Blog de dada

DevOps, bidouilleur et routard plein de logiciels libres

Archives 2015

Bien organiser sa musique avec EasyTAG

Rédigé par dada / 05 mars 2015 / 8 commentaires


Avec la sortie de Sonerezh m'est venu à l'esprit ce qui va toujours de pair avec une grande collection musicale : le bordel.
Ne me dites pas le contraire, je sais que c'est faux. Qu'ils soient achetés ou téléchargés sur des réseaux de vilains pirates, les morceaux se retrouvent trop régulièrement avec des tags dégueulasses. Surtout quand ils viennent de réseaux pirates.

EasyTAG, la solution

Depuis des années, je me sers d'EasyTAG. Ce logiciel libre sous licence GNU GPL permet de réparer la casse.



L'interface n'est pas des plus sexy mais il fait le boulot.

Dans les options qui font de lui un outil magique : son scanner. Il permet de lancer un renommage propre des tags à partir, mais pas que, du nom du fichier et d'appliquer la modification à la sélection qu'on veut. Rien qu'avec ça, il me fait rêver.

On peut aussi s'en servir à la main, en éditant les champs qui s'affichent dans le cadre de droite, avec toujours la possibilité d'appliquer la modification à toute une sélection.

Avec l'uploadage frénétique que me tape en ce moment, cet outil se révèle encore incontournable. Si vous ne l'avez pas testé, foncez. Si vous avez une autre solution pour gérer vos tags, partagez ;-)

Google+ démantelé !

Rédigé par dada / 03 mars 2015 / 8 commentaires




Oh, le vilain titre racoleur. Je sais. Le fond est cependant là : le réseau social de Google va être scindé en deux, ce qui se rapproche de la définition du Larousse à propos du démantèlement.
Les utilisateurs vont donc se retrouver avec Photos et Streams. Il parait que Photos servira à partager des photos et Streams de l’actualité. La solution ultime des ingénieurs de Google pour récupérer un réseau social mort est donc de créer Flickr et Twitter. Youpi.

On savait déjà que G+ n’était pas un réseau social très en vue malgré les tentatives discrètes de Mountain View pour l'imposer :
  • Un compte était obligatoire pour commenter des vidéos Youtube.
  • Son référencement était mieux traité lorsqu'un compte G+ y était rattaché.
  • Une adresse Gmail était automatiquement associée à un compte G+.
Bref, des méthodes douces, comme je le disais.

Maintenant, si vous étiez utilisateur de ce réseau, que pouvez-vous faire ? J'y vais franco : tentez l'aventure diaspora* ! Je sais déjà que certains et certaines vont lever les yeux au ciel, mais force est de constater que ce réseau reste vivant, actif, fidèle à des valeurs saines, et d'une stabilité exemplaire.

Si l'envie vous dit, vous pouvez vous lancer dans l’expérience via le pod (point d’accès) de l'association Framasoft ou celui que je gère avec l'ami Augier. Pour ce dernier, laissez un commentaire et je vous ferais un compte.

Sonerezh : un petit nouveau pour écouter sa musique en ligne

Rédigé par dada / 02 mars 2015 / 25 commentaires


Les solutions pour s'installer son lecteur de musique en ligne ne sont pas nombreuses. Les deux grands dans le domaine sont Ampache et Subsonic.
  • Ampache est pendant longtemps resté inactif, si ce n'est oublié. C'est au début 2014 que le projet est revenu à la vie lorsque des développeurs ont décidé de le forker pour sortir Ampache Doped, qui a finalement fusionné avec le projet d'origine. Une histoire compliquée qui finie bien, mais ce projet n'est jamais rentré dans mes bonnes grâces : pas spécialement beau ni simple d'utilisation. Je m'en servais par défaut.
  • Subsonic, lui, je n'ai simplement jamais accroché.

Présentations

C'est une version bêta. Comme ça, c'est dit. Il peut y avoir des bugs ou des petits soucis.

Sonerezh permet donc :
  • De trier sa musique par artistes, albums, morceaux.
  • De se faire ses listes de lecture
  • De créer des comptes pour les copains
  • De changer l'encodage des morceaux à la volée pour les lire partout
Pas de surprise, c'est un lecteur de musique en ligne qui fait ce qu'on lui demande sans fioritures. C'est tout ce que j'attends de ce genre de chose. C'est simple.

