Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Archives 2011

Nom de domaine, la news du #B2D

Rédigé par inconnu / 08 décembre 2011 / Aucun commentaire

Dyndns.org, pour ceux du fond qui ne savent pas, c'est un prestataire de nom de domaine qui permet à celles et ceux qui n'ont pas d'adresse IP fixe (Orange, au hasard) de s'en sortir. C'est un chouette service.

Les gens de Dyndns.org laissent cependant un cadeau dans sa version gratuite : 

Dear Dyn Customer:

Your Dyn account 'dadall', has DynDNS free hostname(s) that are due to expire in 5 days. Note that DynDNS free hostnames are deleted after 30 days of inactivity.

Pas de quoi fouetter un chat quand on a un cerveau bien foutu. C'est pas mon cas. J'ai des gros leaks de mémoire. :)

Bref, j'ai perdu pendant ma redirection Dyn pendant quelques jours mais elle est revenue. Ouf.

En remettant tout ça en ordre, j'ai pris sur moi d'acheter un vrai nom de domaine : www.dadall.info/blog est donc votre nouvel ami. En plus de l'ancien.

Classé dans : / Mots clés : aucun

Faciliter la décentralisation

Rédigé par inconnu / 06 décembre 2011 / Aucun commentaire



Suite au billet de Philipe Scoffoni : StatusNet, parce qu’il ne suffit pas de faire des logiciels décentralisés pour décentraliser.

Comment faciliter la décentralisation que certain idolâtre à de justes raisons ?

Les problèmes limitant la mise au point d'un système d'auto-hébergement tournent souvent autour des contraintes techniques :

  • Bande passante faible pour un abonnement particulier
  • Compétences techniques souvent trop lourdes pour les bonnes volontés.

Je vous propose une idée, qui, si elle ne semble pas vraiment parfaite, peut servir de prémisse à une évolution future plus poussée.

"Groupon" nous.

Eh oui, ça peut paraître contradictoire, mais ça peut-être une bonne période de transition en attendant mieux.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de ce site web : Groupon permet à ses utilisateurs de se regrouper pour tirer les prix de différents produits vers le bas.

Dans cette optique, nous pouvons nous regrouper pour offrir une hébergement mutualisé et peu coûteux. Mais pas seulement. Les compétences techniques de tous peuvent être utilisées pour faciliter le travail des utilisateurs du serveur.

Dans une configuration optimum : des touche-à-tout peuvent combiner leurs compétences pour obtenir une sorte d'administrateur réseau, un comptable, un administrateur système, un technicien, ect. De quoi faire tourner la boutique. Ça demande peut de personne, et ça peut offrir beaucoup.

Mise en place

Les problèmes de cette hébergement se posent alors : Qui ? Quoi ? Combien ?

Qui ? Une solution : French Data Network et ses équivalents locaux. logoFDN.png

Pour moi, en Lorraine, il y a Lorraine Data Network. Ils peuvent fournir une connexion de qualité et moralement acceptable pour ce genre de projet.

Maintenant, le problème du matériel : si vous n’hébergez que des blogs, la facture ne devrait pas être insurmontable. Inutile d'avoir un monstre.

Le problème reste les locaux pour héberger ce service. Qui peut prend la connexion internet et le serveur ? Ici, c'est un vrai souci.

  • Louer un local pour un serveur reviendrait trop cher.
  • Laisser un particulier héberger ça l'accablerait. 
  • Passer par une autre association et ses locaux ? Ça peut etre une idée. Reste à trouver une âme charitable qui voudrait bien une connexion internet "libre" et un petit serveur.
  • Une mairie solidaire ? 
  • Passer par le réseau RHIEN - le Réseau des Hébergeurs Indépendants et ENgagés. (D'ailleurs, il existe un hébergeur en Nancy. Faut que je regarde ça de plus prêt)

Quant au coût de ce genre d'initiative, il ne devrait pas être énorme si assez de personnes décident à se lancer dans l'aventure. Le serveur peut être largement fait à partir de pièce réutilisées.

Critiques

Dans cette configuration, nous sommes assez loin de l’idée d'auto-hébergement que je défends. Malgré ça, la mutualisation de services libres permettrait une sorte de renouveau de l'Internet en France.

Ce n'est pas parfait, certes, mais il m'est plus agréable de voir des libristes prendre ce chemin plutôt que celui d'un serveur chez un grand hébergeur. A défaut d'un auto-hébergement complet.

Dans les points forts possibles : mise en relation des compétences, initiative complètement "libre" et peut-être l’éclosion d'autres FAI associatifs dans le sillage de FDN.

Et qui sait, une belle aventure humaine ? :)

Classé dans : / Mots clés : aucun

Les dangers du direct download

Rédigé par dada / 06 décembre 2011 / Aucun commentaire

Les dangers du direct download ?

Les réflexes de l'utilisateur de l'internet évolue en fonction des lois. Nous avons tous vu débarquer la loi HADOPI et la surveillance du P2P. Rapidement, les utilisateurs sont passés du P2P au direct download (DD).

Qu'est-ce que ça a changé d'un point de vue idéologique ?

