Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Smartphone

UBports prend le relai d'Ubuntu Touch

Rédigé par dada / 28 mai 2017 / 3 commentaires




Ubuntu Touch. On va encore raconter que c'est un terrible échec et que blablabla.
Soit, ça n'a pas donné ce qu'espérait un grand nombre de libristes. On pourrait même dire qu'Ubuntu nous a fait le même coup que Firefox OS : on se lance, on fait de la communication dans tous les sens et on finit par laisser tomber le projet, faute de moyen et de croissance.

C'était prévisible. Je me souviens avoir écrit un billet racontant que j'allais supporter l'initiative en choisissant une tablette et non un smartphone. Jouer avec une tablette qui peut se retrouver seule au monde du jour au lendemain, c'est peu gênant. Jouer avec un smartphone, outil du quotidien, qui peut se retrouver loin de mises à jour de sécurité et de stabilité : non.
Enfin, je n'ai pas spécialement suivi les commentaires / articles / billets de blog qui se sont, peut-être, déchaînés après l'annonce de l'abandon par Canonical par simple manque d'intérêt : faut pas jouer, les amis, quand on sait qu'on va perdre.

Ce qui change par rapport à l'aventure Firefox OS, semble-t-il, c'est la force de la communauté d'Ubuntu. Clairement, on dirait qu'elle donne une leçon à celle de Mozilla. Même si les situations sont différentes, certes, les ubunteros semblent avoir réussi à pondre une alternative à UT : UBports. C'est d'ailleurs depuis ma M10 FHD tournant avec l'OS communautaire, que je vous écris ces quelques lignes.

Je vais prendre quelques jours pour faire le tour du propriétaire et je reviendrai pondre un billet sur ce qu'il y a de bien et de moins bien entre la version obsolète d'UT et la nouvelle chose communautaire qu'on appelle maintenant UBports.

Pour celles et ceux qui voudraient déjà se lancer dans l'aventure, la liste des appareils supportés est disponible par ici.

Fairphone 2 : corriger le GPS de votre téléphone

Rédigé par dada / 06 mars 2017 / 8 commentaires




Alors là, je viens de faire tomber le dernier blocage frustrant de mon Fairphone 2 : le GPS qui ne tournait pas. J'étais devenu fort en lecture de cartes sur OsmAnd~ mais je saturais aussi un peu. C'est marrant de faire le malin en sachant lire un carte dans tous les sens en 2017, mais bon, voilà, hein.
J'avais déjà passé trop de temps sur les moteurs de recherche et le forum Fairphone mais l'autre soir, dans une ultime tentative, j'ai débloqué ma situation ! Voici comment j'ai fait :

En préambule, notez que je me sers de l'Open Source OS du Fairphone, livrée sans les Google Apps. Si vous utilisez la version classique de l'OS, ce tutoriel n'est sans doute pas pour vous. Ah, et j'ai un Fairphone 2, pas le 1.
Et aussi, manipuler votre téléphone est à vos risques et périls ! Ne faites pas n'importe quoi ! Et puis, le GPS ne tourne toujours pas forcément très bien. Si je trouve des astuces pour l'améliorer, ou si vous en avez : je mettrais à jour ce billet.

Passer le téléphone en root

Pas besoin de brancher le téléphone au PC pour lancer le mode debug en ligne de commande depuis un terminal sous GNU/Linux... Pour passer root, il vous suffit de connaître le bon chemin et de taper plusieurs fois sur avec votre doigt sur Numéro de build.
Paramètres -> À propos du téléphone -> Numéro de build 
Tapotez votre écran au niveau de la case plusieurs fois et vous deviendrez le hacker de votre FP2. Retournez dans les paramètres et activez le Root Acces dans le nouveau menu "Options pour développeurs".

Passer Amaze en root

Maintenant, comme il va falloir modifier la configuration du GPS qui se trouve être un simple fichier texte dans les méandres de votre appareil, autorisez l'application Amaze à faire n'importe quoi.
Amaze -> Paramètres -> Divers 
Activez l'option "Gestionnaire Root" et le tour est joué : vous pouvez maintenant aller trifouiller dans la " / Racine" de votre Android.

Modifier le fichier gps.conf

Ce filou se trouve dans /system/etc/gps.conf.

Là, vous trouverez une ligne à commenter (en plaçant un # devant) une autre à dé-commenter et un 0 à remplacer par un 1 :
NTP_SERVER=time.gpsonextra.net
# NTP_SERVER=europe.pool.ntp.org
devient :
# NTP_SERVER=time.gpsonextra.net 
NTP_SERVER=europe.pool.ntp.org
Ensuite :
INTERMEDIATE_POS=0
devient :
INTERMEDIATE_POS=1
Vous pouvez enregistrer les modifications et redémarrer votre téléphone pour qu'elles soient prises en compte.

