Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Archives août 2019

7 astuces pour économiser sa connexion 3G/4G et sa batterie

Rédigé par dada / 29 août 2019 / 7 commentaires


Android, pour ne parler que de lui, est devenu le Windows des systèmes d'exploitation mobiles. Voici quelques conseils pour le calmer et soulager votre téléphone.

1 - Utilisez Firefox comme navigateur par défaut

On vous dit qu'il est lent, qu'il est moins bien ? Laissez les gens parler. Utiliser ce navigateur par défaut en installant l'extension uBlock Origin permet de naviguer sur Internet sans charger les publicités et autres cochonneries. Sachant que les publicités peuvent représenter jusqu'à 25% du poids d'un site, ça fait 25% de data économisées ! Google Chrome a déclaré ne plus vouloir laisser les bloqueurs de pub travailler : laissez-le tomber.

2 - Installez Blokada

Blokada permet d'aller plus loin encore qu'avec Firefox en bloquant les échanges permanents de votre téléphone avec l'extérieur. Le coté smart de votre phone, ça se dit pour les choses qu'il balance à Internet, absolument pas pour sa capacité à utiliser des logiciels.
Avec Blokada, les applications que vous avez ne pourront plus aller pomper votre forfait 3G sans votre accord.

3 - Supprimez les applications inutiles

Vous lisez, disons, la presse en ligne ? Supprimez tout de suite leurs applications mobiles et optez pour les PWA. Késako ? Votre téléphone est parfaitement capable de créer une application à partir d'un site web. C'est ça, une Progressive Web App : c'est créer une application LeMonde sans installer l'application du même nom. Dans 99% des cas, les applications n'apportent rien et bouffent votre data pour envoyer des statistiques aux entreprises partenaires. En allant sur ces sites avec Firefox, une petite maison avec une croix à l'intérieur va apparaître : en cliquant dessus, vous installez votre application, économique celle-là. Trop facile.

4 - Supprimez les applications Google

Si vous découvrez maintenant que les applications de Google consomment de la data alors que vous ne vous en servez pas, il est temps de sortir de votre grotte ! Que ce soit Mail, Maps, Docs ou les autres, elles communiquent en permanence avec les serveurs d'Alphabet, consommant votre data, épuisant votre batterie alors que vous n'avez rien demandé.
Prenez un peu de temps pour nettoyer votre téléphone et vous sauvegarderez de la data et de la batterie ! Il existe un paquet d'applications effectuant les mêmes tâches, sans siphonner votre forfait 4G.

5 - Désactivez les services inutilisés

Vous avez sans doute pris l'habitude de laisser le Wifi, le Bluetooth ou encore le GPS activés ? Désactivez tout ça quand vous n'en avez pas besoin. Avec le Wifi actif loin de votre boxe, votre téléphone, perdu, essaiera de se connecter à tous les réseaux qu'il va croiser, en suçant votre batterie. Idem pour le Bluetooth. Pour le GPS, c'est encore pire : il vous géolocalisera tout le temps pour répondre à la curiosité des applications que vous traînez. Dégagez tout ça !

6 - Streaming, Réseaux sociaux

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé combien vous coûtent les applications de streaming musical ? Perso, au rythme de 4 ou 5 albums que j'ajoute à ma collection par an, j'ai de quoi écouter de la musique d’excellente qualité pour 70€ l'année. Le truc magique ? Prenez 5min pour copier/coller votre collection dans la carte SD de votre téléphone.
Les réseaux sociaux ? Vraiment ? On en parle ? L'application Facebook pompe jusqu'à 20% de votre batterie. Twitter ? Vous utilisez encore ce truc à la con ? Viendez sur Mastodon, plutôt.

