Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Cloud

ownCloud intègre Firefox Sync

Rédigé par dada / 10 janvier 2014 / Aucun commentaire

sync-logo.png

Il y a cette petite nouveauté directement intégrée dans ownCloud et dont personne ne parle pour une raison que j'ignore : Firefox Sync.

Si vous ne connaissez pas cette fonctionnalité, c'est que vous n'utilisez pas encore Firefox dans toute sa splendeur. Sync permet à votre navigateur préféré de sauvegarder ses favoris, ses marques-pages, son historique, mots de passe, etc, le tout sur un serveur distant et de façon sécurisée. C'est absolument génial.

De base, vous pouvez directement utiliser les serveurs de Mozilla pour faire ça. Quand on parle de confiance en l'informatique dans les nuages, on doit naturellement se dire que la Fondation Mozilla en est digne. Ceci-dit, c'est toujours agréable, quand on aime bien bidouiller, d'avoir Sync sur son serveur personnel.

Sync étant complètement libre depuis ses débuts, vous pouviez déjà l'installer à la main là où vous vouliez.

Maintenant, avec ownCloud, vous avez de base une installation de Sync prête à l'utilisation. Vous renseignez votre adresse mail utilisée dans ownCloud, votre mot de passe et le lien vers Sync. C'est tout.

syncexemple.png

Bref, ownCloud fait de plus en plus le café. Je vous laisse relire mon test de la nouveauté la plus attrayante de la dernière version du cloud personnel par excellence.

ownCloud 6 nécessitera PHP 5.3.8 ou supérieur

Rédigé par dada / 14 décembre 2013 / Aucun commentaire

Avec la version 6 qui se profile doucement, je suis en période de test. Je veux tâter cette version pour pouvoir mettre à jour mon serveur le plus rapidement possible.

En local, sur mon Archlinux, tout va bien. Je peux vadrouiller un peu partout et voir la bête en action. Quand je fais ce même genre de teste sur mon serveur, sous Debian Squeeze (old-stable), Document ne fonctionne plus. Sachant qu'il s'agit d'une des principales nouveautés de ownCloud 6, c'est gênant.

La raison du malfonctionnement est maintenant connue : une version ancienne de PHP entraine un nombre incalculable de problèmes et c'est pourquoi ownCloud 6 recommande la version 5.3.8.

On peut lire ça depuis la mailing-list :

The reason for this is that we got a lot of bug reports that are caused by bugs in PHP older then 5.3.8. Some of it might be patched by Redhat or Debian but please seriously consider to upgrade to a newer version. This old 5.3.x version where really broken.

Ce qui donne en bon français :

Cela s'explique par le fait que nous avons beaucoup de remontés de bogues causés par des bogues dans les versions de PHP antérieures à la 5.3.8. Certaines d'entre elles pourraient être corrigées par RedHat ou Debian mais veuillez sérieusement envisager une mise à jour. Cette vieille version 5.3.x est vraiment bancale.

Actuellement, la RC2 requiert la version 5.3.8 ou supérieure pour fonctionner. D'ici la RC3, puis la version finale, seul un warning sera affiché dans les logs dans le cas où vous auriez une trop vieilles versions de PHP. Ce qui veut dire que vous pourrez vous servir d'ownCloud mais pas de Document.

Je n'ai pas les compétences nécessaires pour vérifier ces dires mais je les crois. Je ne sais pas comment ça va se passer avec RedHat/CentOS mais je sais déjà que je vais suer à faire passer mon serveur de Squeeze à Wheezy.

FreshRSS 0.6 : le test

Rédigé par dada / 03 décembre 2013 / Aucun commentaire

L'ami diasporien*  Marien vient de sortir la version beta 0.6 de son lecteur de flux RSS : FreshRSS. J'avais dit que je testerais son travail, allons-y !

Note : Ceci est une version beta, pas faite pour de l'utilisation au quotidien. Je me lance dans le test de cette version par curiosité : si vous voulez une installation tenant la route, quelque soit le l'application, attendez toujours la version finale !

Installation

Les étapes de l'installation sont absolument ordinaires. Rien de surprenant. C'est bien plus simple que d'installer une instance TinyTiny-RSS, cela dit en passant.

Étape 0

C'est très rapide ici : on fait juste son choix de langue.

etape1.png

Étape 1

Ici, on fait l'habituelle vérifications des prérequis : PHP, cURL, MySQL. Rien d'exotique.

etape1-1.pngÉtape 2

On génère un chiffre aléatoire qui devrait servir à améliorer la sécurité en "salant" le mot de passe et ainsi ralentir considérablement les petits malins qui se lanceraient dans des attaques de type brute-force.

On donne un titre à son installation de FreshRSS, la durée pendant laquelle les articles seront conservés dans la base de données et un courriel de connexion. Notez qu'on peut utiliser Persona. Persona, c'est le nouveau nom de BrowserID, le système d'authentification de la Fondation Mozilla.

etape2.png

Étape 3

Ici, ce sont les informations de connexion à la base de donnée qu'on va renseigner. Simplissime.

Note : Pensez toujours à créer un utilisateur particulier pour chaque application qui se connecte à votre base de donnée. Ça permet de morceler l'accès à la base de donnée et donc d'avoir une sécurité supplémentaire en cas d'éventuel problème.

etape3.png

Validez et l'installation est terminée ! C'est franchement simple !

