Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Comment faire comprendre à quelqu'un qu'il a tort

Rédigé par dada / / 1 commentaire


Maintenant que le titre vous a bien attiré par ici, le voici en entier : Comment faire comprendre à quelqu'un qu'il a tort (et pourquoi c'est une mauvaise question).

Nous devons cet incroyablement trop long titre de vidéo à Mr.Sam (Peertube, Youtube), vidéaste sceptique belge. Je suis encore dans une période de découverte de ce mouvement dit sceptique et je dois bien avouer que j'y trouve beaucoup de jus de cerveau. Du coup, je vous invite à vous y pencher aussi. L'instance Skeptikon est votre amie.

En prélude, le toot de Mathdatech qui me semble être une incroyablement bonne entrée en matière :


Il résume presque à lui tout seul ce que fait comprendre la vidéo de 2h ci-dessous. Presque, puisque Mr.Sam n'oriente absolument pas son discours autour du logiciel libre. Pas du tout même.

Bref, maintenant, la vidéo :


Si je vous en parle dans ce blog de libriste convaincu, c'est que je trouve que nous serions bien avisés de tous tirer des leçons de ce que ce vidéaste prend le temps de nous expliquer.

Se concentrer sur le logiciel libre, mettre de côté tout ce qui n'a pas la bonne licence, exclure l'achat d'outils qui ne respectent pas les libertés fondamentales : c'est une démarche impossible à faire comprendre dans un dialogue frontal. C'est un engagement qui peut être vu comme une fantaisie qui n'apporte que des contraintes si le ou la libriste s'y prend mal lors de son explication. Et c'est foutu. Définitivement.

Du coup, prendre le temps de s'intéresser à la rhétorique, à l'art oratoire et à la construction du dialogue avec son interlocuteur doit faire partie de notre bagage de compétences si nous voulons lutter à armes égales avec les discours des startups ou autres GAFAM. Ils ont le savoir "faire rêver", nous avons des choix de société : c'est un combat incroyablement délicat et difficile.

Bref, je vous encourage vraiment à aller voir le travail de Mr.Sam et bon week-end à vous.

1 commentaire

#1  - Victor a dit :

Merci pour cet article ! Je suis tout a fait d'acord

On ne peut amener les gens à changer de solution technique qu'avec de la pédagogie et des discussions constructive sur leurs besoins.

Le logiciel libre permet justement de sortir de la "masse" auquel répond un GAFAM pour aller vers du besoin personnalisé, plus précis, plus confortable.

Il faut être clair sur les limites d'un logiciel libre face à son pendant propriétaire, ne pas mentir ou balancer en mode "ça sera tout rose tu verras", et rester dans le cadre de l'acceptable.

Amener doucement vers utiliser un logiciel libre en restant sur Windows, parce que le besoin n'est pas de changer tous les OS d'une association, mais uniquement de réduire un coût sur le logiciel de compta.

Faire comprendre qu'une suite libre office demande une transition mais permettra de se détacher d'une dépendance à Microsoft qui libérera toutes les personnes avec lesquelles les documents seront échangés.

Etc, etc

C'est comme cela qu'on amène petit à petit les gens à basculer vers des modèles plus libres, moins privateurs, à faire des compromis sur l'effort à utiliser le logiciel et moins sur les données qu'on lui fourni :-)

Ils ont la rhétorique.
Nous avons la possibilité de dialoguer en face à face avec l'utilisateur pour comprendre ses besoins. Servons nous en !
On est pas là pour considérer qu'on doit punir quelqu'un parce qu'une fois dans sa vie (ou toute sa vie), il a utilisé un logiciel propriétaire ;-)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot zvso ?