Si vous ne vous servez pas d'ownCloud avec le chiffrement, vous pouvez synchroniser vous musique avec et les écouter via Sonerezh. Sinon, il vous faudra passer par un autre moyen pour uploader vos fichiers. Il n'est pas possible de les envoyer via Sonerezh lui-même.

Un style qui fait du bien


On rentre dans un domaine absolument subjectif ici : le style. Je tiens juste à dire que par rapport à ses concurrents, Sonerezh
fait du bien. Simple, direct, beau. La navigation dans les différentes pages est aussi très agréable, avec des petits effets de fondus.

En bonus, j'annonce officiellement qu'il se comporte bien avec mon Flame sous FirefoxOS. L'application est parfaitement responsive design. C'est à perfectionner, mais ça marche assez bien pour une première version.

                 

De l'auto-hébergement

Tout comme ses deux comparses, Sonerezh s'installe sur votre serveur ou chez vous. Pour se faire, il vous faut :
  • Un serveur Apache ou Nginx
  • Un serveur MySQL
  • Un peu de PHP
Et c'est tout. Si vous avez déjà un ownCloud, un FreshRSS ou un Wallabag hébergés, vous pourrez y ajoute Sonerezh sans souci. On en parle encore beaucoup, contrôler ses données est toujours primordiale. Si vous pouvez vous passer de Google Music, Xbox machin ou encore iTunes pour vous servir de Sonerezh, c'est bon pour le moral.

Les liens

Je termine ce simple billet par la liste des liens importants :
Je ne vous cache pas que j'attendais la sortie de ce projet depuis des semaines, des longues semaines, et que j'en suis déjà content. Merci aux développeurs du projet !

Ubuntu : encore des problèmes avec les pilotes propriétaires Nvidia

Rédigé par dada / 27 février 2015 / 13 commentaires


C'est quand même dingue. On se retrouve encore, en 2015, avec des problèmes de mise à jour liés à des pilotes propriétaires sous Ubuntu. Je ne parle pas de n'importe quelle version de la distribution de Canonical, mais la version LTS, la plus stable de sa liste, la 14.04, dans sa version 2. La 14.04.2 donc.



C'est en démarrant mon PC hier matin, après avoir naturellement fait les mises à jour automatiques la veille, que j'ai retrouvé ce vieux souci : mes écrans figés sans la possibilité de faire quoi que ce soit si ce n'est de passer en mode terminal. En vieux roublard, j'ai rapidement compris que mes drivers s’étaient plantés quelque part.

Corriger ce problème est simple :
sudo apt-get remove nvidia*
On redémarre et on installe de nouveau les pilotes qui vont bien via le gestionnaire de périphériques.

On peut même le faire en se prenant un peu plus pour un barbu :
sudo dpkg-reconfigure nvidia-331
puis
sudo dpkg-reconfigure nvidia-331-uvm

Simple, je vous dis, sauf pour les nouveaux qui doivent clairement se demander ce qu'il s'est passé.

Je ne sais pas si c'est une petite erreur des développeurs ou des soucis liés aux pilotes eux-mêmes, mais cela fera bientôt 10 ans que je traîne sous GNU/Linux et j’espérais naïvement que ce genre de problème n’apparaîtrait plus. Faut croire que je me trompe.

Ce n'est pas la fin du monde. Ce genre d'erreur est quand même rare, mais cela reste tout de même sacrément frustrant.

Liberté d'expression menacée en France

Rédigé par dada / 26 février 2015 / Aucun commentaire


Le titre de la vidéo est précis mais son contenu est beaucoup plus large. Comme à chaque fois que je vous propose une vidéo, je vous encourage à la regarder, en vous laissant le plaisir de vous forger votre avis.

Je vous spoil un peu : ils parlent de Mozilla, des DRM et de ses conséquences avec Tristrant Nitot dans les 10 dernières minutes. Je voulais des infos là dessus depuis un moment.




Bon visionnage et merci Jérôme CHOAIN pour le partage sur diaspora*.