Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


La VOD sous GNU/Linux, bordel, c'est pas encore ça.

Rédigé par dada / / 14 commentaires


Des fois, on se dit qu'il ne serait pas trop mal d'acheter un produit pour remercier/participer au travail de ses créateurs. C'est exactement le sentiment qui m'a traversé l'esprit quand j'ai voulu me lancer dans le visionnage du documentaire : Le prix à payer, de Harold Crooks.



Alors, dans ces cas là, un idiot comme moi se lance dans l'offre légale. En 2016, naïvement, je pensais que les choses seraient fluides, faciles et interopérables. On trouve encore beaucoup d'anciens articles traitant du désastre technique et éthique de la vidéo à la demande depuis qu'elle existe. Mais ça, c’était avant ? Non.

On va rapidement passer sur les offres clairement non compatibles. Exemple : Orange.



Les gars ne sont pas compatibles avec mon Ubuntu 14.04, les emmerdeurs, mais ils l'affichent en gros, en clair : Service non compatible avec les configurations Linux déforme le header du site. Suivant.

L'autre offre que je suis allé voir est celle de UniversCiné. Là, content de traîner sur un site à l'ergonomie pas vilaine sans bandeau m’indiquant d'aller voir ailleurs, je me lance dans l'achat de la version HD, sans streaming. L'option "Acheter" s'oppose, pour moi, à la location. Bêtement.



Après avoir laissé les informations de ma carte bleue sur le site, mais pas que, la réception du mail de confirmation de ma commande et tout le bordel, je me jette sur l'interface de téléchargement. A moi le documentaire !

Et non. On ne télécharge pas un fichier acheté.

Le site fonctionne comme Steam : on doit se coltiner un client pour profiter de ses achats. Autant, chez VALVe, ça ne me choc pas plus que ça, autant sur l'achat d'un autre produit qu'un jeu, ça me les brise. Surtout que le client qui me sépare de mon achat est fait via Adobe Air, dont je ne connaissais pas l'existence mais dont la marque me donne la nausée.
En bon bidouilleur, j'arrive à installer Adobe Air, le sésame qui doit me permettre d'installer le client UniversCiné. Mais nan, ça ne suffit pas. Le client, même avec sa dépendance installée et reconnue par l'OS et le navigateur, ne s'installe pas. Rien n'y fait.

Je rageais, vraiment. Deux heures perdues pour ça. Je le voulais, ce documentaire, et je le voulais légalement. Je suis déception.

Au final, je tiens à terminer sur une bonne note. J'ai directement envoyé un mail au service après-vente qui m'a répondu dans les 24h en confirmant que j'allais être remboursé. C'est la moindre des choses, mais on n'est jamais très détendu en faisant ce genre de démarche.

Conclusion, je vais encore me retourner vers le torrent que je chérie tant. Si je n'y trouve pas mon bonheur, j'irais acheter le DVD là où je pourrai et je vous laisse deviner ce que j'en ferai. Au mieux, si l'un de vous peut me rediriger vers une plate-forme légale avec laquelle je peux m'entendre, je ferai mon bon samaritain.

14 commentaires

#1  - Elessar a dit :

Honnêtement, je n'imagine même pas réessayer la vidéo commerciale à la demande, parce qu'avec ce que j'en ai entendu, je m'attends à ce que ça ne marche pas.

Je vais donc sois acheter des DVD : avec une Fnac pas trop loin, ce n'est pas vraiment contraignant, et ça ne coûte pas bien cher non plus. Sinon, j'utilise donc une technologie dont je sais qu'elle est fiable, efficace, rapide et fonctionnelle : BitTorrent.

Répondre
#2  - Audiofeeline a dit :

Les DVD ça va mais si l'envie vous prend de lire un Bluray sur PC : Bon courage.

J'ai abandonné les offres VOD et l'achat de BR de mon côté, c'est encore le meilleur moyen de montrer son mécontentement.

Répondre
#3  - Stef a dit :

Bonjour

Comme toute offre "légale" (point de vue de commercant) de vente de produit dématérialisé, vous n'achetez pas le produit mais un service (faut lire les conditions de ventes). Vous n'avez pas la propriété de le préter, le revendre, le bruler, le léguer a vos enfants ou petits enfants, ou autre besoin qu'un produit vendu sur un média peu vous offrir.

Je me répéte donc arrétez d'acheter des services qui ne sert que le fournisseur de contenue. Ceux meme qui ont la puissance absolue de changer vos droits comme bon leur semble, de stoper leur diffusions, voir meme fermer boutiques ou ce faire racheter.
Allez donc acheter des vraix médias avec les bon droits apropriès.

Ceci dit ça reste un très bon sujet, netfix est aussi incompatible avec le monde du libre.
Cordialement

Stef

Répondre
#4  - Elessar a dit :

@Stef : Ce n'est pas tout à fait exact, en tout cas au point de vue technique, il y a quelques années, j'achetais régulièrement de la musique en téléchargement. Il s'agissait de vraies copies licites de ces œuvres, sous forme de fichiers non verrouillés,

Au point de vue moral, aucun problème à copier, brûler, prêter, revendre et léguer tout ça : on ne fait rien de mal.

Au point de vue contractuel, aucune idée, je ne me souviens plus des conditions de vente, mais ça n'a aucune importance, parce qu'il est impossible d'attaquer quelqu'un à qui j'aurais par exemple prêté ou revendu ces morceaux de musique : sauf flagrant délit, la charge de la preuve est à l'accusation, et je ne connais aucun moyen de prouver qu'Unel n'a pas acheté tel morceau de musique.