7 - Installez une ROM alternative

Les constructeurs et vendeurs bourrent votre téléphone d'applications lamentables : des applications qui fonctionnent sans rien vous demander tout en massacrant votre 4G et votre batterie.
Pour vous débarrasser de façon radicale de toutes ces cochonneries, pensez à aller voir du côté de /e/OS : si votre téléphone est compatible, tentez votre chance et essayez-le ! Vous pourrez toujours installer des applications du Playstore, mais uniquement celles que vous voulez, ce coup-ci !

Enfin voilà. Prenez le temps de faire du ménage, de reprendre le contrôle du machin que vous laissez dans la poche et vous serez plus heureux.

Ajuster le Nextcloud de son Turris Mox

Rédigé par dada / 12 août 2019 / Aucun commentaire



Un Turris Mox ?

Pour celles et ceux qui ne sauraient pas ce que c'est, je vous redirige par ici. Je vous balance directement le lien vers la description de sa version cloud parce que c'est celle que j'ai prise. L'objectif ? Arrêter d'héberger mes données sur des serveurs tiers et revenir à un vrai auto-hébergement pour toute ma partie données perso. Ce blog et les autres outils resterons dans les nuages.

Nextcloud

L'intégration de Nextcloud dans le TurrisOS, la variante d'OpenWRT présente dans le Mox, ne vient pas avec toutes les petites configurations qui vont bien. Voici une rapide liste des choses à modifier ou corriger pour que tout se passe au mieux.

Remarque

Notez que le Mox est un petit appareil aux performances modestes. Il comblera sans trop de problème mes besoins perso, en tant qu'utilisateur unique de mon instance, mais n'espérez réussir à gérer convenablement plusieurs utilisateurs actifs en même temps.

Les modifications

  • Variables d'environnement
vim /etc/php7-fpm.d/www.conf 
Vous y trouverez ces variables commentées, enlevez le point-virgule qui traîne devant :
env[HOSTNAME] = $HOSTNAME
env[PATH] = /usr/local/bin:/usr/bin:/bin
env[TMP] = /tmp
env[TMPDIR] = /tmp
env[TEMP] = /tmp
  • PHP Memory limit
La configuration de PHP-FPM vient avec un memory_limit de 384M quand Nextcloud en réclame 512 pour bien fonctionner. Pour corriger le tire, allez modifier la valeur dans /etc/php.ini pour remplacer 384 par 512 :
memory_limit = 512M
Et redémarrer le PHP-FPM :
/etc/init.d/php7-fpm restart
  • Opcache
Ajoutez la conf Opcache qui va bien dans /etc/php.ini :
opcache.enable=1
opcache.interned_strings_buffer=8
opcache.max_accelerated_files=10000
opcache.memory_consumption=128
opcache.save_comments=1
opcache.revalidate_freq=1
  • Lighttpd
Le serveur web choisi par TurrisOS est Lighttpd. Sachez qu'il est possible d'installer Nginx pour le remplacer mais comme c'est la configuration par défaut, j'ai décidé de le laisser là.

Pour corriger les erreurs de well-known, ajouter les lignes qui manquent dans /etc/lighttpd/conf.d/nextcloud.conf :
alias.url += ( "/nextcloud" => "/srv/www/nextcloud" )

$HTTP["url"] =~ "^/nextcloud/(build|tests|config|lib|3rdparty|templates|data)" {
     url.access-deny = ("")
}

# Redirect Cal/CardDAV requests to Nextcloud endpoint:
url.redirect = (
    "^/.well-known/caldav"  => "/nextcloud/remote.php/dav",
    "^/.well-known/carddav" => "/nextcloud/remote.php/dav",
"^/.well-known/webfinger" => "/nextcloud/public.php?service=webfinger"

)
Et redémarrez le service :
/etc/init.d/lighttpd restart
  • Memcache
Pour le moment, je n'ai pas trouvé comment faire pour mettre en place un système de cache honorable pour améliorer les performances générales de Nextcloud. Il n'y a pas, dans les dépôts officiels de TurrisOS, de paquet php-redis ou encore php-memcached. Du coup, pas de cache.