Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Attention, ce billet se traine depuis plus de 3 mois. Les informations qu'il contient ne sont peut-être plus à jour.


Des jeux vidéos sous Linux, mais oui !

Rédigé par dada / / 7 commentaires


Je me souviens de mes jeunes années sous GNU/Linux, lorsqu'Ubuntu me faisait suer en ne reconnaissant pas ma carte graphique ATI ou que mon Wifi n’était pas foutu d’être stable.

A l’époque, je jouais à des versions de Counter-Strike que les moins de 25 ans ne sont plus fichus de reconnaitre. Pour y jouer : la croix et la bannière. Il fallait installer Wine et réussir à installer Half Life puis son add-on CS pour éventuellement réussir à lancer le jeu. Je ne parle pas d'une partie, juste de l’accès au menu de CS. Souvenez-vous que Steam n'existait pas encore.

Ca pouvait réussir mais les résultats obtenus en bout de parcours transformaient cette manipulation en PoC plus qu'en séance de jeu relaxante.



Un peu plus tard, je me souviens avoir réussi l'installation de Warcraft III. Les développeurs de Wine abattaient un boulot considérable et le joueur que j’étais pouvais profiter d'un des RTS les plus enivrants de son époque. L'installation se passait particulièrement bien, en faisant attention, et les performances étaient au rendez-vous. Notez quand même que War III n’était plus d'une première jeunesse, mais qu'importe !

Je passe rapidement sur les 4 mois passés sous World of Warcraft avec mon frère. Même à deux, on n'a jamais réussi à y accrocher. Ceci-dit, sans que je me souvienne pourquoi, Wine et WoW se mêlaient très bien. Le jeu fonctionnant avec OpenGL et pas le vilain DirectX, ça devait aider.

En 2014, nous sommes dans une air que les jeunes utilisateurs de GNU/Linux ne cernent peut-être pas assez bien. Nous pouvons installer des jeux nativement, y jouer correctement et le tout sans se prendre le choux ! Je ne ferais pas mon vieux con, mais bordel que c'est incroyable !

On n'aime peut-être pas Steam, mais avec lui, nous pouvons voir apparaitre des annonces comme celle-ci sans que ça ne face tilter l’utilisateur de GNU/Linux moyen.

C'est incroyable.

Je ne parle pas du fait que c'est une plateforme propriétaire, que les jeux ne sont pas libres, qu'il reste du boulot au niveau des pilotes graphiques, que la ludothèque est encore pauvre. On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la main de la crémière en quelques années.

J’apprécie l’évolution de la situation, tout simplement.


7 commentaires

#1  - JCF a dit :

La main de la crémière ? il me semble que c'est un peu autre chose xD

J'ai aussi connu cette époque bénie où il fallait mettre plus que les mains dans le cambouis, quelle aventure c'était :)

Répondre
#2  - Ryoanji a dit :

un peu de mise en perspective cela fait du bien !

En effet le code de Steam est fermé mais cela est vraiment rédhibitoire, on peut trouver une jolie logithèque chez GOG.com (avec une recherche par support), quelques gros jeux et beaucoup d'indé.

Quelqu’un à déjà essayer de streamer avec steam Linux ? Depuis une machine windows sur sa machine Linux ?

Répondre
#3  - JCF a dit :

gog.com ? c'est des toilettes sur le net ?

-> [ -]

On je viens de voir, en effet ça ressemble à un Steam ou Desura (steam-like orienté indé)

je connais aussi lgdb (ludothèque)

Répondre
#4  - JCF a dit :

En revanche chez GOG ils utilisent youtube ... c'est comme croiser les effluves ... c'est mal

Répondre
#5  - dada a dit :

Ouaip, je connais GOG mais comme je n'ai besoin que de CS et de Dota, quelques jours par mois, il ne m’intéresse pas vraiment.

Répondre
#6  - MTux a dit :

Je ressent exactement la même chose !

Même si je joue beaucoup moins que dans ma jeunesse, mon frein à passer 100% Linux étaient les jeux vidéos. À l'époque j'avais un dual boot car je jouais encore à quelques gros titres.
Je passais des heures à configurer mon Ubuntu et Wine pour essayer de faire tourner des jeux. J'avais réussi à y mettre Warcraft 3 facilement aussi. Mais beaucoup de jeux ne passaient pas du tout.
Pareil, je ne compte pas les heures passées à galérer avec ma carte ATI... À chaque mise à niveau d'Ubuntu c'était le gros stress car les 3/4 du temps j'avais un écran noir au redémarrage... obligé de réinstaller les pilotes en ligne de commande...

Bref, moi ce qui m'a fait passé le cap c'est les Humble Bundle qui ont permis d'avoir pas mal de jeux indés sous Linux et natifs!
Heroes of Newerth aussi a beaucoup contribué, car il est très bien abouti et reste le meilleur moba à mes yeux.
Ensuite est arrivé Steam, et bien que je n'apprécie pas la politique de cette boite je dois reconnaître que ça fait un bien fou de voir une ludothèque s'agrandir aussi vite.

On est sur la bonne voie, aujourd'hui je n'ai plus du tout de Windows et j'en suis ravi.

Répondre
#7  - Zan a dit :

Et Metro Redux vient d'être porté sous Linux (je l'avais pré-acheté à -50% juste avant sa sortie sous Windows en septembre... Des mois d'attente, mais que du bonheur)!

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot cucvop ?