Votre navigateur utilise Google FLoC pour vous épier. Méfiez-vous !

Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

LetsEncrypt

Nginx et Let's Encrypt

Rédigé par dada / 22 décembre 2016 / 3 commentaires


Ces derniers temps, j'ai changé pas mal de choses sur ce serveur. Ceci étant, je ne me suis pas rendu compte tout de suite que j'avais cassé le flux RSS de ce blog en configurant Nginx en proxy pour le SSL. #Boulette. Pourtant, j'avais bien remarqué que les applications Wallabag et EasyRSS ne fonctionnaient plus. Ça aurait du me mettre la puce à l'oreille.

M'enfin, Cypouz m'a gentiment remonté le bug en m'envoyant un message privé sur diaspora* pour me rappeler que je devais faire quelque chose, l'erreur suivante commençant à se voir :
cURL error 60: SSL certificate problem: unable to get local issuer certificate [https://www.dadall.info/blog/feed.php?rss]
C'est maintenant chose faite et voici l'astuce : Let's Encypt dans Nginx demande un peu plus de lignes pour fonctionner qu'avec un Apache :

        ssl_certificate /chemin/vers/letsencrypt/live/dadall.info/fullchain.pem;
        ssl_certificate_key /chemin/vers/letsencrypt/live/dadall.info/privkey.pem;
 
        ssl_stapling on;
        ssl_stapling_verify on;
        ssl_trusted_certificate /chemin/vers/letsencrypt/live/dadall.info/fullchain.pem;

Voila !

Vous remarquerez que le certificat est délivré par le fullchain.pem et non le cert.pem.

Bon, je n'ai pas incroyablement creusé la question, mais comme j'ai l'habitude de dire : chez moi ça marche ;-)

Fin d’année, fin des certificats, coucou LetsEncrypt !

Rédigé par dada / 31 décembre 2015 / 8 commentaires


Quand j’écris ce genre de titre, je me demande toujours comment je vais faire pour pondre un billet convenable. Pas grave, essayons :

Alors, ce serveur et celui de diaspote.org (vous savez, le pod diaspora* ) traînaient deux types de certificats : celui offert par Gandi pour dadall.info et un StartSSL pour diaspote. Rien de très reluisant, ni très fiable, alors cette fin d’année et leurs dates d'expirations m'ont motivé pour me lancer dans l'utilisation de LetsEncrypt .

Une fois en place, voici ce qu'on peut maintenant admirer :




Pas mal, non ?

L'utilisation est passablement simple pour ceux qui ont l'habitude de jouer avec des certificats. Le script est à exécuter avec comme paramètre le nom de domaine et les sous domaines qui nous intéressent. Les certificats apparaissent tout seuls et y'a plus qu'à configurer Apache/Nginx. Un restart et c'est terminé.

La seule chose un peu contraignante, c'est qu'il ne faut pas oublier que ces certificats ne sont valables que pour une durée de 90 jours. Certains râleront mais les raisons sont multiples : forcer le renouvellement de certificats entretient le niveau de sécurité et force l'utilisation des dernières configurations efficaces. Ajouter un rappel à son agenda est donc un bon réflexe !