Un fois relancé, je vous invite à tester (depuis un endroit où vous pouvez capter du GPS !) votre nouvelle configuration avec l'application SatStat, disponible depuis F-Droid. Si tout va bien, vous devriez voir le nombre de satellites auxquels votre téléphone est connecté !

Maintenant, profitez enfin de OsmAnd~ et oubliez l'insupportable "Position Inconnue" quand vous voulez vous géolocaliser sur la carte. Bonheur.
 

Android, Nextcloud, son application Contacts, DAVdroid et l'erreur 15

Rédigé par dada / 07 septembre 2016 / 2 commentaires


Il y a des trucs qui m'ont gonflé ces derniers jours et cette erreur en fait partie :
java.lang.IllegalStateException: [Error 15] PREF parameter value is malformed 
Pas très claire, pas super bavarde, y'a pas pire comme type d'erreur, surtout quand on aime bien gérer son propre serveur pour pouvoir profiter de la synchronisation des contacts de son téléphone avec son instance Nextcloud. Bon, je triche un peu, c'est une erreur Java, c'est plus verbeux que ça, mais j'allais pas déformer ce billet avec son blabla.
J'ai commencé par faire les trucs de base : sauvegarder mes contacts sur le téléphone, vider le carnet d'adresses, vider l'application Contacts de son contenu et lancer une synchronisation après avoir fait ce grand ménage. Rien à faire, ça pétait toujours. #Tristitude

En traînant sur l'internet mondial, j'apprends qu'il y a plusieurs versions du protocole VCard, le format ouvert qui permet l’échange des cartes visites, ou dit plus clairement, l’échange de nos contacts du téléphone. C'est lui que CardDav manipule. On ne va pas rentrer les détails mais, comme tout machin avec une RFC, une ligne de conduite claire, faut filer droit. A priori, les applications qui se cognent la manipulation des VCard savent ce qu'elles font, ou pas.
Je ne sais pas vraiment depuis quand la valeur PREF traîne dans les informations de mes contacts, mais ce merdeux est presque partout et il est mal utilisé. Exemple :
BEGIN:VCARD
VERSION:2.1
N:Johansson;Scarlett;;;
FN:Scarlett Johansson
TEL;CELL;PREF:+42612345678
END:VCARD
Remarquez bien ce maudit PREF qui se balade entre CELL et le numéro de téléphone : il n'a rien à faire ! La ligne TEL doit contenir les informations relatives au 06 du contact, ce que le squatteur ne comprend pas.
Bref, pour corriger la synchro avec Contacts de Nextcloud via DAVdroid, il suffit de le faire sauter. C'est comme ça que j'ai fait, ce n'est sans doute pas la façon la plus propre de faire, mais ça m'a défrustré.

La solution la plus simple, si vous êtes sous GNU/Linux et que vous savez un tout petit peu vous servir d'un terminal, c'est de :
  • Extraire son carnet d'adresse au format VCF
  • Ouvrir un terminal
  • Exécuter la commande suivante :
 sed -i "s/TEL;CELL;PREF:/TEL;VOICE:/g" contacts.vcf 
Avec cette simple manipulation, vous venez de faire sauter la totalité des occurrences de PREF; de votre carnet d'adresse en la remplaçant par VOICE;, qui ne pose pas de souci. Notez qu'il doit existe d'autre formats corrects pour la ligne TEL, vous pouvez fouiller si l'envie vous prend.
Enfin, vous pouvez tranquillement réimporter ce fichier édité dans le carnet d'adresse de votre téléphone et dans Nextcloud, ça marchera tout seul, sans cette fichue error 15.

Devoir installer un Wiko Rainlow Lite, loin de FirefoxOS

Rédigé par dada / 24 mars 2016 / 3 commentaires


Soyons direct : c'est un téléphone sous Android, la version 5.1.1 pour être précis, Lollilop d’après Wikipedia.
Pourquoi un utilisateur de Firefox OS aurait besoin d'un autre jouet sous Android ? Simple, les mois de mai et d'avril sont ceux des anniversaires chez moi. La grande initiative de l’année, c'est de refourguer un nouveau téléphone à ma tendre mère, une femme impressionnante de 66 ans.

C'est une vieille, quoi.

Non, ce n'est pas grossier. Elle est bien plus à l'aise avec des plantes, un marteau, du tissu, un tournevis, de la peinture, des dossiers de droit tordus, et j'en passe, qu'avec un smartphone. C'est la reine du jardin familiale et l’égale de son mari dans le travail. Cela fait deux ans environ qu'elle se traîne un smartphone de récupération qui m'a suivi en Inde, en Syrie ou encore au Monténégro. Il a prit le vent, la flotte, la canicule et ma transpiration pendant des années avant de finir dans ses mains. Autant dire que je suis franchement étonné qu'il ait tenu jusque là !

