtres de tri, par exemple…

Pour finir, un peu d'espoir, J'ai l'espoir que les travaux de réécriture de FF profiteront également à la TB. L'un comme l'autre il en ont bien besoin.

Et si quelqu'un de la Fondation lit ces lignes :
Les gars, je vous aime !
Mais vous communiquez comme des nuls : Annoncer la « mise à mort » de TB au moment où Firefox nous tend la sébile… Non ? Sérieusement ?
Les gars, je vous aime. Mais vous me trahissez.
Je vais continuer à vous soutenir, malgré le couteau que vous venez de me planter dans le cœur. Mais c'est parcque la seule alternative à Firefox s’appelle Chrome, et que c'est tout pourri !

Si vous reprenez les rênes de Thunderbird, j'annule tout !

Répondre
#9  - désolé a dit :

"je suis persuadé que Mozilla y met tout son cœur et ses moyens. J'y crois, en ce petit bout de code pour smartphone."

http://techcrunch.com/2015/12/08/mozilla-will-stop-developing-and-selling-firefox-os-smartphones

Répondre
#10  - Philippe Scoffoni a dit :

Comme Emma, je pense qu'il y a au contraire mille choses à faire pour transformer Thunderbird en Centre de communication unifié.
J'aimerais pouvoir lancer un appel téléphonique depuis le carnet d'adresses :-)
Avoir une synchro du carnet d'adresses avec les réseaux sociaux, voir la messagerie instantanée mieux intégrée, un moteur de recherche encore plus poussé, un carnet d'adresse digne de ce nom, etc. :-)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot llkler ?