Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


Présentation de l'Aquaris M10 sous Ubuntu

Rédigé par dada / / 5 commentaires


En ce moment, le World Mobile Congress bat son plein en Espagne. Les grandes nouveautés de ce salon touchent particulièrement les téléphones portables, mais pas que ! On, surtout moi, attendait tous la présentation et les premiers testes de la tablette tournant avec Ubuntu Touch, la version de la distribution dédiée à ces appareils. C'est maintenant chose faite !



D’après mes flux RSS, les premiers furent les gars de chez Numerama avec leur article : Prise en main de la tablette BQ Aquaris M10 sous Ubuntu.

On y trouve un long blabla et des photos, pas mal de photos. Pour une vidéo rapide, vous pouvez passer par Clubic. Au final, on se rend plutôt bien compte qu'il s'agit d'une tablette tactile ordinaire. Ouf, on est sauvé. Les caractéristiques étaient elles aussi attendues :
  • CPU : Un Quadcore à 1.5 Ghz ( ARM - MediaTek MT8163)
  • GPU : Mali-T720 MP2
  • 2GB de mémoire vive
  • Un appareil photo de 8 Mpix
  • Une webcam de 5 Mpix
  • 16 Go de mémoire interne
  • Un port MicroSD supportant jusqu'à 200 Go.
Autant dire que ce n'est pas du gros haut de gamme, comme l'auteur ne manque pas de le souligner, même si c'est loin d’être au niveau d'un ZTE OpenC. Oui, je commence les hostilités puisqu'il semblerait que tout le monde soit d'accord pour affirmer que seul le haut de gamme peut permettre à un nouveau venu d’espérer une petite place dans le monde déjà très occupé des tablettes tactiles. Dans ces commentaires, on retrouve le brave Alterlibriste qui ne baisse plus sa garde depuis que Cyrille BORNE s'est occupé de gentiment lui tailler les croupières à propos de FirefoxOS.

Il doit y avoir un fond de vérité, puisque les gens semblent d'accord. Pourtant, avec mon esprit de bidouilleur libriste et d'hacktiviste, je ne peux pas m’empêcher d’être heureux. Ce produit présente des limites techniques, certes, mais c'est aussi une alternative. Rien que ça, c'est beau. Ce n'est pas l'alternative parfaite : Ubuntu pourrait se servir de Wayland et pas de Mir, par exemple, ou tourner avec 4Gb de mémoire vive serait pas mal non plus. Mais ça reste une alternative.

Je me demandais si j'allais m'en offrir une, ou pas. Tout comme j'ai acheté un Flame sous FirefoxOS le jour exact de sa sortie, je ferai pareil avec cette tablette. Je suis un mec simple : j'ai envie de faire le malin avec un appareil sous Ubuntu tout comme j'avais envie de faire le malin avec un téléphone sous FirefoxOS. En plus d'une indépendance royale vis-à-vis des services de Google & co, j'adore voir les gens dévisager mon téléphone et je veux qu'ils dévisagent cette tablette. J'annonce donc ici que j’achèterai cette Aquaris, que je ferai exactement le même pari qu'avec le système d'exploitation de Mozilla : celui d'une alternative.

Marchera, marchera pas ? Tant pis. Critiquer, c'est bien, c'est même important. J'entends les critiques mais je reste borné. Je veux supporter cette tablette et je le ferai. Pour être honnête, la convergence, qui est mis en avant par Canonical, ne sera qu'un bonus pour moi. Tout comme je ne suis pas un utilisateur extrême de mon Flame, je ne le serai sans doute pas avec cette Aquaris : poster des trucs et d'autres sur diaspote, lire mon flux RSS, regarder des vidéos et des séries dans le train, voici à quoi ressemblera l'utilisation que j'en aurai. Après, je m'imagine volontiers faire des présentations et des démos avec ce jouet pour ne plus traîner le vieil ultra portable que je ne supporte plus.