Utilisation

Pour tester, j'ai exporté ma liste d'abonnement de TT-RSS (106 flux) au format OPML et j'ai balancé tout ça dans FreshRSS. Après quelques minutes d'attente, j'ai enfin réussi à me servir de mon nouveau jouet.

demo.png

La vue que j'utilise fait partie des 3 choix que vous aurez : la vue classique (type TT-RSS), la vue lecture (les articles les uns en dessous des autres à l'infini) et la vue globale que j’apprécie beaucoup.

Dans le cas de la vue globale, vous pouvez choisir d'afficher les flux des sites directement ou celle des catégories. Plutôt sympas.

Les options

Le truc que j'apprécie pas mal en tant qu'accro des flux RSS, c'est de pouvoir les partager, sur mon shaarli, par exemple.

FreshRSS le permet de base ! Google Plus, Facebook, Twitter et Shaarli sont de la partie dans les options de partage que vous aurez en bas de chaque article. 

Les autres options sont des plus classiques pour un lecteur de flux : les raccourcis qui vont bien, la possibilité d'autoriser tout le monde à lire votre flux, un chargement différé des images (chouette quand on a une connexion indienne), etc.

Conclusion

J'aime bien ce lecteur de flux. J'avoue ne pas être encore capable de me débarrasser de TT-RSS à cause de son application Android mais c'est une bonne solution libre.

Il est rapide, simple et fait tout ce qu'on peut lui demander, rien à redire. A tester si vous êtes adeptes des flux RSS.

Dotclear 2.6 disponible

Rédigé par dada / 20 novembre 2013 / Aucun commentaire

Dotclear est officiellement disponible en version 2.6 depuis hier. Je me suis déjà jeté dessus et je ne suis franchement pas déçu !

dotclear2.6.png

Cette mise à jour ne change rien pour vous, lecteurs, mais quelle claque pour moi. Toute la partie administration a complètement changé !

C'est une sacrée changement que j'adore. Tout est plus clair, plus frais. C'est un vrai bonheur à utiliser.

Je vous redirige rapidement vers les trois billets officiels qui présentent le nouveau bébé : un, deux et trois.

Au pied du dernier billet, l'équipe de Dotclear annonce qu'elle va s'occuper du côté "public" de leur CMS. J'ai hâte de voir ça.

Merci à toute l’équipe pour leur travail, j'adore !

ownCloud Documents, le test

Rédigé par dada / 09 novembre 2013 / Aucun commentaire

Dans un précédent billet, je parlais de l'ajout de l'application Documents à solution d'informatique dans les nuages ownCloud. Je n'avais pas réussi à la tester mais c'est maintenant chose faite.

Je vous propose de regarder ce qu'il se cache derrière Documents.

Ma configuration de test se résume à mon PC portable sous Debian Wheezy/Testing, apache2, Firefox et du Pink Floyd. Le tout en local. J'ai commencé avec la première version beta et j'ai terminé avec la deuxième. Il peut donc y avoir des petites différences entre certaines captures d'écran, rien de bien méchant dans l’ensemble.

Une nouvelle application

Qui dit nouvelle application dans votre instance ownCloud dit nouvelle icône. Documents va logiquement se glisser dans la barre d'outils latérale. Un simple clique et vous êtes à la maison.

index.png

Documents va naturellement chercher les fichiers compatibles dans les répertoires que contient votre instance. Il vous est quand même possible d'en créer des nouveaux ou d'en téléverser d'autres depuis l'application elle-même.

Partage des documents

Le système de partage est exactement le même que celui que nous avons nous utilisons déjà. Il n'y a pas de quoi se tromper, rien de nouveau de ce côté. Il se rapproche de celui qui sert à partager les images.

Accédez au document que vous voulez partager, chercher le groupe ou l'utilisateur avec lequel vous voulez bosser et partagez.

partage3.png

On retrouve les options ordinaires : partager avec les utilisateurs, partager via un lien, ajouter un mot de passe et donner un date d'expiration au partage.

partage2.png

Les utilisateurs connectés au document partagé s'affichent dans une simple colonne de droite, avec leur image de profil s'ils en ont une ou la première lettre leur login par défaut.

utilisateurs.png

Les possibilités offertes par Documents

Si on regarde la concurrence, il faut être honnête, il n'y a pas encore de quoi sauter au plafond. Ceci-dit, tout est configurable.

De base, on retrouve 7 styles, dont les différences ne sautent pas tout de suite aux yeux :

option.png

  • Default Style
  • Standard
  • Heading
  • Text Body
  • List
  • Caption
  • Index

Comme je le dis plus haut, tout est configurable. Pour ajouter un nouveau style : cliquez sur Format et laissez vous aller.

Voici deux captures d'écran pour vous présenter les deux onglets pleins d'options :

alignement.png  effects.png

On est à la limite du DIY (Do It Yourself) mais avec un peu de préparation, on peut configurer toutes les façons que l'on veut d'écrire du texte. Un exemple :

nouveaustyle.pngOui, c'est moche mais c'est un exemple.

Les autres trucs

  • J'ai cherché et je n'ai pas trouvé comment supprimer un style créé. En en créant un, j'ai fait une faute de frappe : je ne peux pas le supprimer, arf.
  • Manipulation des images, des liens, des tableurs, etc : y'a pas. Gageons que ça va venir.
  • J'ai testé l'application avec un document assez conséquent. Le résultat n'est pas vraiment mauvais : seules les images disjonctent de temps en temps.

Pour finir, je remarque que la propagation des modifications n'est pas franchement rapide. C'est sans doute un petit défaut de jeunesse mais ça m'inquiète, étant auto-hébergé. J'ai un débit en upload très lent et je crains des délais de latence horriblement long.

Voilà pour le rapide tour d'horizon !