Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Thunberbird

Nylas N1 : un nouveau dans les clients mails lourds

Rédigé par dada / 28 décembre 2015 / 11 commentaires


MàJ : Un grand merci à Pafzedog pour son commentaire. J'ai maladroitement raté une information critique : N1 passe par les serveurs de l'entreprise Nylas pour récupérer nos mails. Mails qui ne seront supprimés que dans les 60 jours après leurs suppressions par l'utilisateur. De plus, le binaire téléchargeable contient des bouts de code non libres.
Il reste la possibilité de récupérer les sources pour les compiler sans inconnus et à faire de même avec l'API qui va chercher nos mails. Ce logiciel perd, donc, pas mal de son intérêt. Fausse joie.


Alors que Thunderbird se stabilise pendant que la fondation Mozilla se désengage, l’arrivée d'un nouveau dans les clients mails lourds, par opposition aux clients web (RainLoop, ownCloud Mail, etc), n’était pas vraiment attendue. Pour ma part, du moins.




Pourtant, c'est en cette fin d’année que Nylas N1 fait son apparition. Techniquement, il est entièrement fait avec des technologies sorties toutes droit du web : HTML, CSS et JS, à la manière des applications pour Firefox OS.

Visuellement, c'est classique : une vue divisée en 2 ou 3 colonnes en fonction des envies.


Je m'en sers depuis un peu plus d'une semaine et la seule chose que j'arrive à dire, c'est que son design est trop swag : le thème de base se rapproche de Google Mail et chaque action dévoile une animation chouette mais sobre. Je ne me sers pas des appareils de la marque à la pomme mais je crois reconnaître une ergonomie assez proche.

C'est encore un jeunot : les comptes classiques Gmail, Yahoo, Outlook, etc, sont bien pris en compte alors que ma boite mail personnelle ne passe pas. C'est peut-être une histoire de configuration maladroite de mon serveur alors je ne m'avance pas trop. Je vous laisse tester ça de votre côté.

Pour l'heure, le projet annonce pouvoir supporter tout un tas d'extensions, mais elles n'existent pas encore. Le temps nous dira s'il arrive à se placer au niveau d'un Thunderbird avec la gestion des contacts et de l'agenda.

Je termine en dévoilant les évidences : il est open source et ouvert à toute proposition et/ou aide.

Thunderbird abandonné... Ou pas.

Rédigé par dada / 08 décembre 2015 / 10 commentaires


C'est le truc du moment :  Mozilla cherche à abandonner Thunderbird. On dirait que c'est un coup de tonnerre dans le milieu, que personne ne pouvait ou ne voulait le voir venir.



Pourtant, quand on regarde l’évolution de Mozilla, on se rend compte que c'est parfaitement normal. Firefox et Thunderbird ont pendant très longtemps partagé la même technologie et la même infrastructure de développement interne à l'entreprise. C'est terminé.

Firefox est en cours de réécriture complète : Mozilla n'a pas pondu le langage Rust pour faire joli. C'est un choix technique puissant qui permettra à Firefox de se refaire une beauté. Une beauté que tout le monde attend depuis quelques temps. C'est la réponse de l'ancien patron du web à l’arrivée de Google Chrome et des autres.

Qui dit donc changement de langage, dit réorganisation des équipes et modification des procédures de développement.

Il aurait fallu à Mozilla une volonté et des moyens importants pour entraîner Thunderbird dans la même direction que celle choisie pour Firefox. Ils ont clairement décidé que ce n’était pas la peine et je comprends ce point de vue : Thunderbird est stable, complet et puissant mais n'est plus dans l'air du temps. Les gens passent au webmail sans se retourner. Les inconditionnels des clients lourds sont de plus en plus rares, même s'ils sont encore là. Quel intérêt aurait Mozilla à modifier radicalement le code de Thunderbird pour des gens déjà convaincus par leur client lourd et déjà satisfait ?

Parce que oui, les gens sont satisfaits de Thunderbird. D'une part parce qu'il fonctionne vraiment bien et d'autre part parce que les protocoles utilisés par le mail n’évoluent plus.

Thunderbird est fonctionnel. point final.

Pour résumer : Thunderbird est très bon en l’état mais il ne peut plus se glisser dans l'organisation technique de Mozilla. Ce n'est que pragmatisme que de le laisser voguer vers d'autres eaux.

Et je dis ça sans parler de Firefox OS. Cet OS libre pour smartphone doit encore évoluer, continuer sur sa lancée.  On peut trouver des utilisateurs de Firefox OS déçus, mais il serait plus honnête de parler de gens qui n'ont pas compris dans quoi ils se lançaient : c'est un nouveau, un petit jeunot qui n'a rien d'un outil professionnel et qui n'a pas encore les atouts d'un smartphone moderne. Leur déception est liée à une naïveté de leur part plus qu'à une incompétence de Mozilla.

Les développeurs de Firefox OS se démènent pour réussir un tour de force : offrir une alternative crédible et sa création demande des moyens, du temps et une puissante organisation : je suis persuadé que Mozilla y met tout son cœur et ses moyens. J'y crois, en ce petit bout de code pour smartphone.

Firefox et Firefox OS doivent se battre. Quant à lui, Thunderbird est un gaillard aux cheveux blancs que peu de choses peuvent faire encore bouger. L'Histoire avance avec lui, mais on ne lui demande plus grand chose.

Aidez-vous, aidez Grammalecte

Rédigé par dada / 20 mai 2015 / 2 commentaires




Personne n’évite les fautes, ou alors elles sont rares, très rares et nombreux sont ceux qui, comme moi, sont capables de repérer une coquille chez les autres mais pas dans ses propres textes. Phipe peut témoigner, il passe régulièrement ici pour me relire et m'envoyer des messages privés sur diaspote pour que je me corrige.

