Blog de dada

Logiciels, systèmes d'exploitation, politique et actualité... Libres.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ubuntu en rolling release à partir de la 14.04 ?

Le cycle de développement de la distribution GNU/Linux Ubuntu est connu et bien rodé : une nouvelle version tout les 6 mois et une version majeure supportée sur le long terme  (LTS) tout les 2 ans. Cependant, cela devrait changer.

ubuntu-logo14.png

C'est du moins ce qu'on peut en déduire de la dernière bulle (système de vidéo conférence de chez Google) publique réalisée avec Leann Ogasawara, le patron de l'équipe de développement du kernel. Ce dernier nous dit qu'Ubuntu serait en train de se pencher vers un nouveau cycle : il serait toujours question des versions LTS supportées sur 5 ans mais qu'entre celles-ci, plus de versions tout les 6 mois mais une rolling release. C'est à dire que votre distribution préférée serait constamment mise à jour entre deux LTS.

En clair : une LTS, 2 ans de rolling release, une nouvelle LTS, puis de nouveau 2 ans de rolling release et ainsi de suite.

En ce moment et à ma connaissance; seule ArchLinux s'en sort bien avec ce choix de cycle de développement. Oublions les bidouilleurs, dont je fais partie, qui jongle avec les dépôts Debian pour se faire une expérience rolling release personnelle. L'ultra grande majorité des distributions Linux fonctionnent sur une cycle de 6 mois ou plus. L'année prochaine, Ubuntu pourrait rentrer dans la courte liste des distributions stables toujours en développement.

Un tel changement me parait être une fichtrement bonne idée, pour trois raisons.

  • Premièrement, un ordinateur personnel est toujours plus agréable lorsque les outils utilisés sont toujours à jour, que ce soit l'éditeur de texte, d'image ou le lecteur de vidéos. Une rolling release est très intéressante dans ce genre d'utilisation. De plus, on n'entendrait plus parler des mises à jour ratées tout les 6 mois.
  • Deuxièmement, la stabilité ultime d'une distribution GNU/Linux est fort appréciée dans le domaine des serveurs. Dans un environnement critique, il vaut mieux ne pas jouer avec le feu et garder sous la main un système fiable, testé et re-testé. Il en va de même pour les postes professionnels : il faut du stable. Les versions LTS seraient donc plus qu'apprécié et cela ne changerait rien qu'Ubuntu passe en rolling release.
  • Troisièmement, Canonical, l'entreprise derrière Ubuntu, possède de moyens et d'une armada de développeurs et grand bien leur ferait de les mettre au service d'une distribution en rolling release : ils peuvent clairement se le permettre et s'en sortir comme des chefs.

Ceci dit, les gars de chez Ubuntu sont encore en pleine discussion. Le cycle de développement étant un choix critique, ils feraient bien de se concerter longtemps avant de prendre une décision importante.

Source


Diaspora*
Elessar Elessar ·  23 janvier 2013, 11:32

Ça ressemble quand même furieusement au cycle de Debian, cette idée.

Nassim Nassim ·  23 janvier 2013, 12:41

On se demande vraiment s'ils vont s'en sortir. Archlinux est effectivement en rolling release, cela fonctionne bien à la différence que c'est une distribution destinée à des utilisateurs aguerris... ce qui fait que certains problèmes liés aux mises à jour (même s'ils ne sont pas fréquents) sont rapidement surmontés par les utilisateurs.
Ce changement risquerait de se faire au détriment de la qualité d'Ubuntu, les prochaines versions pourraient s'avérer moins stables.

mumbly mumbly ·  23 janvier 2013, 12:59

Oui, comme dit Elessar, Ubuntu va faire du Debian ou presque. Bien que dans mon petit esprit, rolling release s'adpate mieux à ArchLinux...
Mais l'idée d'une "rolling release" pour Ubuntu est une fichtrement bonne idée ! j'attends de voir mais s'ils franchissent le pas,il n'est pas impossible que je reconsidère mon choix d'abandonner Ubuntu, choix entériné il y a déjà quelques mois.
De toutes façons, Ubuntu perd énormément de terrain chaque mois en face des "concurrents" que sont les Mint, Fedora, Arch, etc.
Après nous avoir servi de la soupe avec leurs Unity, Amazon et leur Gnome3 recuisiné à la "mormoileneu", il est grand temps qu'ils réagissent. Car beaucoup d'utilisateurs sont déjà partis. Moi le premier (vous l'aurez compris :D )

Debaru Debaru ·  23 janvier 2013, 13:02

En adoptant un système en rolling release ça éviterai les changements de versions douloureux tous les six mois. Je pense que se serait aussi bénéfique pour la qualité générale de la distribution : Moins de versions à maintenir, donc plus de monde sur la rolling release et la LTS.

