Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Nextcloud

Android, Nextcloud, son application Contacts, DAVdroid et l'erreur 15

Rédigé par dada / 07 septembre 2016 / 2 commentaires


Il y a des trucs qui m'ont gonflé ces derniers jours et cette erreur en fait partie :
java.lang.IllegalStateException: [Error 15] PREF parameter value is malformed 
Pas très claire, pas super bavarde, y'a pas pire comme type d'erreur, surtout quand on aime bien gérer son propre serveur pour pouvoir profiter de la synchronisation des contacts de son téléphone avec son instance Nextcloud. Bon, je triche un peu, c'est une erreur Java, c'est plus verbeux que ça, mais j'allais pas déformer ce billet avec son blabla.
J'ai commencé par faire les trucs de base : sauvegarder mes contacts sur le téléphone, vider le carnet d'adresses, vider l'application Contacts de son contenu et lancer une synchronisation après avoir fait ce grand ménage. Rien à faire, ça pétait toujours. #Tristitude

En traînant sur l'internet mondial, j'apprends qu'il y a plusieurs versions du protocole VCard, le format ouvert qui permet l’échange des cartes visites, ou dit plus clairement, l’échange de nos contacts du téléphone. C'est lui que CardDav manipule. On ne va pas rentrer les détails mais, comme tout machin avec une RFC, une ligne de conduite claire, faut filer droit. A priori, les applications qui se cognent la manipulation des VCard savent ce qu'elles font, ou pas.
Je ne sais pas vraiment depuis quand la valeur PREF traîne dans les informations de mes contacts, mais ce merdeux est presque partout et il est mal utilisé. Exemple :
BEGIN:VCARD
VERSION:2.1
N:Johansson;Scarlett;;;
FN:Scarlett Johansson
TEL;CELL;PREF:+42612345678
END:VCARD
Remarquez bien ce maudit PREF qui se balade entre CELL et le numéro de téléphone : il n'a rien à faire ! La ligne TEL doit contenir les informations relatives au 06 du contact, ce que le squatteur ne comprend pas.
Bref, pour corriger la synchro avec Contacts de Nextcloud via DAVdroid, il suffit de le faire sauter. C'est comme ça que j'ai fait, ce n'est sans doute pas la façon la plus propre de faire, mais ça m'a défrustré.

La solution la plus simple, si vous êtes sous GNU/Linux et que vous savez un tout petit peu vous servir d'un terminal, c'est de :
  • Extraire son carnet d'adresse au format VCF
  • Ouvrir un terminal
  • Exécuter la commande suivante :
 sed -i "s/TEL;CELL;PREF:/TEL;VOICE:/g" contacts.vcf 
Avec cette simple manipulation, vous venez de faire sauter la totalité des occurrences de PREF; de votre carnet d'adresse en la remplaçant par VOICE;, qui ne pose pas de souci. Notez qu'il doit existe d'autre formats corrects pour la ligne TEL, vous pouvez fouiller si l'envie vous prend.
Enfin, vous pouvez tranquillement réimporter ce fichier édité dans le carnet d'adresse de votre téléphone et dans Nextcloud, ça marchera tout seul, sans cette fichue error 15.

Update d’août

Rédigé par dada / 09 août 2016 / 8 commentaires




Le mois d’août, ses magasins fermés, ses rues désertes et ses rares choses à se mettre sous la dent. Tout un programme !

Même la Capitale se met au ralenti en ce moment, au même rythme que le logiciel libre et ses utilisateurs. Ces 3 dernières semaines, je traîne pas mal dans les rues de Paris en me lamentant de voir mes commerces et bars habituels le rideau baissé. #Tristitude.
Du coup, comme je ne m’éternise pas chez moi mais que je ne pars pas très loin non plus, je n'ai même pas fait le tour de l'OTA 12 de mon Aquaris M10. Pas de vie nomade, pas d’intérêt. Pourtant, il parait qu'ils ont corrigé des bugs sympas. Je vous dirais ça la semaine prochaine après le long week-end du 15 août.
FreshRSS a cependant pris le temps de recevoir une nouvelle version, la 1.4.0 avec la flopée de mises à jour traditionnelles et quelques corrections de bugs. Perso, je trouve l'application largement suffisante. Comme je suis maintenant sous Android avec mon Fairphone 2, je dois dire que je lorgne vers une application mobile supportant mon instance, mais bon, ça serait vraiment un bonus. Mon passage sous FirefoxOS m'a clairement fait comprendre qu'on peut tout faire avec Firefox, le navigateur.