Le partage n'est plus une question de mode ou de plaisir. Les utilisateurs de P2P ne connaissaient pas encore les histoires de ratio. Les partageurs appréciaient une œuvre et la laissaient à la disposition des autres par plaisir. Le DD a fait disparaître cette notion de plaisir. Un fichier sur Megaupload ou assimilé reste disponible sur les serveurs et ne disparaît que quand les "autorités de régulation" de ces entreprises osent prendre conscience que ce dernier est éventuellement illégal. Oh drame, il disparaît.

Qu'est-ce que ça change dans les tuyaux ?

C'est là que se trouve le grand drame du DD. N’étant pas un spécialiste des réseaux, je ne vais pas pouvoir prouver ce que j'avance. Il s'agit là de pressentiments.

Les utilisateurs des P2P partagent en masse un fichier. Les sources de téléchargement offertes par le P2P en font le moyen de partage le plus respectueux des réseaux.

Lorsque vous voulez une distribution GNU/Linux, vous téléchargez le .torrent et les utilisateurs de par le monde offrent un bout de sa bande passante pour vous permettre de reconstituer l’intégralité du fichier sur votre ordinateur. Une demande et des centaines d'offres. Les tuyaux du monde entier sont sollicités pour vous offrir rapidement ce que vous voulez. Parfait.

Maintenant, avec le DD. Ils sont des centaines à taper sur le même tuyaux pour obtenir la même chose. Comparons, en ces périodes de départs/retours de vacances, la situation actuelle avec le trafic routier : ceux qui foutent le camp dans le Sud de la France se retrouvent tous au même endroit, au même moment. Là, c'est le drame. Les bouchons, ça fait suer tout le monde. Eh bien, c'est pareil quand les utilisateurs de DD se jettent tous sur le même serveur. Ça coince.

Maintenant, si on se penche du cote des fournisseurs d’accès Internet (FAI).

Les FAI s'accordent entre eux le droit d'utilisation de leurs tuyaux. Ils signent des accords et se payent comme il se doit, bien. Ces accords se sont fait sur des estimations "normales" d'utilisations des tuyaux. Avec le DD, les "estimations normales d'utilisation" sautent. Eh oui, là ou le P2P répartissait la charge, le DD concentre tout. Il va donc falloir réévaluer les accords : les utilisateurs et leurs habitudes changent. Il faut donc faire payer plus cher.

Fantasme ou pas ?

Certains se souviendront des affaires opposant Dailymotion ou Youtube à je ne sais plus quel FAI. Le dialogue tournait autour de : "Tu me bouffes trop de bande passante, ça me coute cher, et tu ne me rapportes rien. Si tu payes pas, je te bride."

Si on ramène ça au rapport utilisateurs / FAI, il n'y aura pas de dialogue, mais un truc comme ça : "Les utilisateurs me coûtent chers et me rapporte pas assez." "On va augmenter les prix des abonnements et peut-être même mettre des quotas." Certains de nos voisins européens ne connaissent pas les *boxes et connaissent ce genre d'abonnement.

Bref, on va payer plus cher. Les FAI vont porter atteinte a la neutralité du Net. Et nous, on n'aura rien fait.

J'aime pas.

Classé dans : / Mots clés : aucun

Rockbox 3.10 RC

Rédigé par inconnu / 28 novembre 2011 / Aucun commentaire

rockbox3540.jpg

I've uploaded some release candidate builds for the 3.10 release to http://rockbox.hostname.be/3.10RC/ .

Please test them and report back, even if just to say there were no problems (we like those reports!), either here or on the forums in the 3.10RC thread.

The forum thread about these builds is http://forums.rockbox.org/index.php/topic,29415.0.html

[...]

Une nouvelle version du merveilleux Rockbox arrive ! 

Si vous ne savez pas ce qu'est ce petit bijou, sachez qu'il remplace le firmware de beaucoup d'appareils, tel que celui de mon vieil iPod Video. Exit le firmware Apple et toutes ses contraintes.

Je ferais un billet plus complet lors de la sortie de la version 3.10 finale. Ca permettra peut-être à ceux qui ne savent pas comment "libérer" leurs vieux appareils privateurs de s'affranchir pour profiter, par exemple, de la lecture des fichiers .ogg ou et ne plus devoir passer par iTunes. ;)

Source

Classé dans : / Mots clés : aucun

RMLL 2012 : c'est Genève !

Rédigé par inconnu / 02 novembre 2011 / Aucun commentaire

RMLL-185x139.jpg

L'information est tombée hier soir : les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre se dérouleront du 7 au 12 juillet 2012 à Genève, en Suisse donc.

L'organisation sera supportée par l'association suisse Free IT Foundation.

Après l'annonce de l'impossibilité de la ville de Liège, c'est avec soulagement que j'apprends que cette nouvelle édition des RMLL pourra encore nous passionner en 2012 !

Pour celles et ceux qui ne savent pas de quoi je parle : les RMLL sont le plus grand rassemblement de libristes au monde ! Voyez donc sa page Wikipedia.

Petit soupire : J'attends toujours les vidéos des RMLL 2011. Sniff.

Classé dans : / Mots clés : aucun