Je suis assez d'accord avec Elessar, ça ressemble quand même bien à ce que l'on peut trouver chez Debian. La rolling release était ici la version sid et la LTS la version stable. Reste que les LTS sont maintenues plus longtemps que les versions stables de Debian, enfin il me semble. Après Debian n'a pas les moyens de Canonical non plus.

Dada, tu dis que pour avoir une version en rolling release tu jongles /bidouilles avec les dépôts. Arrête moi si je me trompe mais avec les dêpots sid et éventuellement les dêpots de la stable, ça tourne bien ,non ? Et il me semble que Debian Sid n'est pas mal aussi côté stabilité.

dada dada ·  23 janvier 2013, 13:47

@Debaru : Debian Sid reste bien stable, à condition de savoir bidouiller un peu. Les soucis intervenant après une mise à jour du kernel, de Xorg ou de son environnement de bureau n'arrivent pas souvent mais il faut clairement savoir quoi mettre à jour et quand.
Je me sers d'une base stable (bon, en ce moment c'est wheezy, mais elle est freeze) et des dépôts sid pour avoir un peu plus de fraîcheur. Ça marche très bien.

@mumbly : Unity, Amazon, ect... Ubuntu cumule un peu les trolls en ce moment. Sans oublier les effets de modes vers Archlinux (que je ne comprends pas !) ou autre... Une version rolling release aiderait peut-être Canonical à redevenir "à-la-mode".

yeKcim yeKcim ·  23 janvier 2013, 14:03

http://en.wikipedia.org/wiki/Rollin... les exemples de distribution rolling release ou pseudo ou partiellement ou cyclique, ne manque pas…

Nassim Nassim ·  23 janvier 2013, 14:36

@dada: Pourquoi tu ne comprends pas l’engouement pour Archlinux ? Personnellement je suis adepte de cette distribution depuis bien longtemps, il y a pas mal de choses qui me font préférer Archlinux à Debian par exemple en dehors du rolling release.

dada dada ·  23 janvier 2013, 14:42

Les goûts et les couleurs :)
Debian permet d'avoir une rolling release avec du pinning depuis bien longtemps et la seule distribution qui tire son épingle du jeux dans ce créneau est Archlinux : un effet de mode, j'vous dis !
Sinon, j'ai rien contre elle. J'ai juste mon coup de cœur pour Debian et ma grande fidélité :)

Nassim Nassim ·  23 janvier 2013, 15:16

@data : Archlinux c'est aussi une philosophie KISS encourageant la configuration manuelle à la surexploitation des "helpers" style dpkg-reconfigure qui, à mon sens, finissent par abrutir l'utilisateur.
Des paquets à jour très rapidement même par rapport au dépôt SID. Un dépôt utilisateur (AUR) accessible à tous et permettant d'avoir une grande richesse en terme de paquets.

Bien entendu, Archlinux n'est en revanche pas recommandable en environnement de production sur un serveur critique, non pas à cause de problèmes de stabilité mais plutôt à cause d'une mutation trop rapide.

Debian est ma distribution préférée en production même si j'avoue qu'Ubuntu Server devient aussi intéressante dans certains cas mais pour moi, je pense que si un utilisateur veut aller plus loin dans le monde Linux, il faudra qu'il passe du temps sur Archlinux ou Gentoo car on y apprend plus je trouve.

aucune annexe



À voir également

debian-logo.jpg

Debian passe à Xfce ou pas

On peut lire ici que le projet Debian à decidé de choisir un nouvel environnement de base pour sa...

Lire la suite

manipal.jpg

Ubuntu au MIT

Permettez moi de commencer par vous faire sourire en signalant que le MIT dans lequel je suis...

Lire la suite