Bref, les fautes, les erreurs, les coquilles, l'ignorance, c'est pour tout le monde. Du coup, quand on voit qu'un libriste se motive pour nous pondre une extension Firefox et Thunderbird pour nous aider, on ne peut que l'encourager.

Vous l'avez compris, c'est donc ce matin que j'ai décidé de filer 5 malheureux euros pour aider Grammalecte à émerger.

Le projet est tout proche de son objectif des 15 000 euros. Il reste 10 jours pour trouver les 3 000 dernières pièces qui manquent. Ce genre d'outil étant exceptionnellement utile, foncez les aider à votre tour.

Pour les utilisateurs de cette saloperie de Google Chrome/Chromium, va falloir vous motiver puisqu'il attendra les 25 000 euros avant de vous supporter. Oui, c'est méchant.

Thunderbird : passer par ownCloud pour envoyer vos pièces jointes

Rédigé par dada / 04 décembre 2013 / Aucun commentaire

Il y a encore quelques mois, je me demandais s'il était possible, un jour, de voir l'intégration d'ownCloud et de sa capacité de partage de fichiers dans Thunderbird, le client mail de la fondation Mozilla.

Ne voyant rien arriver, je commençais à me résigner à copier/coller des liens dans mes mails. C'est maintenant terminé.

Il est désormais possible de servir de Thunderbird avec du bon ownCloud dedans.

Installation

La méthode utilise uniquement l'extension WebDAV pour Filelink compatible avec Thunderbird 13 et plus, c'est tout. Pour l'installer, passez par ce lien et ajoutez-la à Thunderbird.

Filelink, c'est ce qui permet à Thunderbird d'envoyer des mails contenant des pièces jointes volumineuses, ce qui n'est pas possible en temps normal.

Configuration

Il est possible de configurer ownCloud de deux manières : l'une offrira un accès aux pièces jointes aux utilisateurs ayant un compte sur votre instance ownCloud et l'autre donnera un accès publique aux fichiers partagés.

C'est à vous de faire votre choix.

Configuration avec un accès publique aux pièces jointes

On va d'abord s'attaquer à ownCloud puisqu'il faut configurer l'extension de Thunderbird avec deux liens tirés d'ownCloud.

Dans mon cas, j'ai décidé de créer un répertoire unique qui servira à recevoir les fichiers partagés via ownCloud. Ce dernier s'appelle tout simplement PJointes.

Le premier lien

Le premier lien qu'il nous faut est l’accès WebDAV à ownCloud. Pour l'avoir, il faut se balader dans le menu Personnel d'ownCloud.

Dans mon cas, il s'agit de :

https://www.dadall.info/cloud/remote.php/webdav .

Mais puisque j'ai décidé de partager les fichiers dans un répertoire spécifique, PJointes, il faut le préciser.

On se retrouve donc avec :

https://www.dadall.info/cloud/remote.php/webdav/PJointes

Le deuxième lien

Le deuxième lien qu'il nous faut est celui obtenu en activant le partage par lien d'un répertoire, PJointes dans mon cas.

Dans mon cas, on se retrouve avec quelque chose comme ça :

https://www.dadall.info/cloud/public.php?service=files&t=725abf9a453e5d3f4b6bb6c6f836baa7

Mais, pour que ça fonctionne avec l’extension, il faut rajouter &download&path=/ à la fin de celui-ci.

Nous voici donc avec :

https://www.dadall.info/cloud/public.php?service=files&t=725abf9a453e5d3f4b6bb6c6f836baa7&download&path=/

Nous avons maintenant les deux liens magiques qui vont nous permettre de configurer l'extension de Thunderbird.

Configuration de l'extension

Une fois que vous avez installez l'extension, allez dans le menu Édition, puis Préférences, Pièces Jointes et dans l'onglet Sortant.

La capture d'écran suivante est en anglais, mais c'est presque pareil.

webdavfilelink.png

Une fois que vous êtes là, vous pouvez ajouter ownCloud en appuyant sur Ajouter/Add.

addfilelink.jpg

Choisissez le protocole WebDAV et collez dans l'ordre les deux liens que vous avez extraits un peu plus tôt. L'extension est configurée.

Configuration avec un accès réservé aux utilisateurs de votre instance ownCloud

Note : cette méthode ne permettra pas au quidam d’accéder aux pièces jointes mais elle permet de ne pas les laisser en accès totalement libre via le lien WebDAV.

La méthode est presque la même que celle expliquée ci-dessus. Ce qui change est que vous n'allez pas utiliser un répertoire partagé publiquement pour héberger vos pièces jointes mais le répertoire Shared d'ownCloud. Vous bénéficierez ainsi de tout le système d'authentification.

L'accès à celui-ci est réservé aux utilisateurs de l'instance et ne permet d'afficher que les fichiers auxquels vous souhaitez qu'ils accèdent.

Le lien qui change est le premier que je vous explique un peu plus haut. Vous utiliserez l'accès WebDAV au répertoire Shared en utilisant celui-ci :

https://www.dadall.info/cloud/remote.php/webdav/Shared

Tout simplement, et vous n'utiliserez pas de deuxième lien. Ce n'est plus la peine.

Et voilà, ownCloud est intégré à votre Thunderbird.

Utilisation

A chaque fois que vous voudrez envoyer un fichier de plus de 5Mb (configuration par défaut, cf la première capture d'écran), Thunderbird enverra directement le lien sur votre cloud préféré et ce cadre apparaitra dans le mail du destinataire :

filelinkowncloudexemple.png

Voilà, une bonne chose de faite. Vous n'avez plus qu'à profiter de votre installation maintenant ;-)

Source, via un shaarlieur mais je ne sais plus lequel...