Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Archives janvier 2020

Comment faire comprendre à quelqu'un qu'il a tort

Rédigé par dada / 25 janvier 2020 / 1 commentaire


Maintenant que le titre vous a bien attiré par ici, le voici en entier : Comment faire comprendre à quelqu'un qu'il a tort (et pourquoi c'est une mauvaise question).

Nous devons cet incroyablement trop long titre de vidéo à Mr.Sam (Peertube, Youtube), vidéaste sceptique belge. Je suis encore dans une période de découverte de ce mouvement dit sceptique et je dois bien avouer que j'y trouve beaucoup de jus de cerveau. Du coup, je vous invite à vous y pencher aussi. L'instance Skeptikon est votre amie.

En prélude, le toot de Mathdatech qui me semble être une incroyablement bonne entrée en matière :


Il résume presque à lui tout seul ce que fait comprendre la vidéo de 2h ci-dessous. Presque, puisque Mr.Sam n'oriente absolument pas son discours autour du logiciel libre. Pas du tout même.

Bref, maintenant, la vidéo :


Si je vous en parle dans ce blog de libriste convaincu, c'est que je trouve que nous serions bien avisés de tous tirer des leçons de ce que ce vidéaste prend le temps de nous expliquer.

Se concentrer sur le logiciel libre, mettre de côté tout ce qui n'a pas la bonne licence, exclure l'achat d'outils qui ne respectent pas les libertés fondamentales : c'est une démarche impossible à faire comprendre dans un dialogue frontal. C'est un engagement qui peut être vue comme une fantaisie qui n'apporte que des contraintes si le ou la libriste s'y prend mal lors de son explication. Et c'est foutu. Définitivement.

Du coup, prendre le temps de s'intéresser à la rhétorique, à l'art oratoire et à la construction du dialogue avec son interlocuteur doit faire partie de notre bagage de compétences si nous voulons lutter à armes égales avec les discours des startups ou autres GAFAM. Ils ont le savoir "faire rêver", nous avons des choix de société : c'est un combat incroyablement délicat et difficile.

Bref, je vous encourage vraiment à aller voir le travail de Mr.Sam et bon week-end à vous.

Se faire un réveil 4.0 avec un Raspberry Pi

Rédigé par dada / 15 janvier 2020 / 10 commentaires


Je me suis toujours méfié des objets connectés. Ce n'est un secret pour personne : une grande partie des babioles vendues sous la bannière IoT ou objet connecté sont des machins non sécurisés, non maintenus, non écologiques et d'un intérêt plus que discutable.


Ceci dit, avec l'aide de la WebThings Gateway de Mozilla, il est possible de commencer à jouer avec son matériel existant pour le rendre connecté. Ce truc permet de garder le contrôle des-dits machins connectés puisque le cerveau de ces choses sera dans votre salon et pas sur des serveurs obscurs à l'autre bout du monde.

Un exemple que je vous propose : mettre de côté votre ancien réveil, qui marche très bien, pour le remplacer par un Raspberry Pi.

Les ingrédients

Pour ce faire, il vous faudra :
  • un Raspberry Pi (du Zero au RP4)
  • des enceintes classiques
  • un câble jack
  • l'URL de streaming de FranceInfo

Le Raspberry Pi

Vous allez commencer par utiliser WebThings Gateway comme système d'exploitation de votre Raspberry Pi. C'est une Rasbpian, basée sur Debian donc, modifiée par Mozilla, rien de plus.
Je ne vais pas m'éterniser sur la procédure d'installation : c'est très simple.
Il suffit d'aller télécharger l'image disponible ici, de flasher la carte SD avec et de placer cette-dite carte dans l'ordinateur.

Une fois que la bête a démarré, un nouveau réseau Wifi va apparaître. Connectez vous y depuis votre PC et suivez la procédure de configuration :
  • connectez-la au réseau wifi de votre box
  • créez un compte utilisateur
  • choisissez l'URL qui va bien
L'attribution de l'URL peut prendre du temps, ne paniquez pas, ne touchez à rien : Mozilla vous enverra un lien par mail quand tout sera effectif.

Installer l'extension Radio

Par défaut, WTG ne fait pas grand chose. Tout comme pour Firefox, Mozilla s'appuie sur les gens pour fournir des extensions en pagaille. Et ça marche plutôt pas mal si j'en crois le dépôt officiel.

Je vous laisse cliquer dans les menus pour installer Radio : Settings > Add-ons > le + en bas à droite -> Internet radio. 

L'add-on vient avec quelques webradios inconnues au bataillon. Pas grave, on va installer celle qui nous intéresse : la radio d'État.


Pour récupérer l'adresse de streaming, je suis passé par ce lien qui m'a permis de trouver ça :
  • http://direct.franceinfo.fr/live/franceinfo-midfi.mp3
Il est possible que le flux change ou qu'il ne soit pas vraiment fonctionnel alors prenez le temps de le vérifier. L'autre jour, par exemple, j'avais bien un flux lu mais il ne contenait pas le moindre son : méfiez-vous.

Maintenant, vous devriez avoir WTG correctement configuré dans votre Raspberry Pi. Il ne reste plus qu'à créer la règle qui va permettre d'allumer tout ça aux heures voulues.

Mettre en place le réveil 4.0

WTG fonctionne, en gros, avec deux principes : les choses (things) et les règles (rules).

Les règles permettent de faire faire des choses à vos choses. Vous suivez ?


Dans le cadre du réveil, on va s'amuser à dire à WTG d'activer la chose radio, avec le volume qui va bien, à l'heure qui va bien. Le panneau de création d'une règle est coupé en deux :
  • À gauche, la ou les conditions d'entrée
  • À droite, la ou les conditions de sortie


On va remarquer la complexité relative de la règle puisqu'il faut :
- Deux choses Clock qui déclenchent deux événements à 7h du matin
- Une chose Radio qui allume la radio
- Une chose Radio qui fixe le volume

En une seule phrase, la logique ressemble à ça : À 7h du matin, tu allumes la radio et à 7h du matin, tu montes le volume à 75.
La partie volume de ma règle n'est pas obligatoire. Elle est présente dans mon exemple parce que le volume de base, 50, est trop faible à mon goût.

Aller un peu plus loin

Dans mon cas personnel, j'ai décidé d'ajouter une règle qui arrête la radio à 8h. Pourquoi ? Parce que je dois impérativement décoller à 8h sans quoi je rate mon train.


Si vous avez capté la logique, j'ai utilisé une chose Clock qui se déclenche à 8h et une chose Radio qui arrête la boucle d'informations du matin.

Et voilà !

Conclusion

Vous n'avez plus qu'à laisser votre imagination tourner. Avec WTG, vous pouvez avoir des objets connectés qui se contrôlent depuis un ordinateur dans votre salon que vous pouvez arrêter quand vous le voulez et qui est entièrement open-source.

C'est sans intérêt, donc indispensable ! Bonne année !