Dans les trucs un peu plus admin, j'ai passé diaspote.org et mon serveur perso sous MariaDB 10, y'a un bout de temps maintenant. La différence n'est pas flagrante pour le pod diaspora*, mais c'est le jour et la nuit au niveau de Sonerezh. Là où MySQL faisait crouler le serveur, MariaDB ne sent absolument rien, mais rien. Merci les dev !

Je dois en oublier, un peu comme les màj de Nextcloud, le fork d'ownCloud qui vous veut du bien. Je viens très honnêtement de les faire, des jours et des jours après leurs sorties. Honte à moi. Si j'avais su plus tôt que ça corrigerait mon problème de la synchro de mes notes dans MyOwnNotes...

Je pourrais parler de Firefox mais le comportement des gens à son sujet me fait devenir Aquoiboniste . Les développeurs/admins/etc ne jurent plus que par Google Chrome pour des raisons qui ne m'en bouge pas une. Rajouter à ça que Firefox passe pour un truc de vieux cons, ou presque. Firefox pourrait clairement avoir sa place dans le Bloqués #108. Genre : tu te rends compte que pour les jeunes, Firefox c'est comme Nescape pour nous. Re #Tristitude.

Bon, je crois que c'est bon. Il parait qu'il reste des blogueurs à lire qui ne font pas que de la philosophie de comptoir, en plein air, le comptoir, parce que c'est l’été. Je retourne vadrouiller entre quelques épisodes du bon vieux Dr House. J'ai d'ailleurs réussi à trouver des superbes scones non loin de chez moi, avec une boulangerie espagnole portugaise juste à deux pas pour enchaîner sur des pasteis de nata (photo du billet, crédits Wikipedia). Le rêve, à déguster en bon bobo au bord du Canal Saint Martin libéré de ses tentes.

Bonne tranquillité par chez vous !

Nextcloud 9 disponible, voyons voir

Rédigé par dada / 16 juin 2016 / 14 commentaires




L'un des derniers grand chambardement du monde libre de ces derniers temps est la création de Nextcloud par les fondateurs d'ownCloud. Ce bouleversement n’était attendu par personne, sauf si on s’intéressait aux mouvements des développeurs historiques d'ownCloud qui ont presque décidé de quitter le navire au même moment.

Bref, ownCloud perd ses fondateurs, met en marche une fondation et communique tant bien que mal pendant que ses papas foutent le camp pour pondre Nextcloud. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je migre vers Nextcloud.
Les promesses de ce dernier sont plutôt belles : fournir les fonctionnalités de la version professionnelle d'ownCloud nativement, sans devoir souscrire à une quelconque offre de support. Avec ça, comme ils le disent, on devrait avoir un cloud personnel plus efficace et, surtout, dépourvu des magouilles qui servaient à différencier la version communautaire de la version payante d'ownCloud.

Du coup, avec la sortie de leur première version, le moment est venu de passer le cap et d'y aller. Mais d'abord, un peu de méfiance et de bon sens : ce genre de manipulation peut ne pas se passer comme prévu surtout si vous trainez quelques applications farfelues avec vous. Personnellement, j'ai une application qui ne m'a pas permis de faire la migration. Comme je devais faire du ménage et nettoyer mon serveur, j'ai sauté sur l'occasion pour repartir sur une installation de mon cloud personnel bien plus propre que l'ancienne.

Pour celles et ceux qui voudraient se lancer dans la bascule, voici les manipulations à faire pour migrer d'OC à NC :
  • Faire des sauvegardes des fichiers (/data) et du config.php
  • Désactiver les applications tierces
  • Remplacer la totalité des fichiers d'ownCloud par ceux de Nextcloud
  • Mettre en place le config.php et le /data d'ownCloud dans Nextcloud
  • Lancer la procédure de mise à jour automatique
Et si tout va bien, après quelques minutes d'attente, le temps que la base de données soit mise à jour, Nextcloud apparait sous vos yeux. C'est bleu clair, un peu vif, mais on s'y fait.

Comme c'est encore une copie presque conforme, on ne s'y perd pas. J'y retrouve mes applications indispensables, c'est tout bon. Il ne reste plus qu'à rebalancer mes fichiers et tout sera de nouveau fonctionnel comme si de rien n’était.

Actuellement, seule l'application Android existe au nom de Nextcloud, pour le reste, comme le client de synchronisation du bureau, celui d'ownCloud est parfaitement fonctionnel.

Ce changement n'est pas encore très important d'un point de vue technique. C'est surtout un choix : celui de suivre les créateurs qui n'assument plus de passer par une division entre les utilisateurs commerciaux et les autres pour vivre de leur travail. Perso, j'y crois, j'aime ce genre d’idées.

Bon, maintenant, il faut que je dégage quelques stickers... /me soupire