Répondre
#5  - Bill a dit :

@Stef Netflix peut être utilisé sous linux avec Chrome. Ce n'est certes pas libre mais c'est mieux que rien.

Répondre
#6  - Stef a dit :

@Elessar
D'ou l'invention du DRM et des comptes liés, protéger l'industrie des personnes sans moral et augmente la tracabilité des échanges:-)

@Bill
Chrome n'est pas Chromium :-) alors je préfère rien, je me passe facilement de produit/service qui ne respect pas linux.

Répondre
#7  - paco a dit :

Le site "les mutins de Pangée" propose des films intéressants et pas trop cher.

Répondre
#8  - Stef a dit :

Je sais je suis chiant, mais le problème date de bien longtemps et en ce moment attaque le Livre.
Le Livre est un des média le plus puissant, le plus ancien , le moin chère a la brocante celui que tu lègues a tes enfants et petit enfant ...
Qui n'a jamais lu un livre ou une BD de ses propre parents? Si ce carnage du livre continue vos propres enfant n'auront plus cette chance.

Ce principe existe pour tous les médias.

Sauvons nos futurs générations au lieu de sauver l'industrie du racket ...

Répondre
#9  - bengo a dit :

Et bien je constate qu'entre 2009 et 2016, c'est devenu pire !

En 2009, PC INpact (devenu Next INpact) avait signalé que le gouvernement anglais favorisait l'offre légale en proposant 20-25€ de crédit gratuit via un site/service nommé BlinkBox. J'étais à l'université de Cardiff, j'ai testé. Malgré le beau geste, ce fût une belle déception: Il fallait être sous Windows à cause du DRM lié à Windows Media Player et il était lié au compte utilisateur local. En cas de réinstallation, il fallait sauvegardé ce DRM, ce n'était indiqué nul part, juste, je le savait. Mais je ne l'ai pas réinstallé et testé ma sauvegarde: il n'y a pas de procédure ou d'outil d'export "facile". En plus, là, je suis sous Linux Mint, donc...
Je me souviens très bien que la qualité vidéo n'était pas terrible, les pixels se voyait très bien pour des fichiers de 1.5Go en moyenne. Les films d'actions était à éviter. Le seul point positif était d'avoir des films assez récent (et de m'avoir bien fait progresser en anglais à titre personnel). Il n'y avait pas de sous-titre :-)

J'avais également testé, à peu près à cette période, un ebook payant (mais gratuit car offert via un site web) via le DRM/logiciel Adobe Digital Edition. J'ai réinstallé mon PC => j'ai perdu ma licence. Evidement, ce n'est pas grave, mais le processus refroidis.
Plus récemment, mon dernier test, ce son les ebooks de la Fnac gratuit sur une certaine sélection. C'est aussi du Adobe Digital Edition, mais là, j'ai trouvé un freeware Windows pour virer les DRM => Ca fonctionne bien sur ma Kindle et d'autre liseuse.
Pour les ebooks, je me fait le processus suivant: j'achète, je vire le DRM, je converti en EPUB, je sauvegarde le résultat dans un coin et j'ajoute à la bibliothèque Calibre. Le fichier EPUB est envoyé sur demande via Calibre sur des périphériques. J'ai donc une VM Windows 7 dédiée. Je dois m'occuper de la bibliothèque numérique de ma mère pour faire toute ces manipulations. En plus, ça nous sort de l'aspect location de l'offre légale.

Je n'ai jamais testé la musique, j'ai appris assez tard que certains ne mettait plus de DRM sur leur fichiers, mais je reste frileux, alors j'achète des CD (oui, en plus, les albums peuvent être à 8€ neuf par contre faut être patient, jamais un coup de tête) et je converti à la main, à l'ancienne. C'est long.

Répondre
#10  - mel a dit :

Tu as trouvé le torrent ? J'ai aussi très envie de voir ce documentaire

Répondre
#11  - dada a dit :

@mel : j'ai réussi à le voir en passant par l'offre légale (Freebox, VOD). J'ai pas trouvé de torrent.

Répondre
#12  - plume a dit :

Bonjour,

Je ne comprends pas comment cela peut être possible : 1 an plus tard c'est toujours la même chose, on ne peut pas visionner ou télécharger légalement un contenu sous Linux !

Ça fait trois mois que je cherche et ne trouve pas... et prendre le risque d'acheter un DVD impossible à lire, bah non ...

ce n'est pas juste, la logique propriétaire et commerciale est plus forte que la logique libre et coopérative.

Répondre
#13  - nvatel a dit :

Salut,
Alors 4 ans après, c'est toujours pas mieux !
Le seul site que j'ai trouvé à présent est lacineteck qui marche nickel dans un Firefox/Ubuntu et permet d'acheter un film (et non un abonnement). Des tonnes de bons films mais plutôt du catalogue, pas des nouveautés.
Canalplus ne marche pas avec Firefox. Les autres réclament un abonnement...
Bonne chance !

Répondre
#14  - fm a dit :

Encore utilisé hier, 23 janvier 2020, la boutique VOD de Arte fonctionne parfaitement.

Rakuten non et sinon il y a molotov où pour 4 euros x mois vous pouvez enregistrer 150H de tout ce qui est diffusé sur la tnt et via son application sous linux fonctionne parfaitement.

Quelqu'un a t'il testé Miro qui semble t'il permet de lever ce barrage de l'industrie du cinéma ?

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est le deuxième caractère du mot cxtbw ?