Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


Vivaldi téléchargé 400 000 fois...

Rédigé par dada / / 4 commentaires

Since last Tuesday, more than 400,000 of you have downloaded Vivaldi. That's more people than live in my native country of Iceland – and almost as many sheep. It's an amazing result for a technical preview of a browser. This has been a great start, but it is only the beginning. Many more out there want a browser built for their way of using the web.

Voilà ce qu'on peut lire sur cet article de Phoronix à propos de la sortie du petit dernier des créateurs d’Opera. J'aimerais bien pouvoir me réjouir de la sortie d'un nouveau navigateur, mais je ne peux pas.

Si on fait un bilan rapide des butineurs connus qui nous font profiter du web, nous avons :
  • Chrome
  • Firefox
  • Opera
  • Vivaldi
  • Internet Explorer
  • Safari
Si on s’intéresse aux moteurs de rendu seulement :
  • Webkit (Chrome, Opera, Vivaldi, Safari)
  • Gecko (Firefox)
  • Trident (IE)
Couplez à ça les parts de marché des navigateurs pour ordinateurs et appareils mobiles : le constat est clair. On est loin de la diversité affichée par les noms des navigateurs.

Google s'est bien débrouillé : son moteur se retrouve presque partout. La situation n'est pas aussi catastrophique qu'à l’époque ou IE dominait le web, mais il faut quand même s’alarmer. Je ne vais pas rater une occasion de passer pour un parano, mais qu'est-ce qui va empêcher Google et les autres de forcer des implémentations dégueulasses dans notre web ? Si on prend l'exemple des DRM, on peut répondre : rien.

On va pouvoir me dire qu'une petite mode existe : certains reviennent à Firefox, mais ce n'est pas suffisant et ça n’empêchera pas Webkit et Google d'imposer des cochonneries.

Notez que Webkit sort des bureaux de KDE, ce qui rend la situation aussi amère.

4 commentaires

#1  - damien a dit :

Hello,

certes, de nombreux navigateurs utilisent Webkit mais tous n'ont pas la meme philosophie. J'ai plus confiance dans un Opera ou un Vivaldi qu'en un Chrome ou Chromium.

Répondre
#2  - Augier a dit :

Ah là là, loulou, t'est pas au point ! :D

Webkit n'est pas le moteur de rendu de Google, mais celui d'Apple, basé sur le moteur de rendu KHTML de KDE.

Ceci dit, Chrome et Chomium ne reposent plus sur le moteur de rendu Webkit, mais sur Blink, le nouveau moteur maison de Google, basé sur Webkit. D'ailleurs, Opera et Vivaldi sont, eux aussi basé sur Blink et pas Webkit ! :p

Répondre
#3  - dada a dit :

Ouaip, j'avais oublié ce changement, mais il ne change pas grand chose au final. La part de marché des navigateurs sous Blink reste monstrueuse... et avec leur influence.

Répondre
#4  - wilfried18 a dit :

Au début je devais le tester , mais je quand j'ai vu qu'il était pas opensource , je ne trouve pas une raison de le faire autre que tester (car sa resterai pas sur ma machine)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot azmf ?