Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Médias

Faites le pont !

Rédigé par dada / 12 mai 2014 / Aucun commentaire

Diaspora_large_new.png

C'est l'une des premières choses qui me vient à l'esprit quand je me demande comment donner plus de peps à Diaspora*, le réseau social alternatif.

Vous êtes encore de nombreux libristes à avoir des comptes Google Plus, Facebook ou Twitter. Je ne vous blâme pas.

Avant, je me disais que ça valait le coup de garder un pied dans ces réseaux tout en utilisant les autres : parler de notre passion libriste parmi les utilisateurs lambda tout en recherchant la compagnie des plus barbus d'entre nous dans des réseaux plus obscures. C'est une solution qui peut satisfaire, et puis fuir ces réseaux est un choix difficile voire impossible à faire.

Ceci-dit, vous pourriez faire un petit quelque chose pour aider les alternatives.

Il n'est jamais rare de tomber sur des articles intéressants sur ces réseaux. Lorsque vous tombez sur l'un deux, pourquoi ne pas alimenter votre compte Diaspora* avec ?

Ça peut paraitre idiot. Copier/coller le contenu d'un Facebook/Twitter dans une instance Diaspora* n'est pas la solution ultime pour faire migrer les gens mais ça y participe, indirectement.

On pourrait croire que la manipulation ne permettrait que de gonfler artificiellement les statistiques des alternatives barbues. Ça serait le cas s'il n'y avait pas la volonté de réellement changer de réseau.

De mon expérience personnelle, je peux vous dire que j'ai reçu des mails d'amis qui me demandaient pourquoi j'avais viré Facebook. Ils avaient l'habitude de me prendre pour leur flux RSS. Ils n'ont pas franchi le pas de l'inscription mais ils savent maintenant qu'ils peuvent me suivre ici et sur mon compte Diaspora*. Un petite victoire.

Vous vous rendrez compte qu'il y a des utilisateurs sur ces réseaux. Ils ne sont pas nombreux, certes, mais souvent bien plus pertinents que les "flooders" des réseaux traditionnels. Avec un peu de chance, vous serez bien plus charmés par leurs réactions et vous préférez poster vos informations chez eux plutôt qu'entre les photos de bouffe et les vidéos de chats de vos "amis" sur Facebook.

Pour finir, on peut essayer d’espérer un effet boule-de-neige. S'il y a plus d'utilisateurs actifs et donc de contenu intéressants sur Diaspora*, il y aura plus d'utilisateurs actifs, donc plus de contenu, donc, etc.

Je ne parle que de Diaspora* puisque c'est une réseau que j'affectionne, mais il n'est pas seul.

Parlons de Disqus

Rédigé par dada / 09 mai 2014 / Aucun commentaire

no-disqus.png

Parlons-en vite, parlons-en bien.

Si vous ne connaissez pas Disqus, c'est que vous avez de la chance. Ce service permet de centraliser les commentaires de ses utilisateurs sur les serveurs d'une entreprise, américaine.

L'intérêt ? Un compte unique pour publier ses commentaires sur tous les sites utilisant cette plateforme. Ils ne sont pas si nombreux que ça en France, mon on en trouve.

Le problème ? C'est que Disqus, sous couvert de facilité l'action de "commenter", désapproprie l'utilisateur de sa pensée et la monétise (ce site propose les commentaires intégrés de Google Plus, ça me navre aussi...). Et je ne parle pas du site web qui l'implémente : il n'a tout bonnement plus le contrôle de ses commentaires.

La solution ? Puisque Disqus vole, empêchez-le de débarquer dans votre navigateur. Les utilisateurs d'Adblock peuvent encore une fois faire preuve de sagesse en bloquant le vilain.

La technique est simple : un clique droit sur l'encart Disqus et bloquez. C'est tout.

Bon commentaire par chez vous !