Bref, tête baissée, j'y vais. Firefox OS n'a pas tenu mais mon Flame tiendra jusqu'à sa mort. Cette tablette ne tiendra peut-être pas plus longtemps mais je m'en servirai jusqu'à ce qu'elle flanche.

5 commentaires

#1  - Cyrille BORNE a dit :

Salut Dada,

Pour ma part, je ne pense pas que le haut de gamme soit le positionnement à adopter, c'est un positionnement à adopter. Je pense qu'il faut proposer 3 modèles de téléphones allant de 50 à 250 € pour toutes les bourses. A 250 € quand on voit par exemple la gamme des moto, on se dit qu'il n'est pas nécessaire d'investir 600 € dans un smartphone.

Sinon je pense comme toi, je pense que Canonical est notre dernier espoir et je trouve qu'ils ne s'y prennent pas trop mal du fait d'une part de réussir à sortir quelques modèles, de proposer des ROM sur des téléphones, même si c'est du haut de gamme j'ai vu passer du sony et surtout de pas la ramener comme ils ont pu le faire si souvent. Marc ne nous sort pas le coup de l'expérience extraordinaire et révolutionnaire comme à son habitude, ce qui me laisserait penser que ça risque de marcher.

Répondre
#2  - Damien a dit :

100% d'accord avec toi.

Il y a enfin une alternative tablette libre, espérons que cela marche !

Et il y a aussi le Meizu Pro 5 version Ubuntu qui va sortir donc Ubuntu va enfin avoir de la visibilité.

Répondre
#3  - Guillaume Chocteau a dit :

Ah... Merci ! Je louche sur Ubuntu Phone et Ubuntu Touch pour L.A.L.T.E.R.N.A.T.I.V.E. ! Et parce que j'utilise Ubuntu sur mon ordinateur, que j'ai passé tous les ordinateurs de la boite en Ubuntu, et que je parle d'Ubuntu à tout le monde pour qu'il quitte 'crosoft ! (NB : je fais pareil pour Diaspora*)

Je zieute l'aquaris pour remplacer ma tablette. L'aspect "convergence" me parait intéressant si cela aboutit. Et je zieute le Meizu Pro 5 version Ubuntu car j'ai utilité d'un smartphone puissant pour mon taf.

Merci Dada de me redonner espoir car depuis FFOS en rade, tout le monde alternatif a le moral dans les chaussettes et s'auto-flingue dès qu'il le peut en disant "ca marcheraaaaa paaaaaasss"...

Répondre
#4  - Phipe a dit :

Bon ben voilà le rabat-joie alors....

De mon expérience personnelle, oui la tablette c'est beaucou plus pratique que l'ultra portable pour bosser en mode "démonstartion", il n'y a pa sà revenir là-dessus. En revanche, les tablettes sont des matériels queque peu fragiles au final et l alongévité d'une tablette (même comparé à un smartphone) et bien ce n'ets pas çà...
Quelle tablette a une batterie amovible et donc remplaçable hein ?
A quoi servira la belle tablette avec son fil à la patte ensuite quand la batterie sera morte ? Quand à travailler avec une tablette, je cro splus (comme Cyrille l'a déjà lui même écrit) aux modèles hybrides avec clavier physique pour travailler au sens "produire"?

Tout ceci est basé sur mon expérience d'indépendant, ma façon de m'en servir et ma tablette ACER Iconia A700 qui vient de me lacher sans prévenir il y a quelques semaines maintenant (ceci explique peut être le côté bougon).
Quoi qu'il en soit, pour une tablette, quel que soit son OS, mon opinion est la suivante : en ai-je réellement besoin ?
Sinon, évidemment que j'approuve toute alternative un tant soit peu crédible vis-à-vis des GAFA et autres monstruosités...

Répondre
#5  - Gilles a dit :

@Phipe : les derniers smartphones ont tendance à ne plus avoir de batterie amovible.
Pas tous mais les haut-de-gamme...
Si tu veux du matos évolutif, on appelle ça un ordinateur :D

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot mzxh ?