J'ai essayé de lui donner mon Open C. Vraiment. Ses besoins sont simples : flooder ses enfants et secouer son mari, principalement. Pas de jeux vidéos, pas d'applications tordues ni de client diaspora* pour suivre mes aventures sur diaspote.org : seulement des appels, des textos, des photos et un peu de navigation. Quand on pose le cadre, mon Open C remplit parfaitement ses besoins, sauf qu'elle ne veut pas se sentir perdue, incapable de s'en sortir sans demander de l'aide. Elle n'est pas très à l'aise avec un smartphone mais elle a trouvé le courage de se servir d'un PC portable sous Ubuntu pour me skyper quand j’étais à l'autre bout du monde. L'informatique fait partie des quelques éléments qui ne font pas partie de son univers même s'il y traîne de temps en temps par la force des choses.
Pour remplir cette dernière condition, il lui faut impérativement un bouton retour, cette flèche en bas à gauche du téléphone qui vous fait revenir sur l’écran précédent. L'Open C n'en a pas, la panique prend le pas, l'impression de ne pas pouvoir réussir à être indépendante est là, c'est trop tard : ce téléphone n'est pas pour elle. Il est bien trop différent de ce qu'elle maîtrise.

C'est triste, mais c'est ainsi. J'ai du accepter de participer à l'achat de ce machin, peu couteux certes, mais sous Android. Comme je n'ai pas le temps et plus les compétences pour lui installer une autre ROM plus libre, je fais ce que je fais de mieux : je préconfigure à ma sauce, F-Droid en tête.
J'avoue être passé par un moteur de recherche pour retrouver le nom de ce marketplace alternatif ! Je suis vraiment largué avec des trucs là. #Tristitude.
Je récupère donc ce truc pour pouvoir, en plus d'enfin voir que ça marche pour de vrai, installer Firefox et K9 Mail. En clair, je fais ce que je préconise dans mon vieux billet : Conseils à un libriste pour faire passer au libre. Quand on a la main, nous, libristes, nous nous devons d'en profiter. Il ne faut pas tomber dans la barbarie en installant des trucs trop pointus, genre un machin qui chiffre les textos, sans le consentement du futur utilisateur et qui ne sera qu'une surcouche compliquée, mais on peut déjà balancer Firefox comme navigateur par défaut, c'est la base.

Je n'ai pas d'autres idées d'applications alternatives qui pourrait l’intéresser ou remplacer de l'existant trop bavard, j'attends vos idées pour, éventuellement, transformer son futur smartphone en un outil tolérable de mon point de vue et utilisable du sien.

FirefoxOS disponible pour Fairphone 2

Rédigé par dada / 21 janvier 2016 / 10 commentaires




Le Fairphone 2, c'est un peu le téléphone qui me fait envie en ce moment. C'est le smartphone idéal pour les bien-pensants : il est conçu autour des idées du commerce équitable et de l’écologie. Je vous laisse la page Wikipedia pour en apprendre plus à son sujet. Pour moi, il faudra attendre la version 3 ou 4 avant que je me laisse tenter puisque mon Flame me convient toujours autant.

Le truc qui me gène encore, c'est qu'il n'y a pas d'OS alternatif dessus, et je ne mets pas Cyanogen dans la liste des systèmes d'exploitation alternatifs. On sait tous que c'est une blague. Dedans, je pense à Ubuntu Phone ou à Firefox OS. Je n'ai pas de nouvelle du support d'Ubuntu, mais il y en a pour Firefox OS !



C'est dans ce rapport de bogue qu'on apprend que le programme Foxfooding et ses bénévoles ont réussi à faire fonctionner Firefox OS sur le Fairphone 2 ! C'est un premier jet et tout n'est pas encore parfait.

Pour le moment, le lien direct permettant de télécharger l'image à faire avaler à votre smartphone équitable n'est plus disponible puisqu'elle contient des bouts de code propriétaire. Si je comprends bien, Mozilla ne peut pas sponsoriser ce genre d'initiative si elle contient du code dont elle n'a pas les droits. C'est un peu comme le codec MP3 : tout le monde peut l'avoir mais la plupart des distributions GNU/Linux vous obligent à faire une petite opération pour les débloquer.

C'est pourtant un problème mineur, semble-t-il, puisqu'il existe une méthode blobfree qui permettrait aux propriétaire d'un Fairphone de s'en sortir. Un peu comme le coup du MP3 . Le script devrait aller chercher ce dont il a besoin dans le téléphone, balancer Firefox OS dedans avec ces trucs au bon endroit, et vous laisser entre les mains de l'OS alternatif de la fondation. N’étant pas expert, le conditionnel est de mise même si ça me parait logique.

Cette nouvelle, et avec elle le fait que mon Flame tourne en 2.6 depuis une mise à jour OTA, me redonne espoir en Firefox OS. Un espoir qui avait souffert de la dernière grande annonce de Mozilla.