Ubuntu One, c'est terminé : essayez ownCloud

Rédigé par dada / 08 avril 2014 / Aucun commentaire

ubuntu-logo14.png

La nouvelle vient de tomber en ce lendemain de premier avril. Elle vient d'être annoncée sur le blog officiel de Canonical et à l'heure où je rédige ces lignes, le serveur qui héberge ce billet n'arrive plus à s'en sortir.

Je ne pouvais pas laisser passer cette nouvelle sans glisser ownCloud dans un billet.

Je vous propose donc, amis libristes et bidouilleurs, de vous mobiliser pour faire naitre des instances ownCloud un peu partout et de les mettre à disposition de vos connaissances qui se servaient d'Ubuntu One. C'est déjà ce que je fais et je vous assure que ça marche.

Les gens vont diront qu'ownCloud n'est pas la bonne solution, que ça bug de tous les côtés. Moi, je vous dirais que ça marche très bien et que la version stable actuelle est impeccable.

Pour rappel, ownCloud vous permet de montrer un système de synchronisation de fichier dans les nuages. C'est son boulot premier et il le fait bien avec son client disponible pour Windows, GNU/Linux et Apple.

A cela, il faut ajouter qu'il y a un calendrier partageable, un système de galerie de photos simples, un gestionnaire de tâche et des applications installables comme bon vous semble.

Ah, et aussi, il y a un client pour smartphone. C'est-y pas beau ? Pour plus d'information, je vous laisse faire des recherches sur ce blog, les articles sur ce sujet ne manquent pas.

Voilà, maintenant que c'est dit, je peux laisser Cyrille BORNE troller via son compte Diaspora* parce que je suis un fervent fanboy d'ownCloud.

Pourquoi le respect de la vie privée est important.

Rédigé par dada / 19 février 2014 / Aucun commentaire

Voilà une vidéo du TED que j'aimerais bien que tout le monde regarde. On y parle de vie privée, de "rien à cacher" et de notre société. Il est souvent difficile de parler aux gens de ces notions si particulières. Je sais, personnellement, que j'ai toujours du mal à m'en sortir lorsqu'une discussion s'engage sur ces sujets là. J'ai trouvé des arguments intéressants dans cette vidéo. Ils ne sont pas nouveaux mais la façon avec laquelle ils sont amenés peut permettre de les glisser dans une simple conversation.

ted.png

La distinction entre public et privé s'est estompée dans la dernière décennie, à la fois en ligne et dans la vraie vie. Alessandro Acquisti est là pour nous expliquer ce que cela signifie, et pourquoi c'est important. Dans cet exposé qui donne à réfléchir et donne parfois le frisson, il nous fait partager les détails de recherches récentes et en cours - y compris un projet qui montre combien il est facile de faire correspondre la photographie d'un étranger avec ses informations personnelles sensibles.

Ajouter des chaines Youtube à son lecteur de flux RSS

Rédigé par dada / 04 janvier 2014 / 3 commentaires

rsslogo2.jpg

Pour ceux qui, comme moi, suivent quelques chaines Youtube et qui se lamentent à chaque fois qu'il faut se coltiner toute la page d'accueil pour simplement voir s'il y a des nouveautés, voici la solution :
https://gdata.youtube.com/feeds/base/users/NOMDELACHAINE/uploads?alt=rss

L'exemple suivant se base sur la chaine Youtube du Fossoyeur de Films, que je vous recommande.

Voici l'adresse de sa chaine :

https://www.youtube.com/user/deadwattsofficiel

Pour en extraire le flux RSS, récupérez le nom de la chaine, ici : deadwattsofficiel

Ajoutez-la à l'url précédente, ce qui donne :

https://gdata.youtube.com/feeds/base/users/deadwattsofficiel/uploads?alt=rss

Et voilà, vous n'avez plus qu'à l'ajouter à votre lecteur de flux RSS !

Cette astuce va me permettre de vider mon compte Google des quelques informations qui y sont encore.

En espérant que Google ne fasse pas sauter cette astuce.

Un grand merci à NeoString dont je vous recommande la lecture du blog.